Parkéon signe une charte destinée à souder les relations avec ses fournisseurs

Publié le 05/11/2014 - 17:12
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:32

La société Parkéon a signé la charte "relations fournisseur responsables" avec Pierre Pelouzet, médiateur national des relations inter-entreprises venu dans les locaux, Stéphane Fratacci, préfet du Doubs ainsi que Evelyne Bonnin, médiatrice régionale à la Direccte, ce mercredi 5 novembre 2014.

PUBLICITÉ

Le dispositif de cette charte a pour intérêt de permettre aux donneurs d’ordres signataires (acheteurs) d’officialiser leur volonté de s’inscrire dans une relation partenariale « gagnante gagnant » avec leurs fournisseurs. Elle doit permettre de désigner un « correspondant PME » au sein de l’entreprise signataire, qui interviendra en tant que médiateur interne pour faciliter le règlement des éventuels litiges avec les fournisseurs.

« Si un fournisseur ne livre plus, il ne livre plus non plus les clients. C’est le cycle infernal de la descente aux enfers. »

« Cette charte va apporter la reconnaissance d’un investissement au jour le jour, dans la relation saine avec nos partenaires, mais aussi avec nos clients, ce qui est très important pour nous parce qu’on ne peut, en faisant des achats responsables, devenir les responsables d’une situation critique que vit un fournisseur. » Nous confie Jean-Pierre Todeschini, directeur de Parkéon. Il explique que s’il fait appel à des fournisseurs et des sous-traitants « c’est parce qu’on en a besoin », c’est pourquoi aujourd’hui, J-P Todeschini indique que « ne pas avoir d’achats responsables peut conduire l’entreprise donneuse d’ordres dans des situations cocasses qui peuvent la mettre elle-même en difficulté. Si un fournisseur ne livre plus, il ne livre plus non plus les clients. C’est le cycle infernal de la descente aux enfers. » 

 « Je n’hésite pas faire une avance de trésorerie à mes fournisseurs »

Parkéon n’a jamais rencontré ce type de problème mais le directeur nous explique que sa société est « issue du groupe Schlumberger, qui avait déjà une éthique en matière d’achats responsables. On a toujours eu la chance de mettre en application ce type d’achats responsables. » Il raconte qu’« Aujourd’hui, quand l’un de nos partenaires est en difficulté, comme c’est le cas actuellement avec un partenaire de très longue date dans la région lyonnaise, qui a des problèmes de trésorerie générés par un client, je n’hésite pas faire une avance de trésorerie pour qu’il puisse passer les trois mois difficiles qu’il me remboursera plus tard, ce n’est pas un souci. On a besoin de nos fournisseurs. On doit avoir des relations permanentes avec eux. »

Créée conjointement avec la Compagnie des dirigeants et acheteurs de France (CDAF), la Charte relations fournisseurs responsables compte aujourd’hui 493 grandes entreprises et organismes socioprofessionnels signataires (en comptant Parkéon) depuis sa création il y a 4 ans.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès « Mon 1er toit comtois », un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.81
légère pluie
le 18/10 à 21h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1012.9 hPa
Humidité
93 %

Sondage