Pôle emploi : les intermittents obtiennent gain de cause

Publié le 19/07/2014 - 19:13
Mis à jour le 20/07/2014 - 10:48

Suite à leurs revendications concernant leur statut et à leurs diverses mobilisations, les intermittents du spectacle semblent avoir fait bouger les choses. Pôle emploi vient de former des agents pour que des personnes référentes puissent répondre aux difficultés qu'ils rencontrent dû à la complexité de leur dossier.

recemment_mis_a_jour89.jpg
Le discours des intermittents au public des Eurockéennes samedi 5 juillet 2014 ©Antonin Borie

Premier succès

PUBLICITÉ

« Notre seul contact depuis quelques années était une boite postale situé à Nanterre en charge des dossiers de tous les artistes et techniciens de France (hors mis Ile de France et certaines grandes villes) », indique un communiqué d’un collectif de défense.
Si Nanterre reste l’adresse où envoyer les courriers, des agents ont en revanche été formés « pour répondre aux difficultés rencontrées à partir du 1er Septembre 2014 ».

Plusieurs intermittents s’étaient réunis le 5 mai pour occuper les locaux de Pôle emploi à Temis, à Besançon. Il y avait évoqué avec le Directeur régional,  M. Guyot, l’absence d’interlocuteurs formés aux annexes 8 et 10 dans les agences régionales. Pour eux, c’est aujourd’hui « la preuve que les actions sont primordiales et entendues. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.59
ciel dégagé
le 16/07 à 15h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1016.14 hPa
Humidité
39 %

Sondage