Moscovici: "faire l'impasse sur l'Europe c'est ne pas traiter les difficultés" françaises

Publié le 16/01/2017 - 05:45
Mis à jour le 16/04/2019 - 13:38

Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, estime dans une interview à paraître ce lundi 16 janvier 2017 dans Ouest France, que « faire l’impasse sur l’Europe, c’est ne pas traiter les difficultés de la société française », et souhaite que le prochain président français précise quelle Europe il veut.

"Si le prochain président de la République, quel qu'il soit, ne dit pas aux Français la place de la France dans l'Europe et l'Europe qu'il veut, alors nous passerons à côté des grandes questions de notre époque", prévient M. Moscovici. "Prenez la sécurité, la lutte contre le terrorisme, la crise des réfugiés, l'évasion fiscale, le changement climatique, la crise économique... Aucune de ces questions n'a une réponse purement nationale", assure le commissaire européen.

"Faire l'impasse sur l'Europe, c'est ne pas traiter les difficultés de la société française", analyse M. Moscovici pour qui l'Europe "n'a pas été très présente dans le débat de la droite" lors des primaires, et "ne l'est pas assez dans celui de la gauche". Interrogé pour savoir si l'élection de Donald Trump peut souder les Européens, M. Moscovici estime que dans le contexte d'une présidence de Trump qui va à ses yeux "changer les équilibres mondiaux", d'une Russie "à l'offensive", d'"une Chine puissante et fragile", d'"une Turquie  la croisée des chemins" et d'"une Grande-Bretagne qui va s'éloigner de l'Union européenne", "nous avons besoin plus que jamais d'une réponse européenne unie, solide, puissante", dit-il.

Il saisit une question sur les terroristes qui ont frappé Paris, Bruxelles, Berlin pour insister sur cette nécessité d'une réponse européenne unie. "Ce sont des réseaux internationaux, déclare-t-il. Il faut donc une réponse collective. Pour protéger les frontières et lutter contre le financement de ces réseaux", explique-t-il.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Écologie, nucléaire, guerre en Ukraine, avenir de l’Europe… : un débat qui n’a pas fait de vague à Besançon

EUROPÉENNES 2024 • Un débat s’est tenu lundi 27 mai 2024 à la salle Jean Zay à Besançon réunissant 10 candidats aux élections européennes ou représentants de listes et de partis politiques. Une idée portée par Jean-Philippe Allenbach, membre du parti fédéraliste, présidée par Jean-Marie Girerd, président du mouvement européen France - Franche-Comté.

Européennes 2024 : salle comble pour le retour de Jean-Luc Mélenchon à Besançon

Devant près d’un millier de personnes réunies lundi 27 mai 2024 au grand Kursaal de Besançon, l’ancien député de La France insoumise est venu soutenir la Bisontine Séverine Vézies, 13e sur la liste de Manon Aubry pour les prochaines élections européennes du 9 juin. 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.66
légère pluie
le 30/05 à 9h00
Vent
4.08 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
97 %