Alerte Témoin

My Dream, nouvelle boutique de cigarettes électroniques à Besançon

Publié le 24/05/2019 - 17:00
Mis à jour le 24/05/2019 - 14:36

La boutique My Dream, située rue de Vesoul à Besançon, propose depuis cette fin de mai 2019 bon nombre de cigarettes électroniques et d'e-liquides. Sa spécialité ? Le mélange d'arômes...

"My Dream" a ouvert cette semaine au 76, rue de Vesoul.

Dans ce nouveau commerce d'une quarantaine de mètres carrés, on y retrouve tout l'attirail du "vapoteur" : une centaine de cigarettes électroniques, de débutant à expert (pour un budget de 25 à 110 euros) et de nombreux e-liquides.

"On a une base de plus de 200 arômes" explique Charles Dilinger, gérant, "pour des recharges de 10, 30 et 50 ml".

"Do it yourself"

Le plus ? "On propose de personnaliser l'arôme : chaque client peut se créer le sien sur place en mélangeant les parfums qu'il préfère" explique-t-il.

"Aussi, on peut également acheter le liquide brut, le parfum et sa dose de nicotine afin de composer soi-même son e-liquide de A à Z, dans une logique de Do it Yourself" ajoute Charles Dilinger.

Cet étudiant en licence d'économie et de gestion à la faculté de Besançon a décidé de se lancer dans cette aventure lorsqu'il y a deux ans, "la cigarette électronique m'a permis d'arrêter le tabac ; à moi désormais de faire profiter les autres de mon expérience" conclut-il en souriant.

Offre promotionnelle

Durant le mois d'ouverture (jusqu'à fin juin), le magasin fait -10% sur les e-liquides.

Infos +

  • My dream
  • 76, rue de Vesoul, 25000 Besançon
  • 07.61.34.86.88
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne Franche-Comté se mobilise pour son tourisme

Confinement • Qui dit confinement dit #restezChezVous. Le tourisme est un des premiers secteurs à pâtir de la crise sanitaire. Consciente de cette problématique, la région Bourgogne Franche-Comté a décidé de décliner un plan de soutien en trois axes : aide financière immédiate, information des professionnels et préparation d'un plan de relance.

Crise économique du coronavirus : BGE Franche-Comté s’engage auprès des Travailleurs indépendants

Dans le contexte sanitaire actuel et au vu des conséquences sur les petites entreprises suite au confinement entamé depuis le 17 mars 2020, le réseau BGE en lien avec Le Ministère du Travail a missionné les BGE sur les territoires pour qu’elles apportent aide et conseils aux travailleurs indépendants les plus fragiles.

Agriculture et Covid-19 : « il faut bâtir des filières locales équitables »

Suite à l’arrêt d’une grande partie de la restauration collective et commerciale hors domicile et l’interdiction d’un grand nombre de marchés, une forte augmentation des volumes des denrées alimentaires vendues par la grande distribution aux ménages a été constatée. La confédération paysanne s'inquiète.

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.98
ciel dégagé
le 04/04 à 0h00
Vent
1.52 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
80 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune