Micronora: un bridge en plastique qui vaut de l'or

Publié le 30/09/2010 - 11:05
Mis à jour le 30/09/2010 - 11:05

C'est une bonne nouvelle pour la Sécu... Grâce un bridge provisoire, la société alsacienne Dynadent simplifie un acte courant et coûteux du dentiste. Avec une plateforme technologique franc-comtoise, elle a obtenu un Micron d'or au salon Micronora de Besançon.

PUBLICITÉ
L’un des huit Microns d’or décercé cette année par le jury de chercheurs et d’industriels de Micronora à Besançon consacre une aventure originale entre une jeune entreprise mulhousienne créée en 2008, Dynadent, et une plateforme technologique franc-comtoise. L’objet a l’origine de la distinction est né dans la tête d’un dentiste qui a voulu trouver une solution simple et moins coûteuse pour remplacer provisoirement une dent qui vient d’être arrachée.
«Pour éviter de fabriquer un bridge classique et de tailler les deux dents saines, le docteur Mahfoud Maadi a imaginé un bridge auto-réglable provisoire, ajusté par une molette puis recouvert de résine, en attendant l’implant définitif. Notre bridge s’adapte à 80 % des cas. On gagne l’intervention d’un prothésiste et trois séances de dentiste. Selon une première estimation le coût de l’intervention passerait de 350 € à 70 € », explique Thierry Tripard, technico-commercial, qui présente l’objet sur un stand du salon des microtechniques avec le Micron d’or bien en vue. « C’est la reconnaissance de notre crédibilité », souligne le responsable de la plateforme de prototypage dont le support juridique est un groupement d’intérêt public financé par l’Etat et la Région.
Née en 2006, la plateforme permet aux professeurs de deux lycées (Edgar Faure à Morteau et Jules Haag à Besançon) et d’un IUT (génie mécanique et productique de Besançon) de travailler sur des projets concrets. « L’objectif pour les professeurs est de rester en phase avec les besoins des entreprises et aux élèves d’avoir des sujets de projets d’étude qui collent à la réalité industrielle».
 Ce sont d’ailleurs trois d’entre eux qui ont mis en application l’idée du dentiste alsacien. Le prototype du bridge auto-réglable en résine est sorti de l’imprimante 3D grâce à eux. La version commercialisée sera en plastique biocompatible.
 « Ce qui fait notre force, c’est la pertinence des choix techniques des enseignants sur les technologies de prototypage. Et, en fonction des commandes et des exigences, j’oriente    le commanditaire vers l’un ou l’autre des trois établissements car chacun a ses spécificités techniques et ses outils», conclut Thierry Tripard dont le stand connait une très bonne fréquentation. Micron d’or oblige. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Waves Concept, un nouveau salon de coiffure-café bientôt au centre-ville de Besançon

Waves Concept, un nouveau salon de coiffure-café bientôt au centre-ville de Besançon

Courant novembre 2019, un nouveau concept de commerce ouvrira ses portes rue Gustave Courbet, dans les anciens locaux de la maroquinerie Prieur-Boisson à Besançon. Il s'agit de Waves Concept : un café au rez-de-chaussée, un salon de coiffure à l'étage. Antoine, le gérant, nous en parle…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.9
ciel dégagé
le 14/10 à 0h00
Vent
3.4 m/s
Pression
1016.09 hPa
Humidité
80 %

Sondage