Alerte Témoin

Prix de l'humour politique : les cinq petites phrases retenues

Publié le 02/09/2010 - 11:40
Mis à jour le 02/09/2010 - 11:40

Le jury du Prix "Press club, humour et politique" présidé par Jean Miot vient de procéder à la troisième sélection de petites phrases pour l'édition 2010 du prix, qui sera remis le 20 septembre, a annoncé le jury.

1283421269.jpg
1283421269.jpg
Pour cette dernière sélection, le jury a retenu les meilleures petites phrases collectées depuis avril dernier:

- Eva Joly, députée européenne (Europe-Ecologie): "Je connais bien Dominique Strauss-Kahn : je l'ai mis en examen".

- Bernard Kouchner, ministre des Affaires Etrangères: "J'ai bien pensé à démissionner, mais je n'ai pas voulu déserter".

- Lionnel Luca, député UMP des Alpes-maritimes : "Il n'y a pas besoin d'être de droite ou de gauche pour dire des conneries".

- Ségolène Royal, présidente PS de la région Poitou-Charentes : "C'est moi qui maîtrise la rareté de ma parole politique, pour dire des choses intelligentes quand j'ai besoin de les dire".

- Dominique de Villepin : "Le Villepin nouveau sera gouleyant, fort en bouche et il aura de la cuisse".

Ce Prix, décerné par un jury composé d'humoristes et de journalistes, récompense l'auteur de la phrase la plus hilarante de l'année, qu'il s'agisse indistinctement d'humour volontaire ou involontaire. Il avait été attribué en 2009 à Bertrand Delanoë, maire PS de Paris, pour sa déclaration: "Le vrai changement au PS, ce serait de gagner".

 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…

La voiture d’Eric Alauzet prise pour cible : les réactions

Le député La République en marche et candidat à l'élection municipale de Besançon Eric Alauzet, a été la cible d'un acte de vandalisme dans la nuit de vendredi 29 au samedi 30 mai 2020. De nombreuses réactions en soutien à l'élu ont été publiées sur les réseaux sociaux, notamment de la part de ses rivaux au second tour.

Le marcheur Collomb s’allie aux Républicains à Lyon : de quoi donner des idées à Besançon ?

Le maire de Lyon et ex-ministre de l'Intérieur décide de s'allier avec François-Noël Buffet, le candidat LR. Un retrait des élections métropolitaines de Lyon pour faire barrage aux écologistes.. En échange le LR Étienne Blanc, proche de Wauquiez, laisse la tête de liste à la mairie de Lyon à Yann Cucherat, protégé de Gérard Collomb. Une situation inédite en Macronie.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.59
légère pluie
le 04/06 à 15h00
Vent
3.58 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
62 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune