Mars Bleu 2020 : plusieurs actions contre le cancer colorectal en Franche-Comté

Publié le 28/02/2020 - 18:33
Mis à jour le 05/03/2020 - 16:13

Chaque année, la campagne Mars Bleu mène des actions de sensibilisation au cancer colorectal, le deuxième cancer le plus meurtrier de France. En Franche-Comté, de nombreuses actions sont organisées du 3 mars au 10 avril 2020.

© Hélène Loget ©
© Hélène Loget ©

En 2018, on estime à environ 43 000 (23 000 hommes et 20 000 femmes) le nombre de nouveaux cas et à 17 000 le nombre de décès. C’est ainsi le 3e cancer le plus fréquent et le 2e cancer le plus meurtrier en France, après le cancer du poumon. L’incidence, la prévalence et la mortalité du cancer colorectal en font donc un véritable enjeu et une priorité de santé publique en France.

Un cancer silencieux… mais redoutable

Ce cancer redoutable présente une évolution lente et silencieuse qui peut être un facteur favorable pour une détection précoce. Le cancer colorectal provient le plus souvent de la dégénérescence d’une lésion bénigne, le polype adénomateux. Cette lésion n’est pas perçue par le patient, mais elle va saigner de façon très discrète, parfois pendant des années. A ce stade, le test de dépistage du sang présent de façon microscopique dans les selles (test immunologique) permet de pressentir l’existence de la lésion à un moment de son développement où les traitements (principalement chirurgicaux) permettent une éradication sans séquelles ni rechute.

Ce programme contribue également à l’amélioration de la qualité des pratiques de dépistage et à la lutte contre les inégalités. Le cancer colorectal se soigne plus facilement s’il est détecté suffisamment tôt. Pour autant, la participation nationale au dépistage du cancer colorectal, à 32,1 % (campagne 2017/2018) est encore trop faible.

De nombreux freins persisteraient encore quant à la pratique du test : confusion avec la coloscopie, tabou de la manipulation des selles, gênes liées à la partie corporelle intime concernée et enfin, peur de l’annonce d’un diagnostic positif.

Attribution du marché du dépistage organisé du cancer colorectal

Dans le cadre du programme du dépistage organisé du cancer colorectal, la Caisse nationale de l’Assurance Maladie assure, par la voie d’un marché public, la fourniture et la lecture des kits de prélèvements depuis 2014.

Le 13 janvier, la Cnam a notifié le renouvellement de ce marché au groupement Cerba / Daklapack. Ce renouvellement n’entraine aucun changement pour les assurés, les professionnels de santé et les Centres de Coordination des Dépistages des Cancers.

Les nouveaux kits de dépistage incluant le test immunologique, qui reste identique au précédent, seront mis à la disposition des assurés au plus tard dans le courant du mois de mai. La lecture des tests déjà distribués sera bien évidemment assurée, y compris postérieurement à l’entrée en vigueur du nouveau marché. La finalisation de cette procédure pose, pour les 5 prochaines années, un cadre durable indispensable à la poursuite de ce dépistage-clé.

Le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers de Bourgogne- Franche-Comté (CRCDC-BFC) est la structure officielle pour le déploiement du dépistage dans notre région. Son action, depuis des années, a déjà permis la prise en charge de nombreux cancers, de plus en plus précocement diagnostiqués, grâce à un test immunologique permettant une détection de lésions précancéreuses et offrant par conséquent de meilleures chances de guérison.

