Martial Bourquin veut "une véritable transparence sur l'impact de la politique fiscale du gouvernement"

Publié le 18/10/2017 - 17:11
Mis à jour le 19/10/2017 - 19:02

Après l'appel de Libération et la signature de plus de 100 parlementaires pour  une transparence sur la politique fiscale du gouvernement ce 17 octobre 2017, Martial Bourquin, sénateur du Doubs a tenu à s'exprimer..

16195419_10209704416545641_6161591380687952366_n.jpg
Martial Bourquin, sénateur du Doubs ©Sénat
PUBLICITÉ

 » J’ai co-signé à l’instar de 120 parlementaires l’appel de Libération pour demander au gouvernement une transparence sur sa politique fiscale en rendant public notamment l’allègement fiscal dont vont bénéficier les 100 plus fortunés en France. Il est ici question d’une véritable transparence et un enjeu pour le bon fonctionnement de la démocratie. La publication de ce chiffre de l’allègement fiscal pour les 100 plus importants bénéficiaires, en conservant l’anonymat, risque de provoquer un véritable séisme politique tant les chiffres sont scandaleux », explique Martial Bourquin.

« Il est impossible de faire une opération de communication à l’occasion de la journée de la lutte contre la pauvreté et dans le même temps mettre en place une fiscalité allégée pour les plus riches et alourdie pour les plus modestes ou les classes moyennes. Les paroles doivent être suivies d’actes ; or, dans ce cas, les paroles vont à l’encontre des actes. Je tiens en effet à rappeler que la suppression de l’ISF et l’introduction de la Flax Tax correspond à signer un chèque de 4,5 Milliards d’euros aux 340 000 foyers fscaux les plus aisés. Ce n’est pas -« jeter la pierre aux premiers de cordée-« , c’est les aider à monter encore un peu plus haut sur l’échelle de la richesse et entraîner les plus précaires vers le précipice », conclut-il.

(Communiqué de Martial Bourquin, sénateur du Doubs)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.64
couvert
le 24/06 à 21h00
Vent
2.29 m/s
Pression
1016.39 hPa
Humidité
90 %

Sondage