Moscovici, jugé trop dépensier, répond aux attaques allemandes..

Publié le 04/08/2014 - 14:31
Mis à jour le 04/08/2014 - 17:17

Pierre Moscovici, l'ancien ministre français des Finances et député du Doubs a répondu dimanche aux critiques de certains responsables allemands sur sa candidature à la Commission européenne, pour laquelle il est jugé trop dépensier, dans l'hebdomadaire Der Spiegel.

pierre_moscovici-001.jpg
©roman
PUBLICITÉ

« Nous avons lancé des réformes importantes pendant mon mandat, nous avons réduit les déficits et les coûts du travail« , a plaidé l’ex ministre socialiste, dont la candidature a été officiellement proposée cette semaine par François Hollande.

Cette démarche suscite la méfiance des responsables conservateurs outre-Rhin, en particulier si Moscovici obtient le portefeuille des Affaires économiques et devient le garant de la rigueur budgétaire en Europe, alors que la France n’a cessé de prôner un assouplissement des règles.

Le journal populaire Bild a récemment accusé Moscovici d’avoir rendu l’euro « aussi mou que du brie français« , à force de contester le Pacte de stabilité, et de vouloir « créer toujours plus de dette pour relancer l’économie« . « Je n’ai jamais pris une seule décision importante sans me concerter avec mon ami Wolfgang Schäuble« , le ministre allemand des Finances, s’est défendu Pierre Moscovici.

Concernant la nature de ses futures fonctions, le responsable français a rappelé que « la décision sur le périmètre du portefeuille appartenait entièrement » au président élu de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, qui présentera son équipe le 30 août.

En raison des réticences allemandes sur la candidature française pour les Affaires économiques, l’idée de créer un portefeuille spécialement consacré à la relance de la croissance par les investissements est en discussion avec M. Juncker, selon des sources proches du dossier.

Le poste serait en droite ligne avec la mission sur « la contribution des politiques européennes à la croissance et à l’emploi » confiée à Pierre Moscovici par François Hollande. Mais les Français veulent connaître les contours de ce nouveau poste avant de renoncer à leurs prétentions sur le portefeuille des Affaires économiques, a-t-on souligné.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre ont exprimé dans une tribune, diffusée samedi par le Journal du Dimanche, leur soutien à Emmanuel Macron, au moment où le parti de droite Les Républicains subit une crise profonde après sa déroute aux élections européennes. Parmi eux, on retrouve notamment le maire  "Agir" de Vesoul, Alain Chrétien.

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Dans le cadre du projet de loi Organisation du système de santé e, débat actuellement au Sénat, le PS Martial Bourquin a déposé des amendements visant à lutter contre les déserts médicaux et propose le conventionnement sélectif  ou "territorialisé" des médecins libéraux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.07
ciel dégagé
le 17/06 à 21h00
Vent
1.71 m/s
Pression
1017.02 hPa
Humidité
90 %

Sondage