Alerte Témoin

Plan national vélo : 'il est urgent d'accélérer plutôt que freiner !' alerte des élus EELV en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 05/07/2018 - 14:51
Mis à jour le 05/07/2018 - 14:51

Dans un communiqué diffusé jeudi 5 juillet 2018, trois élus de Besançon et Dijon souhaitent manifester publiquement leurs inquiétudes et interpellent le gouvernement concernant le Plan national vélo.

1Velo.JPG
©Alexane Alfaro

"De plus en plus nombreux dans nos villes, les cyclistes seront-ils les nouveaux oubliés de ce gouvernement ?" se demandent les élus Maud Navarre (adjointe au maire chargée des transports à Auxerre), Anthony Poulin, (conseille municipal de Besançon délégué aux modes de déplacements doux) et Catherine Hervieu, conseillère municipale de Dijon). Le Plan Vélo en discussion depuis plusieurs mois sera présenté par le gouvernement au mois de septembre 2018. Or, le retour des derniers arbitrages budgétaires émanant du Premier ministre inquiète non seulement les associations, mais également les élus locaux en charge de la promotion de l’usage du vélo, soulignent-ils en ajoutant "celui-ci est de plus en plus plébiscité par les habitants notamment pour les trajets du quotidien".

Pour les élus EELV, "les raisons en sont multiples et sont bénéfiques pour l’ensemble de la société : amélioration de la qualité de l’air, diminution du bruit, gain en terme de santé publique, développement d’une économie créatrice d’emplois locaux non délocalisables... Et pourtant le gouvernement, qui semblait avoir compris la portée de ces enjeux pour la société, fait maintenant marche arrière !"

Un abandon ?

Le financement des infrastructures cyclables estimé à 350 millions d’euros sur 7 ans, l’apprentissage du vélo à l’école ou encore l’indemnité kilométrique vélo (IKV) sont en passe d’être abandonnés par l’Etat, alertent les élus.

"Il serait irresponsable de renoncer à une politique nationale cyclable"

Alors que la France est aujourd’hui poursuivie par la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) pour non-respect des normes de qualité de l’air (notamment pour les particules fines) provoquant plus de 48 000 décès prématurés par an, que l’obésité concerne plus de 6,5 millions d’habitants, "il serait irresponsable de renoncer à une politique nationale cyclable ambitieuse, bénéfique pour l’environnement, la santé et l’urbanisme", selon les élus EELV.

"Ce plan doit s’appuyer sur les actions déjà mises en place par les collectivités territoriales"

Il déclarent : "Les élus locaux que nous sommes, en charge des politiques cyclables d’Auxerre, Besançon et Dijon Métropole, tiennent à manifester publiquement leur inquiétude et interpellent le gouvernement pour le maintien d’un vrai plan national vélo sincère parce que réellement financé". Pour eux, "Ce plan doit s’appuyer sur les actions déjà mises en place par les collectivités territoriales dont les nôtres, et leurs besoins en lien avec les expertises associatives et citoyennes."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     22.11
    légère pluie
    le 04/08 à 15h00
    Vent
    2.95 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    30 %

    Sondage