Pêche professionnelle sur des zones du Doubs navigable : le tribunal administratif de Besançon dit non

Publié le 18/06/2024 - 14:25
Mis à jour le 18/06/2024 - 14:37

À la demande de deux associations agréées pour la pêche et la protection du milieu aquatique, le tribunal administratif de Besançon a annulé, mardi 18 juin 2024, la décision du préfet du Jura autorisant la pêche professionnelle sur certaines zones du Doubs navigable.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Le tribunal administratif rappelle que, par arrêté préfectoral, le préfet du Jura avait approuvé le cahier des charges relatif à l’exploitation du droit de pêche sur le domaine public fluvial de l’Etat dans le département du Jura, pour la période du 1er janvier 2023 au 31 décembre 2027. Ce cahier des charges prévoit notamment l’ouverture de certains lots à la pêche aux engins et filets professionnels sur le Doubs navigable.

Deux associations agréées pour la pêche et la protection du milieu aquatique ont contesté cet arrêté préfectoral.

Une ”erreur manifeste”

Le code de l’environnement prévoit que les eaux du domaine public fluvial sont divisées en lots, et que les droits de pêche relatifs à ces lots peuvent être attribués, pour une durée de 5 ans renouvelable, à des pêcheurs amateurs ou professionnels, via des associations agréées, explique le TA. 

Au niveau départemental, le préfet doit établir par arrêté un cahier des charges pour l’exploitation de ces droits de pêche. En l’espèce, l’attribution de certains lots de pêche aux pêcheurs professionnels était contestée par les associations requérantes.

Le tribunal a annulé, en tant qu’il ouvrait plusieurs lots à la pêche professionnelle, l’arrêté préfectoral attaqué. Il a en effet considéré que ”le préfet du Jura avait commis une erreur manifeste d’appréciation en ouvrant ces lots à la pêche professionnelle, sans avoir fait réaliser d’étude préalable, alors que les études disponibles, relativement anciennes, faisaient état d’une diminution de la ressource piscicole principalement en lien avec la détérioration du milieu aquatique et que la restauration de la rivière préconisée par ces études n’avait pas été effectivement réalisée.”

(Communiqué)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Attaque à la machette à Besançon : un père de famille interpellé

Alexia Marquis, substitut du procureur à Besançon et David Tognelli, chef de la filière judiciaire (DIPJ), sont revenus jeudi 27 juin 2024 sur les faits commis vendredi dernier. Une commerçante avait été gravement blessée non pas la machette, mais au couteau vers 05h10 du matin Avenue Denfert-Rochereau à Besançon. Quelques minutes plus tôt, c’est un homme qui a échappé de peu à une agression similaire rue de Belfort…

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.13
peu nuageux
le 14/07 à 06h00
Vent
0.79 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
89 %