68.700 projets de recrutements en Bourgogne-Franche-Comté en 2017

Publié le 20/04/2017 - 14:39
Mis à jour le 17/04/2019 - 12:03

Une enquête nationale "besoins en main d'œuvre 2017" (BMO) a été dévoilée, ce 19 avril 2017, par Pôle emploi. Les résultats de l'enquête pour la région Bourgogne-Franche-Comté montre une forte progression des intentions d’embauche avec 68.700 projets de recrutements, soit 7.100 de plus qu’en 2016.

pole_emploi.png
© Damien Poirier
PUBLICITÉ

La région Bourgogne-Franche-Comté est la 4ème région à avoir la plus forte évolution du nombre de projets de recrutement en 2017 (+ 11, 5% par rapport à 2016). Les secteurs offrant le plus grand nombre de perspectives d’embauche sont en premiers les services avec 55% des projets soit 37.925 intentions d’embauche envisagées. Ils sont suivis par le secteur de l’agriculture avec 9.000 intentions d’embauche et l’industrie agro-alimentaire avec 2.940 intentions d’embauches.

Qu’est-ce que la BMO ?

L’enquête « Besoins en Main d’Œuvre » (BMO) est une enquête réalisée chaque année par Pôle emploi et le Credoc dans toutes les régions françaises. Elle est utilisée comme « outil d’aide à la décision« . Pôle emploi l’utilise pour mieux connaître les intentions des établissements en matière de recrutement et pour identifier les besoins de formations sur les territoires. Ceci s’effectue en en lien avec les acteurs socio-économiques de chaque bassin d’emploi.

Sur qui porte l’enquête ?

Elle porte sur l’ensemble des employeurs hors administrations de l’État (Ministères, Police, Justice…) et entreprises publiques (Banque de France…). L’enquête correspond au total à 97.500 établissements pour la région Bourgogne-Franche-Comté (extraits du répertoire SIRENE), dont 73.800 établissements ont été interrogés en 2017.

Les six métiers les plus recherchés :

  • Viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs : 6.700 projets
  • Agents d’entretien de locaux : 2.790 projets
  • Aides-soignants (aides médico-psycho, auxiliaires de puériculture, assistants médicaux) : 2.332 projets
  • Aides à domicile, aides ménagers et travailleurs familiaux : 2.107 projets
  • Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine : 2.089 projets
  • Professionnels de l’animation socio-culturelle : 2.049 projets 

Les établissements qui recrutent :

La proportion est plus importante pour les établissements du secteur de l’industrie agroalimentaire et de l’agriculture (23,4%) et ceux des services (20,6%).  Dijon, avec 10.100 projets, est le premier bassin en termes de volume (15% de la région), devant Besançon (6.300), Beaune (4.500) et Lons le Saunier (4.000).

23% des établissements qui n’avaient pas de salariés lors de l’enquête projettent un recrutement en 2017 soit +4% par rapport à 2016. Les établissements comptant 200 salariés (ou plus) sont 81% à envisager un recrutement en 2017.

Les secteurs en difficultés

L’ensemble des secteurs d’activité sont concernés par une hausse des projets de recrutement jugés « difficiles » qui évoluent de 32% à 41%. Les difficultés de recrutement concernent principalement les métiers de l’aide à domicile, de la construction, de l’hôtellerie-restauration et des commerciaux.

Le recrutement saisonnier en « régression »

La part des projets de recrutement s’établit à 38 % (-3 points) par l’impulsion du commerce (- 10 points), de la construction et des services (-5 points). 80% des projets de recrutemen concernés par la saisonnalité se trouvent dans les secteurs de l’agriculture et de l’industrie agro-alimentaire. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.87
légère pluie
le 15/10 à 15h00
Vent
4.493 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
97 %

Sondage