Mines de sel à la Saline royale : à la découverte des ouvriers du sel dans le monde…

Publié le 10/08/2015 - 05:00
Mis à jour le 23/01/2019 - 16:13

Jusqu'au 2 novembre 2015, l'exposition Mines de sel se poursuit à la Saline royale d'Arc-et-Senans, dans le Doubs. Ce site touristique incontournable a décidé d'exploiter l'un de ses fondamentaux : la valeur universelle du sel ignigène, le sel produit par l'action du feu, une technique distinguée par l'Unesco…

recemment_mis_a_jour383.jpg
Photos sepia ©Catherine Gaudin et Seydou Touré - Photo de la Saline ©Saline royale

PUBLI-INFO

PUBLICITÉ

À travers cette exposition, la Saline royale d’Arc-et-Senans propose d’éclairer ses visiteurs sur la nature même du travail des ouvriers du sel dans le monde, notamment en conjuguant de manière originale création artistique contemporaine (sonore et visuelle) et passé industriel.

Une visite artistique et historique en trois temps forts

L’exposition : La Maison du Directeur accueille un véritable carnet de voyage composé de photos signées par Catherine Gaudin et Seydou Touré partis à la rencontre des paysages et des hommes du sel. Les itinéraires dévoilés s’attachent à un personnage marquant essentiel au voyage des photographes, une lumière recherchée, un panoramique remarquable, une difficulté à surmonter… Les commentaires manuscrits de chaque photo n’excéderaient pas 20 mots et restitueraient les ressentis intimes des Voyageurs Créateurs.

Un parcours scénographié entre toiles et vidéos :  l’exposition s’accompagne d’un parcours de toiles imprimées et des vidéos projetées mises en scène par Auélien Bertini dans la berne ouest restituant l’ambiance du travail des hommes exploitant le sel aujourd’hui. L’objectif de ce temps fort est de réincarner et d’humaniser l’espace de la Berne laissé vide après l’exploitation du sel à la Saline.

Quatre portraits géants : Le troisième temps fort de ce projet est l’installation de quatre portraits géants de travailleurs du sel comme regard porté dur un paysage et une culture annonçant le thème des « Jardins de voyageurs ».

Qui sont Catherine Gaudin et Seydou Touré ?

Catherine Gaudin et Seydou Touré sont photographes indépendants depuis 25 ans. Ils voyagent à travers le monde et témoignent des rencontres qu’ils ont faites, des émotions qu’ils ont ressenties, comme un récit social et documentaire. Ils se lancent sans hésiter dans toutes les aventures photographiques : expéditions en terre extrême, reportages, travail de plateau, expositions, participation à des festivals… Ils ont réalisé à ce jour près de 60 expositions en France et à l’étranger (centres culturels, galeries, Lucernaire, Grand Palais et Exposition Universelle de Shanghai…). Seydou Touré est par ailleurs aussi cinéaste indépendant. 

Les actions de médiation culturelle au cœur de l’exposition 

  • Un livret-jeux autour de l’exposition est mis à disposition des enfants sur toute la durée de l’exposition.
  • Des visites de l’exposition sont proposées aux familles les mardis et jeudis à 16h du 14 juillet au 20 août (gratuites et sans réservation).
  • Des ateliers pour enfants sont mis en place certains samedis après-midi et durant les vacances scolaires sur inscription.
  • Des visites et ateliers sont proposés aux groupes d’enfants et d’adolescents sur inscription.

Infos pratiques

  • Mines de sel jusqu’au 2 novembre 2015

Ouverture :

  • Novembre à mars : 10h/12h ; 14h/17h
  • Avril, mai, octobre : 9h/12h ; 14h/18h
  • En mai, ouverture non-stop les week-ends et jours fériés
  • Juin et septembre : 9h/18h
  • Juillet et août : 9h/19h
  • Fermé le 25/12 et 01/01

Tarifs :

  • Adultes : 8.80 €
  • Jeunes de 16 à 25 ans : 6 €
  • Enfants de 6 à 15 ans : 4.5 €
  • Enfants de moins de 6 ans : gratuit
  • Étudiants, chômeurs, minima sociaux, handicapés : 6 €
  • Forfaits famille (2 adultes + 2 enfants) : 23 €
  • Tarifs réduits (se renseigner) : 7.50 €
  • Abonnement annuel à partir de 14€
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La ville de Besançon dévoile un catalogue d’ouvrages vieux de plus de 500 ans

La Ville de Besançon a réalisé, après un travail de plusieurs années, un catalogue inédit de sa collection d’incunables (Ouvrage imprimé antérieur à 1500, tiré à peu d'exemplaires). Paru chez Droz dans la collection Histoire et civilisation du livre dirigée par l’EPHE et le CESR de Tours, intitule “Catalogue régionaux des incunables des bibliothèques publiques de France”, volumes concernant la Franche-Comté, il est l’œuvre de la conservatrice de la bibliothèque municipale de la Ville de Besançon, Marie-Claire Waille.

La cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes

Un important incendie impacte la cathédrale Notre-Dame de Paris ce lundi en fin de journée. Il serait "potentiellement lié" aux travaux de rénovation au niveau de la flèche de l'édifice selon les pompiers. Les dégâts seraient déjà considérables.

Courbet a rendez-vous avec Yan-Pei Ming pour son bicentenaire

Le Doubs célèbre depuis le mois de février 2019 le bicentenaire de la naissance de Courbet, le peintre de "L'Origine du monde", par une série d'expositions et de manifestations qui culmineront lors d'un face-à-face avec les oeuvres de Yan Pei-Ming. Le peintre contemporain s'est installé ce mois d'avril 2019 dans l'atelier de Gustave Courbet.

Le Hip -Hop donnerait un goût plus intense et plus fruité au fromage…

La musique influencerait le goût du fromage • L'emmental est sensible à la musique selon une étude expérience menée durant plusieurs mois par la Haute école des Arts de Berne, dans une cave d'affinage de Berthoud, dans l'ouest de la Suisse. Après six mois et demi d'affinage au son du rock de Led Zeppelin, de la musique de Mozart ou du rap de "Tribe called quest", les meules du fromager-affineur Beate Wampfler situé dans la vallée de l'emmental, présentaient des goûts différents, en lien avec les mélodies qu'ils ont "écoutées".

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 11.17
couvert
le 23/04 à 3h00
Vent
1.18 m/s
Pression
997.284 hPa
Humidité
80 %

Sondage