Prix de l’humour politique : les cinq petites phrases retenues

Publié le 02/09/2010 - 11:40
Mis à jour le 02/09/2010 - 11:40

Le jury du Prix "Press club, humour et politique" présidé par Jean Miot vient de procéder à la troisième sélection de petites phrases pour l'édition 2010 du prix, qui sera remis le 20 septembre, a annoncé le jury.

1283421269.jpg
1283421269.jpg
PUBLICITÉ
Pour cette dernière sélection, le jury a retenu les meilleures petites phrases collectées depuis avril dernier:

Eva Joly, députée européenne (Europe-Ecologie): "Je connais bien Dominique Strauss-Kahn : je l’ai mis en examen".

Bernard Kouchner, ministre des Affaires Etrangères: "J’ai bien pensé à démissionner, mais je n’ai pas voulu déserter".

Lionnel Luca, député UMP des Alpes-maritimes : "Il n’y a pas besoin d’être de droite ou de gauche pour dire des conneries".

Ségolène Royal, présidente PS de la région Poitou-Charentes : "C’est moi qui maîtrise la rareté de ma parole politique, pour dire des choses intelligentes quand j’ai besoin de les dire".

Dominique de Villepin : "Le Villepin nouveau sera gouleyant, fort en bouche et il aura de la cuisse".

Ce Prix, décerné par un jury composé d’humoristes et de journalistes, récompense l’auteur de la phrase la plus hilarante de l’année, qu’il s’agisse indistinctement d’humour volontaire ou involontaire. Il avait été attribué en 2009 à Bertrand Delanoë, maire PS de Paris, pour sa déclaration: "Le vrai changement au PS, ce serait de gagner".

 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.49
ciel dégagé
le 22/05 à 6h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1020.25 hPa
Humidité
96 %

Sondage