Payer ses courses avec des billets franc-comtois sera bientôt possible

Publié le 21/05/2015 - 13:42
Mis à jour le 21/05/2015 - 13:43

Faire circuler une monnaie propre à la région, en complément de l'Euro. C’est l’idée originale de l’association "L’Affranchie" qui pourrait bien voir le jour dès la mi-2016 à Besançon et à Poligny, avant d’être étendue à d’autres bassins de vie qui se sont déjà dits intéressés en région.

billets_monnaie_fc.png
© dr/L'Affranchie

Une affaire de sous

PUBLICITÉ

Une trentaine de monnaies locales sont déjà en circulation en France dont le Sol-violette à Toulouse, parmi les plus utilisées. Selon les spécialistes, il en existerait entre 5000 et 8000 dans le monde. Preuve que la démarche séduit, même si elle est encore trop souvent perçue comme « une fantaisie de bobos ».

Sans pour autant vivre en autarcie

Par cette démarche, l’association franc-comtoise souhaite avant tout dynamiser l’économie régionale et redonner du sens aux rapports marchands. Le principe est simple : la monnaie n’a de valeur que sur le territoire, « ce qui permet de concentrer la richesse créée autour », précise Hervé Maillot, vice-président de L’Affranchie. « Si on achète ses livres sur Amazon plutôt que dans la librairie du coin, l’argent va pratiquement circuler en entier ailleurs », ajoute t-il.
Tout l’intérêt d’une monnaie franc-comtoise serait donc de favoriser le circuit-court, sans pour autant « vivre en autarcie » puisqu’elle ne remplacera pas l’euro.

Sur le même principe que les tickets restaurants

Concrètement, comment cela fonctionnera t-il ? « Comme un ticket restaurant. On pourra acheter sa baguette, ses vêtements, son vélo…  et on pourra faire l’appoint avec des euros car le rendu de monnaie n’est pas possible», remarque Hervé Maillot. Les Francs-Comtois qui le souhaitent iront changer leurs Euros en monnaie locale en passant par un établissement bancaire, puis pourront s’en servir dans les commerces partenaires, pour qui la seule contrainte sera de posséder une double caisse.

« Il pourra aussi y avoir des bureaux de change à la poste et dans certains tabacs. » Une unité de monnaie locale vaut un Euro. Dans un premier temps, seuls des billets de 1,2, 5, 10 et 20 seront écoulés. Suivant son succès, cette monnaie pourra ensuite se décliner en version électronique comme l’Eusko dans le pays Basque.

Pour l’heure, l’association cherche à fédérer le maximum de partenaires et appelle toutes les bonnes volontés à se joindre à elle. La future monnaie pourrait voir ses premiers billets s’écouler d’ici la mi-2016 si les accords avec la banque et les commerçants sont trouvés. Elle n’a pas encore de nom mais les adhérents de l’association devraient bientôt la baptiser.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

publi-info • Fin août approche. C’est le moment où jamais de vous demander si vous êtes prêts pour la rentrée, qu’il s’agisse d’aménager la chambre du dernier qui rentre au CP ou d’aider la plus grande qui prend un appartement. Alors, pour être certain de ne rien oublier, IKEA Dijon vous ouvre exceptionnellement ses portes le 15 août 2019, de 10 à 19 heures.

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Après l’année noire de 2018, les agriculteurs de Franche-Comté subissent une nouvelle fois les aléas météo. L’année 2019 a été marquée par le froid de mai et la canicule de juin. Un nouveau coup de massue pour les exploitants, qui pourraient ne pas résister à une troisième année consécutive dans ces conditions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.5
légère pluie
le 19/08 à 9h00
Vent
2.79 m/s
Pression
1018.37 hPa
Humidité
79 %

Sondage