Passer plus de temps avec ses proches, première résolution des habitants de Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 28/12/2022 - 17:57
Mis à jour le 29/12/2022 - 14:42

Pour la 12e année consécutive, la Fédération Française d’Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) publie en collaboration avec l’institut IPSOS son Baromètre Sport-Santé. Cette première vague interroge les Français sur leurs bonnes résolutions pour la nouvelle année 2023. En Bourgogne-Franche-Comté, passer plus de temps avec ses amis et sa famille (29%) et faire du sport (27%) arrivent en tête.

 © pexels-vidal-balielo
© pexels-vidal-balielo

Si passer plus de temps avec sa famille et ses amis arrive en tête des résolutions des habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté, le fait de faire du sport devance cette année l’idée d’avoir un rythme de sommeil plus régulier.

Sur le podium des bonnes résolutions 2023 en Bourgogne-Franche-Comté :

  • Passer plus de temps avec sa famille et ses amis pour 29% (27% en 2022)
  • Pratiquer une activité physique régulière pour 27% (36% en 2022 et vs 32% en 2023 au national)
  • Avoir un rythme de sommeil plus régulier pour 24% (24% en 2022)

Aussi, en 2022, près de 6 habitants sur 10 de la région Bourgogne-Franche-Comté (66%) déclarent avoir tenu au moins une des résolutions qu’ils s’étaient fixés pour l’année, un chiffre en hausse de 15 points comparé à l’an passé.

La Bourgogne-Franche-Comté, deuxième région la plus sportive de l’hexagone

En Bourgogne-Franche-Comté, le niveau de pratique sportive augmente. Plus de 7 habitants sur 10 (77%) déclarent pratiquer une activité sportive, un indicateur en hausse depuis l’an dernier de 16 points. Parmi eux, 46% pratiquent plus de 3h de sport par semaine (versus 41% au national).

Aussi, s’ils sont plus nombreux à pratiquer une activité sportive, de façon corolaire, la durée moyenne de la pratique augmente et n’a jamais été aussi importante, une durée moyenne de 5,3h (vs 4,6h au national).

Un contexte inflationniste qui impacte la pratique sportive en Bourgogne-Franche-Comté

Le contexte inflationniste actuel amène les habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté à faire des choix sur leurs dépenses courantes. Et malheureusement l’activité physique n’échappe pas à la règle. 35% des habitants déclarent que l’inflation les a déjà amenés à renoncer soit à participer à un événement sportif, à prendre ou renouveler un abonnement sportif ou encore acheter de nouveaux équipements.

Autre point alarmant, l’inflation impacte aussi la pratique sportive des enfants et leurs équipements en Bourgogne-Franche-Comté. 40% des parents déclarent que l’inflation les a amenés à renoncer, au moins une fois à acheter de l’équipement pour leur enfant, les inscrire à un évènement sportif, ou prendre ou renouveler l’abonnement sportif de leur enfant.

"Cette 12e édition du baromètre Sport Santé montre que la sédentarité des Français baisse alors que le niveau de pratique augmente et cela va même au-delà du niveau d’avant crise sanitaire. Pour autant, presqu‘un quart d’entre eux a dû renoncer à prendre ou renouveler un abonnement sportif en 2023 à cause de l’inflation … encore plus alarmant certains ont dû y renoncer aussi pour leurs enfants ! Dans ce contexte, notre Fédération est plus que jamais mobilisée. Sa mission, qui est inscrite dans ses statuts, est de rendre accessible la pratique physique et sportive à tous les publics. Nous avons donc mis en place des programmes destinés aux personnes exclues de l’activité sportive pour des raisons d’âge, de santé, mais aussi de difficultés sociales, d’éloignement territorial ou de handicap physique. Pour atteindre cet objectif, nous nous appuyons sur nos 6 500 animateurs, près de 5 000 clubs et plus de 360 000 licenciés. Ce qui fait de la FFEPGV la 1re Fédération sportive non compétitive et la 7e fédération sportive de France".  explique Marilyne Colombo, Présidente de la FFEPGV.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Séisme : un détachement de la Sécurité civile envoyé en Turquie

SOLIDARITÉ • À la suite du double séisme meurtrier qui a touché lundi 6 février 2023 le sud de la Turquie et le nord-ouest de la Syrie, l’État français affirme son soutien aux populations victimes de ce séisme, qui a causé la mort de plusieurs centaines de personnes et fait de très nombreux blessés. Une aide d’urgence a été envoyée lundi soir.

Sondage – Avez-vous prévu de partir en vacances d’hiver cette année ?

Les vacances d’hiver ont démarré, l’occasion pour les plus chanceux de partir profiter des sports d’hiver ces deux prochaines semaines. Avec l’inflation et la crise énergétique, le budget vacances peut en prendre un coup… Et vous, avez-vous prévu de partie en vacances d’hiver ? C’est notre sondage de la semaine.

Bouge ton coQ recherche de nouvelles épiceries participatives en Bourgogne-Franche-Comté

Après l'ouverture de six premières épiceries participatives en région Bourgogne-Franche-Comté, le mouvement citoyen Bouge ton coQ lance du 1er au 28 février un troisième appel à candidatures. Une phase de réunions publiques sera organisée dans chaque commune du 15 mars au 15 mai 2023.

La préfecture du Doubs signe un pacte pour aider les jeunes de Planoise

mobilisation planoise • Ce mardi 31 janvier, le préfet du Doubs, Jean-François Colombet s'est réuni aux côtés d'élus pour signer un pacte d'émancipation destiné aux jeunes du quartier de Planoise à Besançon. L'objectif : les aider à construire un avenir plus stable à l'aide d'une trentaine d'actions concrètes.    

Solidarité et éducation à la citoyenneté : 15.000€ pour des projets associatifs à Besançon

APPEL À PROJETS • La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d'éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière d’un montant total de 15.000 euros répartis entre les différents projets retenus, par le biais d'un appel à projets. 

Vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté : 87.000 étudiants interrogés pour créer " une véritable boussole "

Dans le cadre de la première conférence territoriale de la vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté qui s’est déroulée lundi 30 janvier à Dijon, les résultats d’une vaste concertation inédite en France réalisée auprès de 11.500 étudiants dans un premier temps (sur les 87.000 étudiants) ont été dévoilés par Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique de Bourgogne Franche-Comté.

Morts solitaires : le bilan glaçant des Petits Frères des Pauvres

Dans un communiqué du 30 janvier 2023, les Petits Frères des Pauvres alertent sur ces morts solitaires que l’association recense chaque année en l’absence de statistiques. C’est la conséquence la plus extrême de l’isolement croissant des personnes âgées, tout particulièrement de celles en situation de "mort sociale", sans liens avec famille, amis, voisinage ou tissu associatif.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.19
ciel dégagé
le 07/02 à 18h00
Vent
2.81 m/s
Pression
1034 hPa
Humidité
63 %