Plan loup 2024-2029 : "Tout est permis" déplore EELV Franche-Comté

Publié le 19/09/2023 - 16:01
Mis à jour le 19/09/2023 - 16:24

Suite à la publication des nouvelles mesures du plan Loup 2024-2029 lundi 18 septembre, les militants d'EELV Franche-Comté ont tenu à "partager la colère des organisations nationales et internationales de protection de la nature qui siégeaient depuis des années au Groupe National Loup", dans un communiqué de presse, ce mardi 19 septembre 2023.

 ©
©

"Aucune évaluation sérieuse du PNA précédent (2018-2023) n’a été réalisée" regrette EELV Franche-Comté. Selon les membres, l'analyse de la situation actuelle n'a pas été établie concernant "l'effectif des loups territoire par territoire, la nature et l'ampleur des dommages, l'efficacité des mesures de protection des troupeaux et l'évolution du nombre d’animaux d’élevage tués, ovins et bovins.

"Le travail sérieux des scientifiques devient inaudible, face au jésuitisme de l’État"

"Dès lors, tout se vaut, tout est permis. Et le travail sérieux des scientifiques devient inaudible, face au jésuitisme de l’État, qui tente de faire-valoir une sorte de ni-ni hypocrite qui ne satisfait personne", affirment-ils. "Il faut ici redire que le loup ne dévore pas les petits enfants ; et qu’il bénéficie d’un statut de protection stricte à la mesure de son intérêt pour les écosystèmes forestiers", ajoutent-ils.

La nécessité de tirer tout en "protégeant l'espèce"

Jusqu'ici, le PNA a pour objectif de protéger l'espèce, "en organisant sa cohabitation avec le le pastoralisme et en mettant en place les indispensables mesures d’accompagnement qui la permettent". Pour l'heure, le PNA admettait "la nécessité de certains tirs", s’il s'agissait "du bon loup au moment", tout en excluant le tir "de centaines d’animaux, au risque de déstructurer les meutes, et d’isoler certains individus, poussés à aller au plus facile : l'animal domestique".

Selon les membres, ces nouvelles mesures, établies dans le statut de protection, autorisent "le tir indifférencié de centaines de loups", et simplifient "les procédures d’abattage"."Le gouvernement se joint à la meute de ceux qui hurlent contre le loup et met en péril tout espoir d’une présence viable de l’espèce sur son aire naturelle de répartition. Pour complaire aux exigences des syndicats agricoles ?"

Des mesures pour "faire des économies"

EELV Franche-Comté ajoute également que ces mesures servent à "faire des économies". Selon eux, chasser les loups s’avère "moins coûteux que le financement des mesures d’accompagnement des éleveurs et de protection des troupeaux".

"Seule une démarche scientifique de connaissance du loup et de sa prédation, ainsi qu'un accompagnement méthodique de l'élevage, permettront d’éviter les attaques et de préserver le travail des paysannes et paysans", concluent les membres.

1 Commentaire

Bien sur qu'il faut faire des économies...! Nous sommes trop taxés ! et stop à la prolifération du loup et à l'xtrémisme EELV !
Publié le 20 septembre 2023 à 08h16 par jill Logo • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Nature

Les 10 conseils du Codever pour randonner sereinement

Cet été, un randonneur averti en vaut deux. À l’approche des grands départs en vacances, le Collectif de défense des loisirs verts (CODEVER) souhaite informer les touristes pour qu’ils profitent sereinement de leurs balades, à pied, à vélo, à VTT, à cheval, à moto, en quad etc… Que l’on crapahute en montagne, le long des côtes, en forêt, sur les sentiers ou les chemins, voici la charte de bonne conduite soumise par le CODEVER.

Météo : un week-end ensoleillé mais sous les normales de saison en Franche-Comté

Ce premier week-end de grandes vacances ne se déroulera pas partout en Franche-Comté sous les meilleures hospices. Samedi 12 juillet le soleil sera de la partie mais les températures ne sernt pas très élevées pour un mois de juillet. Le dimanche 14 juillet ce sera un peu mieux et au moins la pluie ne devrait pas s'inviter pour le feu d'artifice selon les prévisions de Météo France…

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Sécheresse 2023 : cinq communes de Haute-Saône reconnues en état de catastrophe naturelle

Par arrêté interministériel du 1er juillet 2024 publié au Journal Officiel du 2 juillet 2024, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour les communes d'Avrigney-Virey, Bussières, Chenevrey-et-Morogne, et Thiénans pour les dommages causés par des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, sur la période de janvier à mars 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.88
partiellement nuageux
le 16/07 à 03h00
Vent
2.17 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
97 %