Parkéon signe une charte destinée à souder les relations avec ses fournisseurs

Publié le 05/11/2014 - 17:12
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:32

La société Parkéon a signé la charte « relations fournisseur responsables » avec Pierre Pelouzet, médiateur national des relations inter-entreprises venu dans les locaux, Stéphane Fratacci, préfet du Doubs ainsi que Evelyne Bonnin, médiatrice régionale à la Direccte, ce mercredi 5 novembre 2014.

Le dispositif de cette charte a pour intérêt de permettre aux donneurs d'ordres signataires (acheteurs) d'officialiser leur volonté de s'inscrire dans une relation partenariale "gagnante gagnant" avec leurs fournisseurs. Elle doit permettre de désigner un "correspondant PME" au sein de l'entreprise signataire, qui interviendra en tant que médiateur interne pour faciliter le règlement des éventuels litiges avec les fournisseurs.

"Si un fournisseur ne livre plus, il ne livre plus non plus les clients. C'est le cycle infernal de la descente aux enfers."

"Cette charte va apporter la reconnaissance d'un investissement au jour le jour, dans la relation saine avec nos partenaires, mais aussi avec nos clients, ce qui est très important pour nous parce qu'on ne peut, en faisant des achats responsables, devenir les responsables d'une situation critique que vit un fournisseur." Nous confie Jean-Pierre Todeschini, directeur de Parkéon. Il explique que s'il fait appel à des fournisseurs et des sous-traitants "c'est parce qu'on en a besoin", c'est pourquoi aujourd'hui, J-P Todeschini indique que "ne pas avoir d'achats responsables peut conduire l'entreprise donneuse d'ordres dans des situations cocasses qui peuvent la mettre elle-même en difficulté. Si un fournisseur ne livre plus, il ne livre plus non plus les clients. C'est le cycle infernal de la descente aux enfers." 

 "Je n'hésite pas faire une avance de trésorerie à mes fournisseurs"

Parkéon n'a jamais rencontré ce type de problème mais le directeur nous explique que sa société est "issue du groupe Schlumberger, qui avait déjà une éthique en matière d'achats responsables. On a toujours eu la chance de mettre en application ce type d'achats responsables." Il raconte qu’"Aujourd'hui, quand l'un de nos partenaires est en difficulté, comme c'est le cas actuellement avec un partenaire de très longue date dans la région lyonnaise, qui a des problèmes de trésorerie générés par un client, je n'hésite pas faire une avance de trésorerie pour qu'il puisse passer les trois mois difficiles qu'il me remboursera plus tard, ce n'est pas un souci. On a besoin de nos fournisseurs. On doit avoir des relations permanentes avec eux."

Créée conjointement avec la Compagnie des dirigeants et acheteurs de France (CDAF), la Charte relations fournisseurs responsables compte aujourd'hui 493 grandes entreprises et organismes socioprofessionnels signataires (en comptant Parkéon) depuis sa création il y a 4 ans.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chez Tata Céline, la boutique où le temps semble s’être arrêté…

PUBLI-INFO • La table en formica de Mamie, les verres de la cantine, le mange-disque d’anciennes soirées endiablées… Tata Céline s’emploie à chiner essentiellement en Franche-Comté des objets du quotidien des années 50,60 et 70 à retrouver dans sa boutique, rue de la Madeleine à Besançon.

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.61
ciel dégagé
le 25/06 à 0h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
92 %