Alerte Témoin

Pour Christine Bouquin, "les Mots Doubs ne peuvent plus s’inscrire dans les priorités du département"

Publié le 04/03/2016 - 14:19
Mis à jour le 24/08/2016 - 11:35

Il y a une semaine, MaCommune.info vous annonçait l'annulation du festival littéraire des Mots Doubs. Cette décision a provoqué une véritable polémique ayant fait réagir de nombreux élus de la Ville de Besançon et du Département. Ce vendredi 4 mars 2016, Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs, a tenu à rappeler, dans un communiqué, le contexte ayant conduit à l’annulation de l’édition 2016. 

La présidente du Département du Doubs a souhaité revenir sur les raisons de la suppression des Mots Doubs suite aux réactions engendrées par cette annonce. "Depuis plusieurs jours, de nombreux élus et observateurs sont prompts à condamner la majorité départementale pour avoir fait ce choix" a-t-elle déclaré. 

Augmentation du RSA

Comme premier argument à cette annulation, Christine Bouquin pointe du doigt "une augmentation inexorable des dépenses obligatoires d'allocations individuelles de solidarité, notamment celles relatives au RSA". Pour 2016, comparativement à 2015, la baisse des recettes et l'inscription des dépenses obligatoires supplémentaires pour le RSA s'établit à plus de 17M€, et nécessite un effort budgétaire équivalent".

Loi NOTRe, dette et fiscalité

La présidente du Doubs remet en cause la loi NOTRe du 7 août 2015 sur la réforme des régions. "Toutes les collectivités doivent se réformer structurellement au pas de charge, sur de nouveaux périmètres parfois ou avec des compétences redéfinies ou limitées. Les Départements n'échappent pas à ce bouleversement". Elle met ensuite en avant "un contexte très délicat, où le Département est lesté de plus de 270 M€ de dette issue de la précédente gestion, la majorité départementale a engagé un travail méthodique de cadrage budgétaire pluriannuel, de redéfinition du projet de mandat, et de reconstruction des politiques publiques, avec l'engagement de ne pas augmenter le taux de la fiscalité directe qui lui incombe".

"Des choix vitaux"

Christine Bouquin a alors déclaré que ce contexte "conduit évidemment à des priorités". Le Département est "contraint de s'en tenir aux choix vitaux". "À mon grand regret, la manifestation des Mots Doubs, ne peut plus s’inscrire dans ces priorités, malgré son succès auprès du grand public".

Sacrifice

La présidente a souhaité s'exprimer aux acteurs de la polémique en revenant sur leurs propos : "J'entends dire que la culture est encore une fois sacrifiée, que je préfère les routes à l'action culturelle, que la Saline d'Arc-et-Senans mobilise tous les moyens du département... Le projet de la Saline d'Arc-et-Senans est porté par l'Établissement Public de Coopération Culturel regroupant la Région et l'État. Il me paraît normal que le Département s'attache à faire vivre les lieux patrimoniaux dont il est propriétaire, tels que la Saline et le Musée Courbet, ou fasse fonctionner des établissements publics propres, tels que les Archives ou la Médiathèque Départementale, tout en maintenant un soutien aux acteurs culturels associatifs de toute sorte qui interviennent sur l'ensemble du territoire". Christine Bouquin réfute "totalement l'expression de faute politique associée à la suppression des Mots Doubs." Elle affirme "la légitimité de la majorité départementale à faire des choix, certes en rupture avec le passé, mais en phase avec les priorités essentielles de la collectivité et ses moyens".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

annulation Mots Doubs

La Ville et le Grand Besançon réécrivent l’histoire des « Mots Doubs » avec un nouveau festival littéraire

Il fallait aller vite et prendre date pour ne pas que les éditeurs et auteurs n'aillent voir ailleurs. La Ville de Besançon et la communauté d'agglomération ont décidé de réécrire l'histoire pour remplacer les Mots Doubs en créant un nouveau festival littéraire. Rendez-vous à Besançon les 16, 17 et 18 septembre 2016.

