Protection des consommateurs : la France s'adapte au droit de l'union européenne

Publié le 24/12/2021 - 09:25
Mis à jour le 23/12/2021 - 16:20

Les pratiques commerciales sur internet, les annonces de réductions de prix ou encore les visites de vendeurs à domicile vont être réglementées en France par la transposition d’une directive européenne, dont le texte a été publié jeudi au Journal officiel.

L’ordonnance a été présentée mercredi en Conseil des ministres. Elle adapte le droit français à la directive dite « Omnibus » adoptée en novembre 2019 par le Parlement européen et le Conseil européen, puis validée par le Parlement français un an plus tard. Elle s’appliquera à partir du 28 mai 2022.

L'ordonnance régule certaines pratiques du commerce en ligne, en obligeant notamment les places de marché à vérifier que les avis sous les produits proposés à la vente ont bien été publiés par des personnes ayant acheté le produit.

Elles devront aussi donner certaines informations supplémentaires au consommateur, comme l'existence d'un "lien capitalistique" entre le vendeur et la place de marché, ou demander le consentement du consommateur lorsque le droit de rétractation ne s'applique pas.

Les sites marchands pratiquant des "prix personnalisés", qui évoluent en fonction du comportement du consommateur, devront aussi l'indiquer clairement.

Lutter contre les annonces de baisses excessives de prix

Un autre volet de l'ordonnance vise à lutter contre les annonces de réduction de prix excessives, calculées à partir de prix de référence gonflés.

Dès l'entrée en vigueur de l'ordonnance, les commerçants devront afficher le prix de référence à partir duquel la réduction est calculée, et celui-ci devra correspondre "au prix le plus bas pratiqué par le professionnel à l'égard de tous les consommateurs au cours des trente derniers jours".

Les sanctions sont aussi renforcées: si les commerçants ne se soumettent pas à certaines obligations légales d'information ou en cas de clauses abusives dans les contrats, l'amende pourra être portée à 15.000 euros pour une personne physique et 75.000 euros pour une personne morale, contre 3.000 et 15.000 euros précédemment. En cas d'"infraction de grande ampleur", elle pourra atteindre 4% du chiffre d'affaires de la société visée.

L'ordonnance interdit également les visites de vendeurs à domicile si le consommateur "a manifesté de manière claire et non ambiguë ne pas vouloir faire l'objet d'une telle visite". En cas de manquement à cette règle, le vendeur pourra être puni d'un an d'emprisonnement et d'une amende de 150.000 euros.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bientôt un KFC à Chalezeule

EXCLU • L’enseigne américaine de restauration rapide KFC, spécialisée dans le poulet frit, continue son implantation non loins de Besançon. Après une première enseigne ouverte dans la zone commerciale de Châteaufarine puis une seconde au coeur de la boucle bisontine, KFC ouvrira prochainement un nouveau restaurant dans la commune de Chalezeule. 

Christophe Grudler au lancement d’Ariane 6 : ”Ce succès va permettre à l’Europe de retrouver son accès autonome à l’espace”

Le député européen terrifortain, Christophe Grudler (MoDem / Renew Europe), spécialiste des questions spatiales au Parlement européen, a assisté au succès du vol de qualification d’Ariane 6 mardi 9 juillet 2024 du port spatial de l’Europe à Kourou. Seul représentant des institutions de l’Union européenne sur place, il appelle à généraliser la préférence pour un lanceur européen, pour les lancements de satellites européens.

Quoi de neuf au magasin Boulanger à Besançon ?

Quoi de neuf ? • Chez Boulanger à Besançon, vos appareils électroniques ou électroménagers peuvent avoir une deuxième vie grâce à Infinity, pour les réparer en toute simplicité, ou grâce au service Rachat pour obtenir des cartes cadeaux... Rendez-vous cet été en magasin où 50 collaborateurs répondront à vos questions et vos besoins !

Traiteur Vintage, la nouvelle saveur de l’événementiel local !

PUBLI-INFO • Une nouvelle étoile vient de naître dans le paysage gastronomique de notre région. Il s’agit de Traiteur Vintage, fondée en mai 2024, par les talentueux Maxime Gérardin et Benjamin Loye. Une entreprise qui s'impose déjà comme un acteur incontournable de l'événementiel local.

“HeyDoubs.ai”, une web app touristique innovante développée par Livdéo

La web app "Hey Doubs.ai" a été officiellement présentée jeudi 4 juillet 2024 à Besançon par la société Livdeo, entreprise précurseur en solution numérique pour l’art, la culture et le tourisme. Menée dans un travail partenarial avec Doubs Tourisme, la web-app ou agent conversationnel a de beaux jours devant elle… Comment ça marche ? On vous explique tout…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.98
peu nuageux
le 13/07 à 21h00
Vent
1.44 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
84 %