Pas de "statut" mais une charte pour la conjointe du Président

Publié le 21/08/2017 - 15:27
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:52

Après de multiples débats sur le rôle où le statut que devrait avoir la conjointe du président de la république, l'Elysée publie ce lundi 21 août 2017, une charte de transparence sur le rôle de Brigitte Macron.

capture_decran_2016-09-07_a_13.32.33.jpg
© gouvernement français
PUBLICITÉ

« Le conjoint du Président de la République exerce, en vertu tant de la tradition républicaine que de la pratique diplomatique, un rôle de représentation, de patronage et d’accompagnement du Chef de l’Etat dans ses missions« , publie d’Elysée. « Aucun texte juridique ne codifie ce rôle. Dans une préoccupation de transparence démocratique, la présente Charte a toutefois vocation, pour la première fois, à clarifier et à rendre publics tant la mission du conjoint du Chef de l’Etat que les moyens qui lui sont alloués pour la remplir« .

 Pas de « statut » de première dame

Les détracteurs ne souhaitaient pas d’un « statut » spécial pour Brigitte Macron. L’Elysée précise ici « les missions » de la conjointe du président. Le rôle des femme de présidents n’ont pourtant jamais laissé les relations diplomatiques indifférentes comme nous nous en souvenons avec la venue du Dalai Lama sur l’initiative de Danielle Mittérand…

Les femmes de présidents n’ont jamais eu de « statut » à proprement parler contrairement aux Etats-Unis qui élisent « le président et sa première dame ».

Dans une interview pour le magazine Elle, Brigitte Macron précise que « les Français ne m’ont pas élue moi ».

Voici la publication de l’Elysée :

 1. Le rôle public et les missions du conjoint du Président de la République

  • assure la représentation de la France, aux côtés du Président de la République, lors des sommets et réunions internationales :

Officiellement invitée par les organisateurs de ces sommets ou réunions internationales, comme tous les conjoints de chefs d’Etat ou de chefs de gouvernement, Madame Brigitte Macron accompagne son époux.Elle dispose d’un programme officiel propre aux conjoints.

Elle peut également prendre part à des actions nationales et internationales, mises en place avec d’autres conjoints de Chefs d’Etat, notamment pour lutter contre le changement climatique ou encore les violences faites aux femmes et aux enfants.

  • répond aux sollicitations des Français et des personnalités françaises et étrangères qui souhaitent la rencontrer :

L’épouse du Chef de l’Etat reçoit chaque jour plus d’une centaine de courriers, auxquels s’ajoutent les courriels et les appels téléphoniques qui lui sont directement adressés. Elle répond à l’ensemble de ces sollicitations, soit par courriers, soit par des rencontres.

  • supervise la tenue des manifestations et réceptions officielles au sein du Palais de l’Elysée.
  • soutient, par son parrainage ou sa présence, des manifestations à caractère caritatif, culturel ou social ou qui participent au rayonnement international de la France :

Dans la ligne des priorités fixées par le Président de la République pour son quinquennat, Madame Brigitte Macron sera également chargée de maintenir un lien continu d’écoute et de relations avec les acteurs de la société civile dans les domaines du handicap, de l’éducation, de la santé, de la culture, de la protection de l’enfance ou encore de l’égalité homme-femme.

A ce titre, elle est amenée à soutenir les initiatives publiques ou privées qui permettent à la société française d’être plus inclusive face aux différences.

Le Président de la République pourra en outre charger son épouse de missions particulières de réflexion et de propositions en lien avec le rôle décrit ci-dessus. Ces missions seront rendues publiques sur le site Internet de la Présidence de la République.

2. Les moyens alloués au conjoint du Président de la République

  • L’épouse du Chef de l’Etat ne bénéficie d’aucune rémunération à ce titre.
  • Elle ne dispose pas de frais de représentation.
  • Elle ne dispose d’aucun budget propre.

Pour exercer ses missions, elle peut s’appuyer sur le cabinet du Président de la République.

Deux conseillers du Président de la République sont spécifiquement mis à sa disposition :

  • Un conseiller spécial qui assure la fonction de directeur du cabinet de Brigitte Macron ;
  • Un conseiller qui exerce la fonction de chef de cabinet.

Un secrétariat est également mis à sa disposition. Sa protection est assurée par le Groupement de sécurité de la Présidence de la République.

Les moyens financiers nécessaires à l’exercice de cette fonction figurent dans le budget de la Présidence.Les coûts de fonctionnement associés au conjoint du Chef de l’Etat feront l’objet d’une présentation transparente dans la comptabilité analytique de l’Elysée, soumise au contrôle de la Cour des Comptes qui en rendra compte publiquement par un rapport spécifique.

3. La communication

  • La présente Charte sera publiée sur le site Internet de la Présidence de la République.
  • A la fin de chaque mois, un récapitulatif de l’agenda de Madame Brigitte Macron sera rendu public.
  • Elle effectuera régulièrement un bilan de ses actions.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.88
légère pluie
le 21/07 à 0h00
Vent
2.88 m/s
Pression
1019.88 hPa
Humidité
97 %

Sondage