« Mots Doubs » et mots cinglants au conseil municipal de Besançon

Ce lundi soir au conseil municipal de Besançon (29 février 2016), tous les élus attendaient finalement l'instant où le sujet "Mots Doubs" allait éclater. Annulé en 2016 par la nouvelle majorité départementale, le Salon du livre n’a pas suscité que des mots tendres entre la majorité de Jean-Louis Fousseret et son opposition.

Festival des Mots Doubs : « Un nouveau coup dur pour la culture » selon Claude Jeannerot

Claude Jeannerot (PS), l'ancien président du Conseil général du Doubs s'est exprimé dans un communiqué ce samedi 27 février 2016 à propos de l'annulation de l'édition 2016 du festival littéraire des Mots Doubs à Besançon annoncé ce vendredi. Le conseiller départemental du Doubs se dit "fermement opposé à cette décision" qu'il a appris "avec consternation".

Pourquoi l’édition 2016 des Mots Doubs est-elle annulée ?

Arrivée au pouvoir en mars 2015 après les élections départementales, la nouvelle majorité souhaite réinventer le festival du Livre les Mots Doubs et créer un nouvel événement culturel littéraire en 2017. Ludovic Fagaut, vice-président du conseil départemental en charge de la citoyenneté, du sport et de la culture explique cette décision.

Culture

73e « édition limitée » du Festival de musique de Besançon : 10.000 spectateurs étaient au rendez-vous

La 73e "édition limitée" du Festival s’est terminée ce dimanche 20 septembre sur les notes tango d’Orquesta Silbando au Grand Kursaal à Besançon, concert retransmis en plein-air sur écran géant et en direct sur Internet. 10.000 spectateurs étaient présents aux 30 concerts du festival...

« Il n’était pas envisageable de renoncer à Livres dans la Boucle » selon Anne Vignot

La cinquième édition du festival Livres dans la Boucle à Besançon a été inaugurée ce samedi 19 septembre 2020 à la Cité des Arts. À cette occasion, la maire et présidente de Grand Besançon Métropole a déclaré qu"'il n'était pas envisageable de renoncer à Livres dans la Boucle" alors que cette édition se déroule en pleine crise de la covid-19.

Le Gentil Godjo veut « faire la nique au marché de l’art » lors de sa prochaine expo

Artiste bisontin qu'on ne présente plus, le Gentil Godjo organise une exposition unique de ses œuvres picturales à la Maison de quartier municipale Grette Butte les 2, 3 et 4 octobre 2020. Pourquoi unique ? L'artiste invite les visiteurs à repartir avec une de ses œuvres gratuitement "pour faire la nique au marché de l'art qui ne parle que de gros sous". Le titre de cette expo : "La foire de l'art hors de prix du Gentil Godjo".

Le Lion et la Citadelle de Belfort, élus monuments préférés des Français

Cet été, le Lion de Bartholdi et la Citadelle ont été sélectionnés pour représenter la région Bourgogne Franche-Comté lors de l’édition 2020 du "Monument préféré des Français" parmi 14 nouveaux monuments en compétition. Finalistes au côté de deux autres monuments, le Lion et la Citadelle ont été élus.

"Livres dans la Boucle" : trois week-ends pour fêter la rentrée littéraire à Besançon

60 auteurs sur chaque week-end • Covid-19 oblige, le cinquième chapitre des "Livres dans la Boucle" de Grand Besançon Métropole  s'écrira sur trois week-ends les 19-20, 26-27 septembre et 3-4 octobre 2020. Une édition "particulière" sous un autre format, mais qui permettra de retrouver 180 auteurs et une soixantaine de rencontres avec des temps forts comme la lecture musicale d'Olivia Ruiz en ouverture et la désormais traditionnelle dictée.

Covid-19 et évènementiel : La Rodia en « alerte rouge » à Besançon. Pourquoi ?

Mardi 15 septembre, la tour de La Rodia était en rouge comme de nombreuses salles de concerts et de spectacles en France. Pourquoi ? Les prestataires du secteur de l'évènementiel sont au bord du gouffre suite à la crise sanitaire de la covid-19. Le syndicat professionnel de prestations techniques lance l'"alerte rouge"…

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     19.48
    nuageux
    le 21/09 à 18h00
    Vent
    1.56 m/s
    Pression
    1013 hPa
    Humidité
    43 %

    Sondage