Travaux publics : "Nous avons trois mois de retard sur les commandes publiques"

Publié le 27/09/2023 - 17:40
Mis à jour le 28/09/2023 - 11:50

Dépendant à plus de 60 % de la commande publique, la fédération des travaux publiques de Bourgogne Franche-Comté (FRTP BFC) tire la sonnette d’alarme à une semaine du Carrefour des collectivités (les 5 et 6 octobre 2023). En effet, elle accuse un retard de trois mois des dossiers. Ce mercredi, elle en a profité pour exposer ses inquiétudes devant les élus et partenaires présents.

Les élus et partenaires présents :

  • Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs
  • Patrick Genre, président de l’AMD et représentant AMF de FC
  • Vincent Martin, président de la FRTP BFC
  • Christophe Ribette, président d’ECORSE TP
  • Nicolas Bodin : 2e vice-président en charge de l’économie, l’emploi, l’insertion au Grand Besançon
  • Yves Guyen, 5e vice-président en charge de la voirie, des infrastructures et réseaux opérationnels
  • Enedis
  • Conseil départemental de Haute-Saône
  • Banque des Territoires

"Nous avons un manque de visibilité pour nos entreprises", indique Vincent Martin, président de la FRTP Bourgogne Franche-Comté. Ce dernier s’inquiète du calendrier restant pour effectuer les différents chantiers : "nous sommes désormais à mi-mandat (…) il faut que cela bouge au niveau du bloc communal", martèle-t-il.

À qui la faute ?

Pour le président de la FRTP, les retards sont dus "à l’ensemble des acteurs ": "Je demande que les élus territoriaux prennent leurs responsabilités et qu’ils agissent pour cette commande publique pour que nous ayons à nouveau des appels d’offres à étudier et que les chantiers puissent se réaliser".

Au total, les dossiers retardés représentent plus "d’une cinquantaine de millions d’euros" en Bourgogne Franche-Comté. "Les élus ont des outils à leur disposition comme la DETR, la DSIL (fonds de dotation) ou encore le fonds vert. Il faut aussi éduquer certains maires qui ne sont pas au courant de cela. Il faut les accompagner", précise Vincent Martin qui poursuit : "J’insiste aussi sur les enveloppes du Département qui sont du "gagnant-gagnant" (...) "Je ne voudrais pas qu’en 2024 nous sacrifions des emplois parce que nous n’avons pas suffisamment de carnet de commandes".

Le problème va plus loin pour Patrick Genre, président de l’AMD et représentant AMF de FC, qui évoque des problèmes de "hausse des coûts" découlant de l’inflation et donc "une baisse du nombre d’opérations" mais aussi des "marchés qui n’aboutissent pas" faute "de réponse" suite à un manque de main d’œuvre ou des retards de livraison de matériaux ainsi que des problèmes internes aux entreprises.

"Ce n’est pas une volonté d’investir moins, c’est que nous avons un cadre budgétaire qui nous impose parfois à faire des choix", tient à préciser Patrick Genre. 

Christine Bouquin, la présidente du Département du Doubs, veut, quant à elle, terminer sur une note positive : "Il faut que l’on équilibre nos budgets avec notre pragmatisme (…) ce qui est prévu dans le budget doit être engagé. Nous continuons d’avancer", précise-t-elle.

Le programme du carrefour des collectivités : "la résilience de nos territoires"

Plusieurs conférences seront organisées jeudi et vendredi comme : "les infrastructures de la transition énergétique", "la réforme de la responsabilité des gestionnaires publics", "la transition énergétique des territoires à travers l’auto-consommation collective". Divers ateliers seront également mis en place avec notamment un parcours éco-responsable.

Infos +

Micropolis Besançon, 3 Boulevard Ouest hall E

  • Jeudi 5 et vendredi 6 octobre 2023

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bientôt un KFC à Chalezeule

EXCLU • L’enseigne américaine de restauration rapide KFC, spécialisée dans le poulet frit, continue son implantation non loins de Besançon. Après une première enseigne ouverte dans la zone commerciale de Châteaufarine puis une seconde au coeur de la boucle bisontine, KFC ouvrira prochainement un nouveau restaurant dans la commune de Chalezeule. 

Christophe Grudler au lancement d’Ariane 6 : ”Ce succès va permettre à l’Europe de retrouver son accès autonome à l’espace”

Le député européen terrifortain, Christophe Grudler (MoDem / Renew Europe), spécialiste des questions spatiales au Parlement européen, a assisté au succès du vol de qualification d’Ariane 6 mardi 9 juillet 2024 du port spatial de l’Europe à Kourou. Seul représentant des institutions de l’Union européenne sur place, il appelle à généraliser la préférence pour un lanceur européen, pour les lancements de satellites européens.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.88
partiellement nuageux
le 16/07 à 03h00
Vent
2.17 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
97 %