Meurtre de Maxime : la reconstitution a débuté à Montbéliard

Publié le 14/03/2013 - 18:06
Mis à jour le 14/03/2013 - 18:06

La reconstitution du meurtre de Maxime Roussel, l’adolescent de 14 ans découvert en partie calciné dans un bois d'Etouvans, en janvier 2012, a commencé ce jeudi 14 mars 2013 à Montbéliard en présence du principal suspect.

PUBLICITÉ

Une quinzaine de gendarmes, ainsi que la juge d’instruction, se sont rendus peu après 16h dans l’ancien garage de la famille du suspect, âgé de 17 ans au moment des faits. C’est là qu’avait été retrouvée la moto de Maxime Roussel, cachée dans une fosse au fond du garage. La reconstitution devait se poursuivre dans la commune d’Etouvans, village près de Montbéliard, où a eu lieu le meurtre, jusque tard dans la soirée.

Il s’agit de « tenter de savoir comment les faits se sont déroulés, si (le suspect) était seul ou pas » au moment du crime et « comment il est rentré chez lui » après, a dit Me Phillipe Simoneau, avocat de la famille Roussel. « La juge a retenu la préméditation, Maxime est tombé dans un piège« , a ajouté l’avocat pour qui « des éléments du dossier ne laissent pas de doute sur la présence et la culpabilité » du suspect.

Maxime Roussel avait reçu plusieurs coups d’une arme blanche. Il avait auparavant quitté son domicile à moto pour aller retrouver un ami âgé de 17 ans. Devenu le principal suspect, ce mineur a été mis en examen pour assassinat et placé en détention à la maison d’arrêt de Besançon. Après avoir changé plusieurs fois de version, il a reconnu avoir été présent sur le lieu du crime, mais il réfute en être l’auteur et accuse deux hommes qui n’ont pas été identifiés.

Le jeune homme mis en cause a pour antécédents judiciaires un défaut de permis de conduire, des petites escroqueries et du recel, mais aucun fait de violence. Des expertises psychiatriques sont en cours.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.17
légère pluie
le 20/06 à 12h00
Vent
4.56 m/s
Pression
1015.01 hPa
Humidité
70 %

Sondage