Obligation vaccinale des agents hospitaliers : le syndicat Sud-Santé CHU 25 monte au créneau

Publié le 09/07/2021 - 09:36
Mis à jour le 08/07/2021 - 16:47

Olivier Véran, le ministre de la Santé, et plusieurs organisations professionnelles du secteur se disent favorable à “une obligation vaccinale des professionnels de santé” contre le Covid-19, dans un texte commun publié à l’issue d’une rencontre ce mercredi 7 juillet 2021. Face à cela, le syndicat Sud-Santé Sociaux du CHRU de Besançon a souhaité réagir…

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

"Les agents hospitaliers ont toujours été des personnels responsables et professionnels et qui continuent à l'être, partout et dans toutes les structures de soins", s’insurge le syndicat dans un communiqué.

Il accuse une "stigmatisation" des soignants : "Nous avons été les premières victimes des manquements et des mensonges", est-il souligné.

Le syndicat relève les chiffes publiés par Santé Publique France (rapport du 20 mai 2021) : "il est énoncé par exemple, que 82% des personnels d'EHPAD et 91% des soignantEs (soit plus de 2 millions de personnels) ont déjà reçu une première dose de vaccin. Depuis, d’autres chiffres sortent, contrebalançant les précédents. En clair, personne ne sait ni qui, ni combien, ni où, ni avec quoi, ont été vaccinés les personnels !".

Sud-Santé exige "une révision de la politique des brevets vaccinaux" et le "développement d’une véritable politique publique du médicament".

Pour rappel les soignants étaient déjà montés au créneau en juillet 2020 lors de la présentation du projet d’accord issu du Ségur de la Santé. Ce dernier accorde à l''ensemble du personnel hospitalier du secteur public, certains salariés du secteur sanitaire et Ehpad un complément de salaire de 183 euros.

Depuis cette annonce, la colère gronde dans le monde médical puisque les agents et les salariés des établissements sociaux et services médicaux-sociaux sont exclus de cette revalorisation salariale.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.

Covid-19 : baisse des contaminations et des hospitalisations en Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.11
nuageux
le 21/05 à 18h00
Vent
2.07 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
66 %

Sondage