Le calendrier des actions en Franche-Comté

Doubs

  • 3 mars : Marche Bleue et stand d’information (matin) - Grand- Charmont
  • 5 mars : Marche Bleue et stand d’information - Pont-de-Roide
  • 10 mars Stand d’information à La Petite Hollande le matin et à l’Hypermarché Leclerc l’après-midi - Montbéliard
  • Conférence Mars Bleu à l’Agence de Services et de Paiements - Besançon
  • 12 mars : Marche Bleue et stand d’information – Seloncourt
  • 13 mars : Journée Côlon Géant et VELO SMOOTHIE à La Filature - Audincourt 14 mars : Journée Mars Bleu à l’Annexe des Annonciades - Pontarlier
  • 16 mars : Ateliers Mars Bleu à la MJC Palente - Besançon
  • 17 mars : Ateliers Mars Bleu à la MJC Clairs Soleils - Besançon
  • Stand d’information à la Polyclinique de Franche-Comté - Besançon
  • 19 mars : Stand d’information à la Clinique Saint-Vincent - Besançon
  • 26 mars : Stand Mars Bleu à la Maison Santé Grandfontaine Conférence-atelier grand public à 14h au Solidaire - Grand-Charmont
  • 10 avril : Stand Mars Bleu lors du Forum Tip Top la Forme - Audincourt

Haute-Saône

  • 5 mars : Atelier Mars Bleu au Centre Socio Culturel - Saint-Loup-sur-Semouse
  • 9 mars : Stand Mars Bleu lors de la Journée Prévention - Luxeuil-les-Bains
  • 12 mars : Journée Côlon Géant et VELO SMOOTHIE au Centre Hospitalier - Vesoul
  • 13 mars : Stand d’information pour les salariés d’Auchan - Luxeuil-les-Bains
  • 14 mars : Journée Côlon et VELO SMOOTHIE Géant - Saint-Loup-sur-Semouse
  • 18 mars : Stand d’information sur le marché - Héricourt
  • 20 mars : Stand d’information à Cap Futur - Dampierre-sur-Salon Stand d’information à la Maison de Santé – Marnay
  • 23 mars : Stand d’information à la Maison de Santé – Pesmes
  • 24 mars : Stand Mars Bleu lors de la Journée Prévention – Gray
  • 31 mars : Stand d’information tout le mois à la CPAM – Vesoul

Territoire de Belfort

  • 20 mars : Stand d’information à La Croix Rouge – Belfort
  • 13 mars : Stand d’information aux Restos du Cœur – Belfort
  • 16 mars : Stand d’information au Centre de Santé Léon Blum – Belfort
  • 20 mars : Stand d’information à l’Hôpital Nord-Franche-Comté - Trévenans Stand d’information au Secours Populaire – Belfort
  • 24 mars : Stand d’information tout le mois à la CPAM – Belfort
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : la France a dépassé le seuil des 100.000 morts

300 personnes sont mortes du Covid-19 en France ce jeudi. Le pays rejoint la Grande-Bretagne et l'Italie, qui ont dépassé ce cap depuis plusieurs semaines. Dans la région, 4.438 décès ont été enregistrés depuis le 20 mars 2020. En moyenne, sur les sept derniers jours, 15 personnes meurent chaque jour de la Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté.

La troisième vague « n’est pas derrière nous », la situation se dégrade en Franche-Comté

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 "n'est pas derrière nous" et le "pic des hospitalisations n'est pas atteint" malgré des "signaux encourageants", a rapporté mercredi  Gabriel Attal. Le porte parole du gouvernement parle d'une  "évolution qui paraît plus dégradée" dans les départements de l'Est de la région : Haute-Saône,  Doubs,  Territoire de Belfort et Jura.

Variant brésilien : quelle est la situation en Bourgogne-Franche-Comté ?

Comprendre • La présence des variants Sud-Africain et Brésilien n'explose pas en Bourgogne-Franche-Comté et serait même en diminution depuis un mois avec d'importantes disparités selon les départements. C'est dans le Doubs que l'on dénombre le plus de cas (7,2%) devant la Haute-Saône et la Saône-et-Loire. Rien à voir toutefois avec la Moselle fin février où le variant brésilien était responsable de la moitié des cas de contamination. On vous dit tout ce que l'on sait sur ce variant.

Covid-19 : les hôpitaux de Bourgogne Franche-Comté déclenchent l’ultime palier d’augmentation de leurs capacités

La troisième vague de l’épidémie qui touche la Bourgogne-Franche-Comté entraîne un afflux de patients nécessitant une hospitalisation. A la veille des congés de printemps, l’ARS appelle chaque habitant de la région à maintenir encore son effort, pour permettre au système de soins de faire face.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.22
nuageux
le 15/04 à 18h00
Vent
4.52 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
42 %

Sondage