Nouveaux rythmes scolaires : des parents d'élèves "en colère et indignés"

Publié le 07/10/2014 - 12:10
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:31

Les parents d'élèves de la ville de Besançon ont reçu un courrier de la part de Yves-Michel Dahoui, adjoint au maire délégué à l'Éducation début octobre 2014 dans lequel il est annoncé les difficultés rencontrées pour la mise en place d'ateliers dans le cadre de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires dans les écoles. La ville de Besançon ayant décidé d'attendre deux ans avant des les mettre en place pour se préparer, de nombreux parents d'élèves sont révoltés en particulier une maman…

69rentreeecoleenfantjeanlouisfoussereteducation074.JPG
69rentreeecoleenfantjeanlouisfoussereteducation074.JPG
PUBLICITÉ

Dans le courrier en question, Yves-Michel Dahoui explique que les demandes d’inscription ont enregistré « une hausse considérable » avec « 1.800 enfants inscrits à l’accueil du matin, 4.400 le midi, 3.700 le soir et 2.100 le mercredi midi. » Il ajoute que « la hausse considérable » de la fréquentation enregistrée le soir soit « une augmentation de 100% du nombre d’enfants présents dès la rentrée » ne permet pas de « mettre en place les ateliers thématiques dans l’immédiat ». 

Pour une mère de famille dont l’un des enfants est en maternelle, « indignation et colère » sont ses premières impressions lorsqu’elle lit la lettre pour la première fois samedi 4 octobre. Pour elle, « mettre en place une réforme sur les rythmes scolaires pendant deux ans n’a donné aucun résultat. » Elle ajoute que « même si les chiffres donnés sont conséquents, les préinscriptions qui ont commencé au mois de juin leur ont certainement permis de se préparer un minimum à réaliser des ateliers dès la rentrée scolaire ».

Par ailleurs, cette maman reproche à la Ville de n’organiser « aucune réunion publique afin de communiquer sur ces nouveaux rythmes, excepté cette lettre », « Nous n’avons pas d’information ! J’ai écrit plusieurs mails, mais sans réponse… Même les animateurs de périscolaire ne nous parlent pas ».

Selon elle, les enfants sont « parqués dans des cours ou des préaux de 15h45 à 18h.. énervés, excités, fatigués… encadrés par de jeunes étudiants forts sympathiques, mais débordés » et se demande s’il est « si compliqué d’organiser des petites activités manuelles, de la lecture, des petits jeux pour que les enfants puissent d’épanouir ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.94
couvert
le 20/10 à 3h00
Vent
3.44 m/s
Pression
1006.1 hPa
Humidité
96 %

Sondage