Voir l’exposition "Ousmane Sow" à Besançon

Publié le 19/08/2013 - 07:31
Mis à jour le 19/08/2013 - 07:31

Jusqu'au 15 septembre 2013, la ville de Besançon présente une exposition-rétrospective de l’œuvre de l’artiste sénégalais Ousmane Sow. Celle-ci s’éclate en deux lieux : tandis que les grandes sculptures ont investi le Hangar aux manœuvres de la Citadelle, de plus petites œuvres sont présentées au musée des Beaux-Arts et d’Archéologie.

idée sortie vacances

Le vaste espace du Hangar aux manœuvres de la Citadelle de Besançon se prête parfaitement à l’accueil des œuvres imposantes d’Ousmane Sow. Y sont exposées ses séries consacrées aux ethnies Peulh, Nouba, Massaï et Zoulou, datant des années 1984-1993. 

On y découvre aussi des œuvres plus récentes, conçues dans le cadre de sa série "Merci – Les grands hommes". Inspiré par le souvenir de son père, Ousmane Sow a décidé d’entreprendre ces grandes sculptures figurant "ceux qui l’ont aidé à ne pas désespérer du genre humain". A la Citadelle, sont montrés outre son père – Le Sage -, Victor Hugo, Nelson Mandela et le Général De Gaulle. Non loin, se trouve l’œuvre originale de L’Homme et l’Enfant, créée pour le nouveau monument aux morts de Besançon (lire l'article ci-dessous).

 Les petits Nouba dans un cadre intimiste

En parallèle, le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon présente des groupes sculptés appelés Petits Nouba. "Nous tenions à faire dialoguer, dans un cadre intimiste, ces petites œuvres d’Ousmane Sow avec nos chefs d’œuvre, ainsi qu’avec des photos de 1949 des Nouba prises par Georges Rodger, l’un des membres fondateur de la mythique Agence Magnum avec Robert Capa et Henri Cartier-Bresson", indique Emmanuel Guigon, directeur de ce musée.

Dans les deux lieux, des vidéos sont projetées. Au Hangar aux manœuvres à la Citadelle, se découvre le travail de l’artiste dans son atelier, au musée sont évoquées les quatre grandes séries : Massaï, Nouba, Zoulou et Peulh.

Les oeuvres bisontines

Pour aller plus loin, il est proposé de compléter la visite de ces deux expositions par une étape sur l’esplanade des Droits de l’Homme où se trouve la statue de Victor Hugo d’Ousmane Sow, et une autre sur la promenade des Glacis où, depuis le  mardi 18 juin 2013, se dresse L’Homme et l’Enfant, élément du monument aux morts de Besançon restructuré.

Toutes les informations pratiques, dans notre agenda, ci-dessous

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

L’Orchestre universitaire de Besançon Franche-Comté donnera un concert sur un Dragon Boat !

L’Orchestre symphonique universitaire Besançon Franche-Comté a décidé de se lancer un nouveau défi en se produisant le 9 avril 2022 à bord d’un Dragon Boat (ou bateau-dragon) le long des berges de Port-sur-Saône… Cet événement sera suivi d’un concert dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein.

Concerts debouts vs meetings politiques : « S’il y a des mesures, soit elles sont valables pour tout le monde, soit pour personne »

Concerts debout interdits, jauge limitée à 2000 personnes pour les grands rassemblements à l'exception des meetings politiques, interdiction de boire debout dans les bars… Le monde de la culture est dans l'incompréhension et redoute ces prochains mois. Le directeur de la smac La Rodia à Besançon nous en parle.

Sabine Weiss, la dernière photographe « humaniste » est décédée

Sabine Weiss aimait capturer les "morveux", les "mendiants" et les "petits narquois" croisés dans la rue : cette photographe, espiègle et rigoureuse, connue également pour ses photos de mode parues dans Vogue était la dernière disciple de l'école française humaniste. Comme Doisneau, Boubat, Willy Ronis ou encore Izis, Sabine Weiss, décédée mardi à 97 ans, a immortalisé la vie simple des gens, sans toutefois revendiquer une quelconque influence.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.96
peu nuageux
le 18/01 à 6h00
Vent
4.24 m/s
Pression
1034 hPa
Humidité
100 %

Sondage