Plainte après la coupure d'électricité "ciblée" d'un centre de vaccination à Audincourt

Publié le 19/07/2021 - 12:02
Mis à jour le 19/07/2021 - 11:59

La mairie d’Audincourt (Doubs) a porté plainte lundi après la coupure des disjoncteurs d’alimentation électrique qui a touché dimanche le centre de vaccination contre le Covid-19 de la commune et son groupe électrogène de secours.

 © Luan D
© Luan D

"On s'est rendu compte dimanche qu'il y a eu une panne d'électricité, et que notre générateur, qui permet de prendre le relai en cas de panne, était lui aussi en panne, ce qui a enclenché une alarme", a expliqué à l'AFP Martial Bourquin, le maire d'Audincourt. "Nos services se sont rendus sur les lieux, il y avait quatre disjoncteurs coupés et le disjoncteur de l'alimentation principale était lui aussi coupé. Il n'y a aucun doute là-dessus, le centre de vaccination était ciblé", a-t-il ajouté, évoquant des "actes inacceptables et inqualifiables".

La coupure d'électricité a duré "entre une heure et une heure et demie". A l'intérieur du centre, "environ 3.500 doses" de vaccin Pfizer étaient stockées dans des réfrigérateurs.

"Nous avons mis de côté ces doses pour les faire analyser par la pharmacie centrale de l'hôpital, qui nous dira si elles ont été affectées", a indiqué le maire.

"Il ne sera plus possible de pirater l'installation"

Selon l'élu, la police nationale a effectué sur place des relevés d'empreintes digitales et d'ADN. Des extraits de vidéo-surveillance doivent également être exploités. "Nous avons pris des mesures de sécurité, toute l'installation électrique qui était à l'extérieur sera maintenant à l'intérieur, il ne sera plus possible de pirater l'installation", a souligné Martial Bourquin.

Le centre de vaccination d'Audincourt rayonne sur le sud de l'agglomération de Montbéliard, soit une aire urbaine d'environ 70.000 habitants. Il a repris une activité "normale" lundi matin, "avec d'autres doses", selon M. Bourquin.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Faits Divers

Vandalisme des statues d’Ousmane Sow à Besançon : la Ville de Besançon appelle à une union face au racisme

Ce mercredi matin, deux jours après la dégradation de la statue de Victor Hugo, la Ville de Besançon a découvert stupéfaite que « L'homme et l'enfant », statue de l’artiste Ousmane Sow située au monument aux morts des Glacis, a également été recouverte de peinture blanche sur les mains et le visage.

Besançon : une autre statue d’Ousmane Sow, " L’homme et l’enfant " vandalisée cette nuit

Après la dégradation volontaire de la statue Victor Hugo située sur l'esplanade des Droits de l'Homme à Besançon dans la nuit du 20 au 21 novembre 2022, la seconde statue d'Ousmane Sow, située au parc des Glacis, à côté du monument aux morts, a été vandalisée dans la nuit du 22 au 23 novembre. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.09
couvert
le 29/11 à 18h00
Vent
1.3 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
92 %