L'Yonne, la destination fraîcheur des Parisiens ?

Publié le 02/07/2019 - 07:40
Mis à jour le 04/07/2019 - 18:00

Améliorer les connexions ferroviaires, devenir la "destination fraîcheur" des Parisiens : la préfecture et plusieurs collectivités de l'Yonne, située aux portes de l'Ile-de-France, planchent sur des propositions présentées lundi pour "réinventer" leur relation avec la région capitale.

Pont-sur-Yonne
Pont-sur-Yonne © Rensi CC

Aux portes de l’Ile-de-France, l’Yonne veut réinventer sa relation avec Paris

PUBLICITÉ

Les interactions entre le département et le Grand Paris « sont historiques, économiquement et sur le plan des transports, mais (cette relation) s’est atténuée, aujourd’hui il faut la reconstruire », a résumé le préfet de l’Yonne Patrice Latron.

« Grenier » de Paris du XVIIIe siècle au milieu du XXe siècle, auquel elle fournit de l’eau, du bois ou encore des denrées alimentaires, puis terre d’industries, l’Yonne s’est éloignée de Paris à la fin du XXe siècle, alors que le TGV rapprochait les grandes métropoles françaises de la capitale. L’étude présentée lundi propose notamment de négocier une tarification spéciale pour les « navetteurs réguliers », qui vont travailler tous les jours à Paris, ou encore un accès facilité depuis l’Yonne au Grand Paris Express (GPE), futur métro automatique autour de la capitale.

La mise en place d’une offre culturelle partagée, d’accords pour organiser des « classes vertes » ou introduire l’alimentation biologique dans la restauration collective sont aussi envisagés.

Le département pourrait aussi devenir la « destination fraîcheur » des Parisiens, en mettant en valeur ses eaux de baignade et de pêche, ou encore fournir du bois de construction à son grand voisin. « Nous devons nous interroger sur la place que nous pouvons prendre dans le Grand bassin parisien », a souligné le maire PS d’Auxerre Guy Férez.

« Peut-être qu’on s’est un peu endormis sur une relation qu’on pensait exclusive, pérenne dans le temps », a reconnu Nicolas Soret, président socialiste du pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) du nord de l’Yonne.

Selon lui, le plus difficile sera « de rassembler les acteurs de l’Yonne pour faire en sorte qu’on parle d’une seule voix » auprès des élus et des responsables franciliens.

(AFP)

1 Commentaire

Pour y être encore allé très récemment : Les Parisiens et autres Franciliens ; vont de préférence à Sens ( 14 km de Pont Sur Yonne) .
Publié le 8 juillet à 12h53 par Patrick Lepak • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.67
nuageux
le 17/07 à 12h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1014.28 hPa
Humidité
36 %

Sondage