Projet de loi dédié aux maires : accord députés-sénateurs

Publié le 12/12/2019 - 08:09
Mis à jour le 12/12/2019 - 08:09

Députés et sénateurs sont parvenus à un accord mercredi 11 décembre 2019 dans la soirée sur le projet de loi destiné à faciliter la vie des maires, avec notamment un compromis sur le renforcement de la parité dans les conseils municipaux, a-t-on appris de sources parlementaires.

illustration (archives) ©roman © D Poirier
illustration (archives) ©roman © D Poirier

"Un compromis est trouvé entre députés et sénateurs sur le projet de loi (...) largement inspiré de nombreux travaux du Sénat. Beaucoup reste à faire cependant et nous allons y travailler pour aller plus loin", a affirmé le président de la commission des Lois du Sénat Philippe Bas (LR) sur Twitter.

"Il y a eu un enrichissement commun, et le souci d'aboutir dans l'intérêt des maires" Bruno Questel (LREM), rapporteur du texte à l'Assemblée.

Les conclusions de la commission mixte paritaire (CMP) doivent encore être approuvées par les deux assemblées pour que ce texte sur "l'engagement dans la vie locale et la proximité de l'action publique" soit définitivement adopté. Le vote au Sénat est prévu le 18 décembre, avant l'Assemblée le lendemain.

L'accord n'était pas gagné...

L'accord n'était pas garanti, le président du Sénat Gérard Larcher ayant notamment mis en garde mi-novembre sur plusieurs "points durs".

Parmi les sujets de divergences entre les deux Chambres figurait l'instauration voulue par l'Assemblée de scrutins de listes paritaire à partir de 2026 dans les communes dès 500 habitants, contre 1.000 aujourd'hui.

Députés et sénateurs sont finalement "convenus d'une rédaction conjointe sur l'engagement d'une mesure législative avant le 31 décembre 2020 sur l'égal accès des femmes et des hommes aux fonctions électives", selon M. Questel.

Autre sujet clivant : la compétence eau et assainissement. L'Assemblée nationale avait validé un transfert aménagé de ces compétences des communes vers les intercommunalités, le Sénat ne voulant pas de ce transfert obligatoire.

"Les sénateurs ont fait un pas et ce sera bien une compétence intercommunale, les députés ont fait un pas et il y aura une convention entre la commune et l'intercommunalité pour apporter des garanties", a indiqué M. Questel.

Sur la revalorisation des indemnités des élus, c'est la rédaction du Sénat prévoyant une augmentation automatique avec un dispositif gradué qui a finalement été retenue. La version de l'Assemblée prévoyait une part fixe, qui pouvait être augmentée par un vote du conseil municipal.

Le ministre chargé des Collectivités Sébastien Lecornu s'est félicité sur Twitter de cette "CMP conclusive". "Traduction des 96 heures d'échanges entre Emmanuel Macron et les maires lors du Grand Débat, (le texte) répond aux attentes des élus locaux et confirme la volonté d'Edouard Philippe de mettre les territoires au coeur de l'acte 2 du quinquennat", a-t-il ajouté.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…

Laurent Croizier veut faire du Doubs « le département pilote pour une vaccination à grande échelle »

Dans un communiqué commun du 6 janvier, Laurent Croizier, président du MoDem du Doubs et Cyril Moulin, Référent santé du MoDem du Doubs et président de l'Ordre des Infirmiers Comtois, proposent que le département du Doubs devienne "département pilote pour vaccination à grande échelle des personnes les plus à risque et les plus exposées".

Violences à Washington : Macron appelle à « ne rien céder » face à « la violence de quelques-uns » contre les démocraties

+ Vidéo •

"Nous ne cèderons rien à la violence de quelques-uns qui veulent remettre en cause" la démocratie, a déclaré le président français Emmanuel Macron dans une vidéo ce jeudi 6 janvier 2021, après l'intrusion de manifestants pro-Trump dans le Capitole mercredi soir à Washington.

Couvre-feu avancé à 18h : des maires perplexes

Quid de l'utilité d'avancer le couvre-feu dans 15 départements en France ? Les maires des villes concernées ont parfois du mal à comprendre en quoi avancer le couvre-feu de deux heures va réellement améliorer la situation sanitaire. De Besançon à Nancy en passant par Belfort, Metz ou Vesoul, petit d'horizon des réactions de plusieurs maires de l'est de la France.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.46
couvert
le 15/01 à 18h00
Vent
2.94 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
98 %

Sondage