Made in France : Arnaud Montebourg souhaite la création d'un délit de "trahison économique"

Publié le 12/11/2021 - 11:37
Mis à jour le 12/11/2021 - 11:37

Le candidat à l'Elysée Arnaud Montebourg a plaidé vendredi 12 novembre 2021  pour la création d'un délit de "trahison économique" pour sanctionner les dirigeants qui vendraient leurs entreprises "en pièces détachées" à des groupes étrangers, à l'occasion du salon du "Made in France".

 © Capture RMC
© Capture RMC

"Je veux créer un délit de trahison économique car à chaque fois qu’il y a eu des ventes à l’étranger, il y a eu des gros chèques qui sont arrivés sur les comptes des dirigeants", a affirmé sur BFM et RMC l'ancien ministre de François Hollande, chantre du "Made in France" qui avait posé en marinière pour promouvoir la production française.

"Maintenant, ça suffit! Je considère que tous ces vendeurs à la sauvette de la France en pièces détachées doivent maintenant répondre de leurs actes devant la justice avec une responsabilité pénale pour trahison économique", a-t-il ajouté avant de se rendre au salon du "Made in France" qui se tient à Paris jusqu'à dimanche.

"L’élite dirigeante de ce pays a laissé mourir tout une série de fleurons qui nous ont fait beaucoup de mal, à chaque fois comme un coup de poignard dans le cœur national", a ajouté M. Montebourg, citant les exemples "d'Alstom, Technip, Alcatel, Lafarge, Essilor, Suez et maintenant Engie qui est coupée en rondelles".

De nombreux prétendants à l'Elysée se rendront au 9e salon du "Made in France", parmi eux la candidate à l'investiture LR Valérie Pécresse, la candidate du RN Marine Le Pen, le LFI Jean-Luc Mélenchon, l'écologiste Yannick Jadot et le polémiste d'extrême droite Eric Zemmour.

Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignant, qui s'y rend également vendredi, s'est réjoui sur l'antenne d'Europe 1 "qu’il y ait une prise de conscience" sur le besoin de réindustrialiser la France.

"Maintenant la question c’est de passer de la prise de conscience et des belles intentions à la réalité de la réindustrialisation", a-t-il souligné, proposant de diviser par deux l’impôt sur les sociétés (IS), à 12,5%, "mais uniquement sur les bénéfices réinvestis sur le sol français, pas ceux donnés aux actionnaires ou ceux investis en Slovaquie, en Chine ou ailleurs".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Nouvelle gouvernance et nouvelles ambitions pour la Vallée de l’énergie

Lundi 22 novembre 2021, le conseil d’administration de la Vallée de l’Energie a renouvelé ses instances de gouvernance. EDF prend la présidence de l’association qui a été confiée à Alain Daubas, d’EDF Bourgogne-Franche-Comté. Il succède à  Jean-Luc Habermacher, de General Electric. Le CA a ensuite élu au poste de vice-président Damien Delmont, dirigeant de la société 3DLM, ainsi que douze membres au bureau exécutif.

Noël à Besançon : des décorations lumineuses particulièrement écolo

Une entreprise qui a développé une matière 100 % biosourcée, fabriquée en circuit court en France, Greenfib, s'est associée à Leblanc Illuminations, concepteur d'éclairage et de décorations lumineuses, pour développer des décorations de Noël éco-responsables dans les villes de Besançon et Bordeaux, a-t-on appris ce mercredi 24 novembre.

La fondation Desperados commande 200 oeuvres à 4 artistes bisontins

Du 15 novembre au 12 décembre 2021, la Fondation Desperados pour l’Art Urbain reconduit son projet « Impressions partagées » pour une deuxième saison. L’opération, qui concerne Besançon du 29 novembre au 5 décembre, met en lumière le travail de quatre artistes : Justine Cadoual, Clown, Simone Découpe et Saturn, les invitant à créer une oeuvre originale, sérigraphiée en 65 exemplaires et offerts au grand public sur réservation, via le site web de la Fondation Desperados.

Restauration : le syndicat patronal des indépendants appelle à mieux contrôler le pass

Les restaurateurs qui ne contrôlent pas le pass sanitaire "mettent en danger" toute la profession "en l'exposant à une mesure de fermeture générale", s'insurge lundi le président du syndicat patronal des indépendants de l'hôtellerie restauration, face à un "rebond épidémique fulgurant" du Covid-19.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.33
légères chutes de neige
le 28/11 à 6h00
Vent
2.94 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
98 %

Sondage