Martial Bourquin demande un fonds d'urgence pour les artistes auteurs

Publié le 03/04/2020 - 08:05
Mis à jour le 02/04/2020 - 17:58

Le sénateur du Doubs s’inquiète de la situation des artistes auteurs et de la tenue de festival pour l’année 2020 suite à la pandémie du Covid-19. Il interpelle Franck Riester, le ministre de la Culture dans une lettre en date du 2 avril 2020. 

Selon Martial Bourquin, les conditions d’octroi d’aides du fonds de solidarité "semblent méconnaître les particularités du métier puisque seules les recettes moyennes sur une année ont un sens, les recettes mensuelles sont aléatoires par nature. Les droits d’auteur sont pour la plupart globalisés et versés en fin d'année par les éditeurs, les producteurs et les organismes de gestion collective", explique-t-il. 

En complément de fonds de solidarité que le sénateur qualifie de "peu adapté", il relève un problème concernant l'attribution des aides complémentaires : "Vous avez annoncé des aides complémentaires et subsidiaires en soutenant les secteurs de diffusion et non les artistes auteurs eux-mêmes".

Un fonds d'urgence demandé pour les artistes auteurs 

"Le système d’aides mis en place s’annonce comme un véritable parcours du combattant pour ces artistes", indique le sénateur qui demande au ministre "un fonds d’urgence uniquement destiné aux artistes auteurs qui sera placé sous l’égide de l’Etat avec un guichet unique". 

Et pour les festivals ?

La question sur la tenue des festivals est également posé par le sénateur qui partage la demande du Prodiss (Syndicat national des producteurs, diffuseurs et salles de spectacle musical et de variété) de prendre des arrêtés nationaux ou préfectoraux quand il est nécessaire de procéder à des annulations . 

"Monsieur le Ministre, je vous demande de bien vouloir édicter des règles claires relatives aux annulations pour limiter au maximum les pertes financières, notamment pour les petits festivals. Vous devez imposer la possibilité de négocier avec les artistes pour qu’ils s’engagent à reporter leur prestation. Vous devez ouvrir des droits pour les festivals", conclut-il.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Culture

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

Mardis des rives : le programme des soirées estivales au bord du Doubs…

Du 9 juillet au 27 août 2024, le festival Mardis des rives, organisé et financé par Grand Besançon Métropole, est de retour ! Au total, ce sont huit concerts gratuits qui seront proposés dans le Grand Besançon. Animations, restauration, bibliobus... zoom sur ces soirées estivales le long du Doubs.

“Fibra”, une exposition qui invite à repenser l’architecture au Musée des maisons comtoises

Installée au musée des maisons comtoises de Nancray jusqu’au 3 novembre 2024, l’exposition "Fibra" montre des types très variés de construction dans le monde aussi bien dans la forme que dans les matériaux utilisés. Florence Coutier, conservatrice du patrimoine au musée, nous en parle…

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.94
ciel dégagé
le 25/06 à 9h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
63 %