Second tour de la Primaire de la droite et du centre : qui peut voter, où, quand et comment ?

Publié le 25/11/2016 - 12:35
Mis à jour le 27/11/2016 - 22:53

Ce dimanche 27 novembre 2016, c'est le second tour de la primaire de la droite et du centre. Tout citoyen inscrit sur les listes électorales peut voter, même s'il ne s'est pas déplacé au premier tour du 20 novembre dernier. C'est le principe de la primaire dite "ouverte". Dans le Doubs, 85 bureaux de vote seront ouverts de 8h à 19h. Le vote est strictement confidentiel et anonyme. Voici un point complet et pratique sur cette primaire 2016.

Rappel !

PUBLICITÉ

QUAND ?

La primaire se déroule sur deux tours les dimanches 20 et 27 novembre 2016 pour désigner le candidat de la présidentielle de 2017. Même ceux qui n’ont pas voter au premier tour peuvent voter au second.

 QUI PEUT VOTER?

TOUT LE MONDE ! Il n’est pas nécessaire d’être militant ou de prendre sa carte au parti LR !  Pour pouvoir voter et choisir le/la candidate qui participera à la présidentielle, il faudra signer une charte et affirmer « partager les valeurs républicaines de la droite et du centre« .

Peuvent voter tous les Français inscrits sur les listes électorales au 31 décembre 2015. Ceux qui auront 18 ans avant le 1er tour de l’élection présidentielle (fixé le 23 avril) peuvent voter à condition de s’inscrire. Pour tous les autres, il n’y a pas besoin de s’inscrire. Attention, il faudra présenter une pièce d’identité.

Le vote est strictement confidentiel et anonyme. Aucun fichier ne sera constitué hors du contrôle de la CNIL. Les listes électorales seront détruites sous le contrôle d’huissiers de justice et aucune trace ne sera conservée des participants à la primaire.

OÙ VOTER ?

Chaque électeur est rattaché à un bureau en fonction de son adresse d’inscription sur les listes électorales au 31 décembre 2015. On compte 10.228 bureaux de vote physique en France. Les bureaux ne sont pas donc aussi nombreux que ceux de la présidentielle.

Dans le Doubs, 85 bureaux de vote sont ouverts de 8h à 19h  et 850 volontaires vont encadrer cette primaire. Il faut une dizaine de personne par bureau de vote. Dans le département, les équipes sont au complet :

  •  85 présidents de bureau de vote
  • 255 assesseurs titulaires
  • 600 assesseurs suppleants  

Pour savoir où voter, chaque électeur pourra trouver son bureau de vote qui lui est assigné sur le site de la primaire en fonction de son adresse postale.

Les procurations ne seront pas autorisées, contrairement à l’élection pour la présidence de l’UMP de l’automne 2012 qui avait viré au pugilat, avec des contestations sur ces fameuses procurations.

  • En cas de difficulté pour trouver votre bureau de vote, il est possible de joindre un  service d’assistance téléphonique: 0821 20 2016 (0.12€/mn) de 8h à 19h

COMBIEN ÇA COÛTE ?

Pour les électeurs, deux euros à chaque tour, soit quatre euros au total. Le parti LR a transféré des fonds à la Haute-Autorité pour la primaire, chargée d’organiser les opérations. Le coût total a été évalué très largement autour de 5 millions d’euros.

QUELS SONT LES SEPT CANDIDATS ?

 Ordre de présentation tiré au sort par la Haute Autorité de la Primaire

Chaque candidat établit un compte de campagne, qui sera remis au plus tard le 20 décembre 2016 auprès de la Haute-Autorité et sera rendu public. Le plafond des dépenses de campagne a été fixé à 1,5 million d’euros par candidat pendant la durée de la campagne officielle, qui s’ouvre le 21 septembre. Les candidats se financent au moyen de l’argent récolté par leur micro-parti ou association de financement créé pour la primaire. Celui qui sort vainqueur établira ensuite son compte de campagne présidentielle en remontant au 1er avril 2016 comme la loi l’impose et en intégrant les dépenses qu’il estime relever de la campagne présidentielle.

