Pass vaccinal : obligatoire dès 16 ans pour les activités extrascolaires

Publié le 05/01/2022 - 07:42
Mis à jour le 05/01/2022 - 09:33

Mardi 4 janvier 2022, les députés ont relevé à 16 ans le seuil exigé pour le pass vaccinal pour les activités extrascolaires et périscolaires, sportives ou culturelles, par exemple. Le projet initial du gouvernement, qui s’est finalement rallié à ce changement, fixait ce seuil à 12 ans.

 © D Poirier
© D Poirier

Cette modification a été adoptée à la quasi-unanimité (386 voix pour, 2 contre), lors de l’examen en première lecture au Palais Bourbon du projet de loi instaurant le pass vaccinal. Le compromis sur cette question touchant à la vaccination des mineurs, qui avait fortement contribué à crisper le débat, s’est fait autour d’un amendement de la socialiste Cécile Untermaier, sous-amendé en séance par le gouvernement.

Le pass demandé dès 12 ans pour les activités privées

L’amendement socialiste prévoit de ne pas appliquer le pass vaccinal pour les mineurs âgés de 12 à 15 ans, mais de maintenir le dispositif actuel du pass sanitaire pour ces mineurs. Ainsi, le pass vaccinal ne serait appliqué qu’à l’âge à partir duquel un mineur peut se faire vacciner contre le Covid-19 sans l’accord parental, soit 16 ans. Le sous-amendement présenté par le ministre de la Santé, Olivier Véran, en limite toutefois la portée, en ajoutant que seul le pass sanitaire peut s’appliquer aux sorties scolaires, ainsi qu’à l’ensemble des activités périscolaires et extrascolaires. Un décret devra préciser ces activités (sportives, culturelles, etc.).

Le pass vaccinal restera toutefois demandé à partir de 12 ans pour des activités privées, comme aller au restaurant.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.2
couvert
le 02/02 à 9h00
Vent
2.63 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
93 %