Restaurant L'Alsacien : "On veut rendre la flammekueche sexy"

Publié le 18/01/2017 - 14:12
Mis à jour le 20/01/2017 - 19:47

Le restaurant L’Alsacien a ouvert ses portes le 15 décembre 2016 au 2, quai Vauban à Besançon (ex- brasserie Rive gauche). Il propose essentiellement des flammekueches (tartes flambées alsaciennes) cuisinées grâce à un savoir-faire de la famille de Jacques-Henri Strubel, co-gérant du restaurant… 

Commerce

Jacques-Henri Strubel et Alexandre Hidier, âgés de 26 ans, se sont rencontrés en 2011 et ont décidé de créer ensemble leur propre restaurant : L'Alsacien. Tous les deux ont fait leurs études en école de commerce à Paris et chacun donne son touche : Jacques-Henri amène la tradition, le savoir-faire familial et tout simplement l'Alsace dans le projet. "Ma mère, ma sœur et mon oncle tiennent l'Auberge St Martin à Kintzheim depuis 1983 : j'y ai été élevé, j'y mangeais tous les midis quand j'étais petit et j'ai fait ma première flammekueche à 5 ans,", nous confie-t-il.

Quant à Alexandre, en tant que fils d'entrepreneurs, il apporte plutôt le côté commercial, innovant… Pour lui, "il faut rendre la flammekueche sexy, apporter quelque chose de nouveau", nous précise-t-il.

Dès le départ, les deux associés ont trouvé "un équilibre", malgré leur "vision partagée" de la restauration ce qui en fera un atout. Ils ont ouvert leur premier restaurant L'Alsacien à Paris en octobre 2014 qui emploie aujourd'hui huit personnes. Le second est à Besançon… Pourquoi ? "Contrairement à notre restaurant à Paris, nous voulions de grands espaces, une terrasse et à Besançon. On s'est sentis tout de suite à l'aise ici ", expliquent-ils. 

En cuisine… 

Alexandre et Jacques-Henri utilisent des produits régionaux d'Alsace et de Franche-Comté : le vin, la bière, le café, certaines charcuteries et certains fruits et légumes viennent de leurs fournisseurs alsaciens. La crème, certains fruits et légumes et quelques charcuteries viennent de Franche-Comté. Tout cela pour réaliser des flammekueches à la minute et adaptables aux goûts et régimes alimentaires des clients. "On a une végétarienne, mais si quelqu'un veut la forestière sans oignon, c'est possible… On travaille même sur l'élaboration d'un flammekueche végétalienne !" nous confie Alexandre. Au menu, 15 tartes flambées différentes sont proposées dont neuf salées et six sucrées. 

La flammekueche solidaire

Chez l'Alsacien, on peut faire une bonne action en commandant la tarte flambée "solidaire" : le client pait son plat 0,50 cts plus cher pour que 1 € soit reversé à l'association La cravate solidaire qui lutte contre les discriminations à l'embauche. 

Des projets ? 

Jacques-Henri et Alexandre ont "plein d'idées" qu'ils vont essayer de développer comme par exemple des formules de petit déjeuner ou encore des "apéros flammekueche" en fin de journée. 

Infos pratiques

  • L'Alsacien
  • 2, quai Vauban – 25 000 Besançon
  • 03 81 61 18 73

Ouverture :

  • Ouvert de 10h à 22h30 du mardi au mercredi
  • Ouvert de 10h à 23h30 du jeudi au samedi
  • Ouvert de 10h à 22h30 le dimanche
  • Fermé le lundi
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.73
nuageux
le 13/06 à 21h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
65 %