L'Angleterre a The Jam... Besançon a One way ticket...

Publié le 15/03/2014 - 10:30
Mis à jour le 07/05/2019 - 16:56

Le plus anglais des trios bisontins One way ticket se produira sur la scène du Maquis à Besançon ce samedi 15 mars prochain. L'occasion de présenter ce groupe créé en 2013 composé de Nicolas (guitariste et chanteur), Xavier (bassiste) et Jeff (batterie) aux influences so british ! Comment se sont-ils rencontrés ? Pourquoi "One way ticket" ? Quels sont leurs projets ? Nicolas répond à quelques questions...

 ©
©

maCommune.info : Comment vous-êtes-vous rencontrés ?

Nicolas : "Un peu par hasard… Au fil d'une conversation, le bassiste et moi-même avons repéré quelques goût en commun, Les Smiths et quelques formations anglaise des années 90 en particulier et j'avais écrit quelques chanson depuis mon arrivée à Besançon. Nous avons fait un essai plutôt concluant avec un batteur et le groupe est né comme cela."

mC : Pourquoi "One way ticket" ?

Nicolas : "C'est le titre d'une chanson d'un groupe (The Nerves) que j'aime bien et c’est également un bout du refrain de Day tripper des Beatles. J'ai trouvé que le nom correspondait bien aux idées que j'avais en tête et puis, j'aime bien sa conotation mod."

mC : Vos influences sont très anglaises ! Qu'est-ce qui vous plait dans ces groupes ? (The Smiths, The Buzzcocks, The kinks, The Beatles, Super Grass, The Specials…)

Nicolas : "Il manque surtout The Jam qui reste mon groupe favori. Sinon, tous ces groupes ont en commun d'être des très bons mélodistes et certains d'entre eux (Buzzcocks, The Jam) ont réussi à réunir une écriture classique héritée des sixties à l'énergie du punk rock ce qui, à mon sens, ressemble à la combinaison parfaite. Ceci étant, d'autres groupes comme Pavement ou les Ramones font également partie de mes références même s'ils ne sont pas anglais. Après, j'écoute d'autres choses assez différentes de tout cela comme de la soul, du hip hop east coast ou du modern jazz même si c'est évidemment moins perceptibles. J'espère que nos propositions musicales sont autres choses que la somme de nos influences."

mC : Quels sont vos projets ? Un vinyle ? Un clip ? Une tournée ?

Nicolas : "Nous sommes un jeune groupe et nos projets ressemblent, je suppose, à toutes les formations dans notre cas : faire des concerts, essayer de mettre un peu d'argent de côté pour rentrer en studio et publier un premier disque, idéalement un EP en vinyle. Nous serons en résidence à la Rodia le mois prochain avec, pour objectif, l'idée de travailler sur une captation (image et son) live."

  • Les One way ticket seront en concert le samedi 15 mars prochain au Maquis (9, rue Claude Pouilley à Besançon) dès 22h00 et le 5 avril à la Villa Montigny (2, rue de la prairie à Montigny-les-Vesoul) à 22h.
  • One way ticket est sur Facebook
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Un aperçu de la vie d’après… Ce que prévoit La Citadelle pour sa réouverture !

Depuis le 30 octobre 2020, les musées, les salles de concert et les théâtres sont fermés à cause de l'épidémie de Covid-19. Près de 4 mois plus tard, aucune visibilité n'est donnée ni aux professionnels ni au public alors que tout ce petit monde s'impatiente de plus en plus. Pour tenter de se projeter dans la vie d'après, on a demandé à des structures bisontines le programme de leur réouverture… Aujourd'hui, Marie-Pierre Papazian, chargé de communication à La Citadelle nous répond.

Sondage – Pensez-vous aller profiter des festivals cet été, même assis ?

SONDAGE • La semaine dernière, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a affirmé aux organisateurs de festivals qu'ils pourront se dérouler cet été avec une jauge limitée à 5.000 spectateurs et assis. Quid de l'ouverture des bars et des foodtrucks... rien n'a encore été déclaré sur ces "détails". En connaissant ces mesures, pensez-vous aller profiter des festivals cet été ?

Un aperçu de la vie d’après : ce que prévoit le Musée des maisons comtoises pour sa réouverture !

Depuis le 30 octobre 2020, les musées, les salles de concert et les théâtres sont fermés à cause de l'épidémie de Covid-19. Près de 4 mois plus tard, aucune visibilité n'est donnée ni aux professionnels ni au public alors que tout ce petit monde s'impatiente de plus en plus. Pour tenter de se projeter dans la vie d'après, nous avons demandé à des structures bisontines le programme de leur réouverture… Aujourd'hui,  Virginie Duede Fernandez, directrice du Musée des maisons comtoises nous répond.

Détonation : aucune décision n’a encore été prise sur le maintien du festival

Le Syndicat des musiques actuelles a rencontré Roselyne Bachelot, la ministre de la Santé ce 18 février 2021. Le Ministère autorise les festivals cet été à condition qu'ils respectent une jauge maximale de 5.000 personnes et en configuration assises. Qu'en est-il du Festival Détonation 2021 ? nous avons posé la question à La Rodia...

Un aperçu de la vie d’après… Ce que prévoit La Rodia pour sa réouverture !

Depuis le 30 octobre 2020, les musées, les salles de concert et les théâtres sont fermés à cause de l'épidémie de Covid-19. Près de 4 mois plus tard, aucune visibilité n'est donnée ni aux professionnels ni au public alors que tout ce petit monde s'impatiente de plus en plus. Pour tenter de se projeter dans la vie d'après, on a demandé à des structures bisontines le programme de leur réouverture… Aujourd'hui, Simon Nicolas, chargé de communication de La Rodia nous répond.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.94
ciel dégagé
le 28/02 à 9h00
Vent
2.48 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
71 %

Sondage