Mythes et légendes de Franche-Comté : "Le moulin Florimont, la sorcière, le chat noir et les 7 meuniers"

Publié le 30/10/2013 - 09:56
Mis à jour le 30/10/2013 - 10:06

Cette semaine, à l'occasion de la fête d'Halloween, nous vous proposons une histoire, une légende, ou un mythe de Franche-Comté chaque jour. Ce mercredi, Le moulin de Florimont, la sorcière, le chat noir et les sept meuniers, une légende racontant la disparition de sept meuniers dans des conditions mystérieuses à côté de Belfort…

chatnoir.jpg
Image : ©Victor Bezrukov/ http://www.flickr.com
PUBLICITÉ

« Au sommet de la colline, à l’endroit même où se dressent actuellement les ruines d’une tour de pierre, vivaient autrefois un châtelain et sa femme.

Un matin d’automne, alors que le seigneur traversait ses terres à cheval, il découvrit une petite cascade, dans l’un des méandres de la rivière la Covatte. Pris d’un véritable coup de foudre, il décida d’y faire ériger un moulin. Pas une bâtisse banale comme celles qui jalonnaient à l’époque la Covatte et son affluent la Vendeline, non. « Il voulait un moulin parfait, unique, dont on se souviendrait longtemps », raconte Hervé Thiry-Duval. Lorsqu’il confia son projet à son épouse, celle-ci le railla et tenta par tous les moyens de l’en dissuader. Mais le seigneur n’y prêta pas attention. Il rassembla les meilleurs artisans du secteur et lança sans tarder les travaux. Les premiers grains furent moulus quelques mois plus tard dans une euphorie générale. Une euphorie qui n’allait pas durer.

Le lendemain matin, le meunier fut retrouvé étendu sur le plancher. Raide mort. Un autre prit le relais, et fut lui aussi retrouvé sans vie, le regard épouvanté et de minuscules traces rouges autour du cou. Au total, six meuniers furent frappés par la même malédiction. Dans le secteur, on commença à raconter que l’endroit était maudit. Le seigneur lui-même se résolut à cette idée et baissa les bras. Jusqu’à ce qu’un étrange personnage, à l’accent germanique, se présente. « Je suis là pour venger vos meuniers et punir qui les a tués, rapporte Hervé Thiry-Duval. Je suis un chasseur de sorcières ! » Il s’installa dans le moulin avec six jattes de lait et une hachette aiguisée comme un rasoir, et se mit à attendre. Lorsque l’église sonna minuit, six chats blancs défilèrent.

Puis, au douzième coup, un chat noir arriva et sauta à la gorge du chasseur de sorcière. Sans se démonter, celui-ci lui trancha d’un coup de hache une patte et le mit en fuite. Lorsque le seigneur revint le lendemain, il découvrit avec effroi que gisait sur le sol, à la place de la patte de chat coupée, une main portant la bague de son épouse. Celle-ci reconnut s’être transformée en chat noir et avoir étranglé les six meuniers pour leur faire quitter l’endroit, où elle avait coutume de se retrouver avec d’autres sorcières pour célébrer le sabbat. Elle fut jugée et exécutée. Certains racontent qu’il lui arrive, aujourd’hui encore, de revenir se lamenter à proximité de la tour. »

(Source : http://www.florimont.fr)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Livres dans la Boucle : le corrigé de la dictée de Sorj Chalandon « Citadelle m’était contée »

Livres dans la Boucle : le corrigé de la dictée de Sorj Chalandon « Citadelle m’était contée »

146 participants et trois gagnants. La seconde édition de la dictée des "Livres dans la Boucle" est déjà un incontournable. Déjà gagnant l'an passé, Philippe Dessouliers l'emporte avec une seule faute, mais il offre son prix... Et vous ?Combien de fautes? Testez-vous sur la dictée de Sorj Chalendon !

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.41
légère pluie
le 22/09 à 6h00
Vent
1.14 m/s
Pression
1012.58 hPa
Humidité
97 %

Sondage