QUI SURVEILLE LES OPÉRATIONS ?

La Haute-Autorité pour la primaire, présidée par la juriste Anne Levade et composée de cinq membres, est chargée de veiller au bon déroulement des opérations, c’est-à-dire à « la régularité » du scrutin et aussi à « l’égalité entre les candidats ». Elle peut émettre des observations, des recommandations, mais n’a aucun pouvoir de sanction.

Au niveau local, les commissions départementales et locales sont chargées de l’organisation et sont composées de membres représentant toutes les sensibilités.

Elles ont désigné cet été les présidents de bureau de vote. Les présidents de bureaux de vote auront à leur disposition des kits de vote (enveloppes, bulletins de vote, affiches, matériel …)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

primaire républicains

F. Fillon candidat à la présidentielle : Paul Mumbach est encore plus « déterminé » à se présenter en 2017

F. Fillon candidat à la présidentielle : Paul Mumbach est encore plus « déterminé » à se présenter en 2017

Suite a? la victoire de Franc?ois Fillon a? la primaire de la droite et du centre ce dimanche 27 novembre 2016, le candidat à la présidentielle Paul Mumbach affirme que "ma de?termination a? me pre?senter a? la prochaine pre?sidentielle est plus grande encore afin notamment d’y faire entendre la voix des maires en cole?re et celle des territoires face aux partis politiques."

Pour Cédric Perrin, François Fillon dispose du programme « le plus sérieux et le plus audacieux »

Pour Cédric Perrin, François Fillon dispose du programme « le plus sérieux et le plus audacieux »

Ce?dric Perrin, se?nateur du Territoire de Belfort et pre?sident du comite? de?partemental de soutien a? Franc?ois Fillon se fe?licite de sa victoire a? l’occasion de cette primaire de la droite et du centre les 20 et 27 novembre 2016. Selon lui, le candidat LR à la présidentielle 2017 "dispose du programme le plus sérieux et le plus audacieux pour remettre la France sur les bons rails".

« François Fillon sera le candidat qui fera barrage au Front national » selon Jacques Grosperrin

« François Fillon sera le candidat qui fera barrage au Front national » selon Jacques Grosperrin

Le second tour de l'élection primaire de la droite et du centre ce dimanche 27 novembre 2016 a choisi François Fillon comme candidat à la présidentielle qui se déroulera au printemps 2017. Pour Jacques Grosperrin, sénateur LR du Doubs et soutien de François Fillon, "l'heure est au rassemblement" et "F. Fillon sera le candidat qui fera barrage au Front national"… Primaire de la droite et du centre - second tour from maCommune.info on Vimeo.

Éric Alauzet :  » la gauche et l’écologie n’ont d’autres choix qu’une large primaire »

Éric Alauzet :  » la gauche et l’écologie n’ont d’autres choix qu’une large primaire »

Le député du Doubs Éric Alauzet parle d'un résultat "sans appel" pour François Fillon qui doit sonner "comme un sévère avertissement en direction de la Gauche et de l’Écologie avec le risque d’une fragmentation et en conséquence d’une élimination au soir du premier tour de l’élection présidentielle"

Alain Chrétien : « François Fillon est une chance pour la France »

Alain Chrétien : « François Fillon est une chance pour la France »

Le député-maire LR de Vesoul se réjouit de cette  victoire "sans conteste" de François Fillon au second tour de cette Primaire de la droite et du centre marque de ce dimanche 27 novembre 2016. Alain Chrétien, qui soutenait Bruno Lemaire au premier tour de la Primaire, estime que François Fillon saura engager les réformes indispensables pour la France.Tout est bien qui fini bien ! #PrimaireDroite #Fillon2017— Alain Chrétien (@alainchretien) 27 novembre 2016

Dans la catégorie

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.89
pluie modérée
le 21/10 à 0h00
Vent
3.06 m/s
Pression
1011.42 hPa
Humidité
95 %

Sondage