Projet de loi dédié aux maires : accord députés-sénateurs

Publié le 12/12/2019 - 08:09
Mis à jour le 12/12/2019 - 08:09

Députés et sénateurs sont parvenus à un accord mercredi 11 décembre 2019 dans la soirée sur le projet de loi destiné à faciliter la vie des maires, avec notamment un compromis sur le renforcement de la parité dans les conseils municipaux, a-t-on appris de sources parlementaires.

illustration (archives) ©roman © D Poirier
illustration (archives) ©roman © D Poirier

"Un compromis est trouvé entre députés et sénateurs sur le projet de loi (...) largement inspiré de nombreux travaux du Sénat. Beaucoup reste à faire cependant et nous allons y travailler pour aller plus loin", a affirmé le président de la commission des Lois du Sénat Philippe Bas (LR) sur Twitter.

"Il y a eu un enrichissement commun, et le souci d'aboutir dans l'intérêt des maires" Bruno Questel (LREM), rapporteur du texte à l'Assemblée.

Les conclusions de la commission mixte paritaire (CMP) doivent encore être approuvées par les deux assemblées pour que ce texte sur "l'engagement dans la vie locale et la proximité de l'action publique" soit définitivement adopté. Le vote au Sénat est prévu le 18 décembre, avant l'Assemblée le lendemain.

L'accord n'était pas gagné...

L'accord n'était pas garanti, le président du Sénat Gérard Larcher ayant notamment mis en garde mi-novembre sur plusieurs "points durs".

Parmi les sujets de divergences entre les deux Chambres figurait l'instauration voulue par l'Assemblée de scrutins de listes paritaire à partir de 2026 dans les communes dès 500 habitants, contre 1.000 aujourd'hui.

Députés et sénateurs sont finalement "convenus d'une rédaction conjointe sur l'engagement d'une mesure législative avant le 31 décembre 2020 sur l'égal accès des femmes et des hommes aux fonctions électives", selon M. Questel.

Autre sujet clivant : la compétence eau et assainissement. L'Assemblée nationale avait validé un transfert aménagé de ces compétences des communes vers les intercommunalités, le Sénat ne voulant pas de ce transfert obligatoire.

"Les sénateurs ont fait un pas et ce sera bien une compétence intercommunale, les députés ont fait un pas et il y aura une convention entre la commune et l'intercommunalité pour apporter des garanties", a indiqué M. Questel.

Sur la revalorisation des indemnités des élus, c'est la rédaction du Sénat prévoyant une augmentation automatique avec un dispositif gradué qui a finalement été retenue. La version de l'Assemblée prévoyait une part fixe, qui pouvait être augmentée par un vote du conseil municipal.

Le ministre chargé des Collectivités Sébastien Lecornu s'est félicité sur Twitter de cette "CMP conclusive". "Traduction des 96 heures d'échanges entre Emmanuel Macron et les maires lors du Grand Débat, (le texte) répond aux attentes des élus locaux et confirme la volonté d'Edouard Philippe de mettre les territoires au coeur de l'acte 2 du quinquennat", a-t-il ajouté.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Dépénalisation du cannabis : les élus de Générations, Social, Ecologie, Démocratie approuvent les propos de la maire

Suite aux déclarations publiques de la maire et de Benoît Cypriani, adjoint en charge de la sécurité, de la lutte contre les incivilités, de la tranquillité publique, sur la dépénalisation du cannabis, les élus du groupe Générations, Social, Ecologie, Démocratie ont souhaité réagir par voie de communiqué de presse signé du président du groupe Kévin Bertagnoli. 

Planoise : des élus proposent de « renforcer la présence d’adultes pour accompagner les collégiens »

Le 28 septembre, par voie de communiqué de presse, les conseillers départementaux du Doubs Monique Choux et Aly Yugo, tous deux résidents à Planoise à Besançon, ont partagé des propositions pour le quartier lors de la dernière assemblée départementale. Parmi elles, renforcer la présence d'adultes pour accompagner les collégiens, quand ils doivent passer par des points de deals.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 29 septembre 2022

Les conseillers municipaux de la Ville de Besançon se réunissent l’hôtel de Ville de Besançon ce jeudi 29 septembre pour leur séance du conseil municipal de rentrée après deux mois. A l’ordre du jour : la crise énergétique, plan de rénovation des écoles, projet Grette-Brulard-Polygone, nouvelle possibilité pour les élus municipaux d’obtenir le paiement de tout ou partie des indemnités en Pive, etc.

Pornographie : un rapport du Sénat qui dénonce des « violences systémiques »

Ce mardi 27 septembre, quatre sénatrices de divers partis politiques ont rendu un rapport accablant dénonçant de nombreuses et graves dérives dans l’industrie du porno. « Violences systémiques », l’exploitation des femmes, des mineurs trop facilement exposés à la pornographie… Ce rapport intitulé "Porno : l'enfer du décor" appelle le gouvernement à agir.

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.89
partiellement nuageux
le 03/10 à 18h00
Vent
2.64 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
84 %

Sondage