Alerte Témoin

Pour Christine Bouquin, "les Mots Doubs ne peuvent plus s’inscrire dans les priorités du département"

Publié le 04/03/2016 - 14:19
Mis à jour le 24/08/2016 - 11:35

Il y a une semaine, MaCommune.info vous annonçait l'annulation du festival littéraire des Mots Doubs. Cette décision a provoqué une véritable polémique ayant fait réagir de nombreux élus de la Ville de Besançon et du Département. Ce vendredi 4 mars 2016, Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs, a tenu à rappeler, dans un communiqué, le contexte ayant conduit à l’annulation de l’édition 2016. 

PUBLICITÉ

La présidente du Département du Doubs a souhaité revenir sur les raisons de la suppression des Mots Doubs suite aux réactions engendrées par cette annonce. "Depuis plusieurs jours, de nombreux élus et observateurs sont prompts à condamner la majorité départementale pour avoir fait ce choix" a-t-elle déclaré. 

Augmentation du RSA

Comme premier argument à cette annulation, Christine Bouquin pointe du doigt "une augmentation inexorable des dépenses obligatoires d'allocations individuelles de solidarité, notamment celles relatives au RSA". Pour 2016, comparativement à 2015, la baisse des recettes et l'inscription des dépenses obligatoires supplémentaires pour le RSA s'établit à plus de 17M€, et nécessite un effort budgétaire équivalent".

Loi NOTRe, dette et fiscalité

La présidente du Doubs remet en cause la loi NOTRe du 7 août 2015 sur la réforme des régions. "Toutes les collectivités doivent se réformer structurellement au pas de charge, sur de nouveaux périmètres parfois ou avec des compétences redéfinies ou limitées. Les Départements n'échappent pas à ce bouleversement". Elle met ensuite en avant "un contexte très délicat, où le Département est lesté de plus de 270 M€ de dette issue de la précédente gestion, la majorité départementale a engagé un travail méthodique de cadrage budgétaire pluriannuel, de redéfinition du projet de mandat, et de reconstruction des politiques publiques, avec l'engagement de ne pas augmenter le taux de la fiscalité directe qui lui incombe".

"Des choix vitaux"

Christine Bouquin a alors déclaré que ce contexte "conduit évidemment à des priorités". Le Département est "contraint de s'en tenir aux choix vitaux". "À mon grand regret, la manifestation des Mots Doubs, ne peut plus s’inscrire dans ces priorités, malgré son succès auprès du grand public".

Sacrifice

La présidente a souhaité s'exprimer aux acteurs de la polémique en revenant sur leurs propos : "J'entends dire que la culture est encore une fois sacrifiée, que je préfère les routes à l'action culturelle, que la Saline d'Arc-et-Senans mobilise tous les moyens du département... Le projet de la Saline d'Arc-et-Senans est porté par l'Établissement Public de Coopération Culturel regroupant la Région et l'État. Il me paraît normal que le Département s'attache à faire vivre les lieux patrimoniaux dont il est propriétaire, tels que la Saline et le Musée Courbet, ou fasse fonctionner des établissements publics propres, tels que les Archives ou la Médiathèque Départementale, tout en maintenant un soutien aux acteurs culturels associatifs de toute sorte qui interviennent sur l'ensemble du territoire". Christine Bouquin réfute "totalement l'expression de faute politique associée à la suppression des Mots Doubs." Elle affirme "la légitimité de la majorité départementale à faire des choix, certes en rupture avec le passé, mais en phase avec les priorités essentielles de la collectivité et ses moyens".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

annulation Mots Doubs

La Ville et le Grand Besançon réécrivent l’histoire des « Mots Doubs » avec un nouveau festival littéraire

Il fallait aller vite et prendre date pour ne pas que les éditeurs et auteurs n'aillent voir ailleurs. La Ville de Besançon et la communauté d'agglomération ont décidé de réécrire l'histoire pour remplacer les Mots Doubs en créant un nouveau festival littéraire. Rendez-vous à Besançon les 16, 17 et 18 septembre 2016.

« Mots Doubs » et mots cinglants au conseil municipal de Besançon

Ce lundi soir au conseil municipal de Besançon (29 février 2016), tous les élus attendaient finalement l'instant où le sujet "Mots Doubs" allait éclater. Annulé en 2016 par la nouvelle majorité départementale, le Salon du livre n’a pas suscité que des mots tendres entre la majorité de Jean-Louis Fousseret et son opposition.

Festival des Mots Doubs : « Un nouveau coup dur pour la culture » selon Claude Jeannerot

Claude Jeannerot (PS), l'ancien président du Conseil général du Doubs s'est exprimé dans un communiqué ce samedi 27 février 2016 à propos de l'annulation de l'édition 2016 du festival littéraire des Mots Doubs à Besançon annoncé ce vendredi. Le conseiller départemental du Doubs se dit "fermement opposé à cette décision" qu'il a appris "avec consternation".

Pourquoi l’édition 2016 des Mots Doubs est-elle annulée ?

Arrivée au pouvoir en mars 2015 après les élections départementales, la nouvelle majorité souhaite réinventer le festival du Livre les Mots Doubs et créer un nouvel événement culturel littéraire en 2017. Ludovic Fagaut, vice-président du conseil départemental en charge de la citoyenneté, du sport et de la culture explique cette décision.

Dans la catégorie

Art en grève : « Sans un vrai statut, plus de statue… »

Les créateurs se sentent délaissés par les pouvoirs publics. Pour se faire entendre, un groupe du collectif Art en Grève Besançon a décidé dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 février 2020 de "mettre en grève" une douzaine de statues du centre-ville de Besançon en leur plaçant un sac sur la tête...

Belfort : le Fimu lance un appel aux hébergeurs !

Le Festival international de musiques universitaires se déroulera du 28 mai au 1er juin 2020. Chaque année, il accueille entre 1200 et 1400 musiciens venus de près de 40 pays différents. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux à souhaiter être hébergés chez des habitants belfortains pour vivre pleinement l’expérience du festival.

Municipale 2020 : Anne Vignot et sa liste « Besançon par nature » présentent leur programme culturel

La liste "Besançon par nature", conduite par Anne Vignot, a dévoilé jeudi 13 février ses propositions pour le secteur de la culture à Besançon dans le cadre de sa campagne pour l'élection municipale.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.16
légère pluie
le 25/02 à 15h00
Vent
5.44 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
90 %

Sondage