Pas d'augmentation du prix de la cantine dans le Doubs en 2018...

Publié le 23/10/2017 - 18:10
Mis à jour le 24/10/2017 - 09:59

Le tarif des cantines 2018 a été voté ce lundi 23 octobre 2017 au conseil départemental du Doubs. Le prix restera donc à 3€60 pour le forfait demi-pension quatre jours.

PUBLICITÉ

Le 17 octobre 2016, une augmentation de 1,5% aux tarifs 2016 avait été décidée « afin de garantir la qualité des repas en permettant aux établissements de consacrer en moyenne un crédit nourriture d’au moins 2 euros », précise Christine Bouquin lors du conseil.

Le tarif unitaire 2018 du forfait de demi-pension 4 jours sera de 3,60 euros. Pour un forfait annuel, il faudra compter de 518,40 euros. Le tarif du ticket sera de 5,40 euros.

Une politique tarifaireIl avait été décidé en 2017, à savoir :

  • Le tarif unique du ticket élève pour un repas occasionnel doit être supérieur au tarif unitaire du forfait un jour proposé à un collégien
  • Pour les personnels techniques, le tarif est fixé à hauteur de 1€50 (pas de chèques déjeuner)
  • Pour les personnels de direction, éducation, enseignants, infirmières le tarif doit être au moins égal au tarif unique du ticket repas pour un collégien lors d’un repas occasionnel

« La cantine pour tous »

« Pour 2018, je souhaite renforcer notre engagement aux côtés de ces familles en n’augmentant pas nos tarifs par rapport à 2017, pas même à hauteur de l’inflation, contrairement aux années précédentes », explique Christine Bouquin, la présidente du département du Doubs. Ce dispositif permet notamment de réduire de 50% le reste à charge sur critères sociaux. En 2016, 2 820 élèves en ont bénéficiés.

La présidente du département a notamment insisté sur un point : « nos effort de gestion nous permettent de prendre cette décision sans diminuer la qualité des repas.Au contraire nous continuerons à l’améliorer à travers : la sécurité alimentaire, la transparence(…) ou encore l’approvisionnement de communication -« les aventuriers du goût« – pour lutter contre les mauvaises habitudes alimentaires », a-t-elle souligné.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Entente sur les prix chez des notaires  : « Pas de volonté de s’opposer au droit de la concurrence »

Entente sur les prix chez des notaires  : « Pas de volonté de s’opposer au droit de la concurrence »

21 notaires en Franche-Comté réunis sous le groupement Notimo ont été collectivement sanctionnés en début de semaine à 250.000 euros d'amende par l'Autorité de la Concurrence pour entente sur les prix sur les négociations immobilières. Benoit Mohn, nouveau président de la chambre interdépartementale des notaires de Franche-Comté précise qu'il n'y avait pas d'intention délibérée de s'opposer au droit de la concurrence. 

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

publi-info • Le Crédit Agricole est une banque solidement ancrée dans les territoires et la Franche-Comté ne fait évidemment pas exception à cette règle. De ce fait, et de longue date, l’établissement bancaire s’est naturellement investi dans des activités sportives, parce que c’est une école de vie porteuse de valeurs allant de l’humilité au goût de l’effort.

Besançon, à vous de construire le bonheur qui va avec…

Besançon, à vous de construire le bonheur qui va avec…

Les 3 B • En devenant communauté urbaine au 1er juillet 2019, le Grand Besançon passe un cap et se dote d'une marque d'attractivité déclinable par les différents acteurs publics et privés du territoire qui ont participé à sa co-construction : "Besançon, Boosteur de bonheur", plus qu'une promesse mais un véritable art de vivre à la bisontine que les différents acteurs locaux vont s'approprier

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 28.49
ciel dégagé
le 26/06 à 18h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1020.67 hPa
Humidité
76 %

Sondage