Quand Alstom fait passer des messages à Marie-Guite Dufay... qui répond !

Publié le 17/09/2014 - 16:15
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:35

Si le mot « fierté » est revenu à plusieurs reprises pour saluer les performances des équipes d’Alstom Ornans pour son moteur à aimants permanents, il planait une atmosphère moins légère planait parfois  ce mercredi après la visite de la ligne « moteurs à aimants permanents ». Des salariés se disent inquiets… mais la direction également !

 ©
©

Inquiétudes

Il y a d'abord les salariés. Ce mardi, le syndicat FO distribuait des tracts pour alerter de la politique d'Asltom estimant que la période actuelle est une des plus sombres pour le site d'Ornans. Message reçu. "J'entends les inquiétudes des salariés" a déclaré la présidente de Région.

Seulement 218 commandes pour un contrat-cadre de 1.000 trains

Et puis il y a l'inquiétude du groupe Alstom. Jacques Bletran, Vice président commercial d'Alstom France, s'est ouvertement soucié du plan de charge du contrat-cadre signé en 2009 portant sur 1.000 trains Régiolis. 12 régions s'étaient associées pour commander en commun ce matériel roulant avec le soutien technique de la SNCF.  Or aujourd'hui,  "seules" 218 commandes (184 pour les 12 Régions + 34 pour l'équilibre du territoire) ont été passées.  "C'est grâce à vos commandes que nous faisons vivre nos usines (…) C'est aussi 200 fournisseurs en Franche-Comté et 4.000 personnes qui oeuvrent sur différentes facettes à ce projet Régiolis"

"61 millions d'euros, ce n'est pas une paille !"

 En réponse, la présidente de  région a précisé que la Franche-Comté avait déboursé 61 millions d'euros pour l'achat des neuf rames  "Ce n'est pas une paille ! Preuve  que les collectivités contribuent à l'investissement d'un territoire !" a-t-elle lancé tout en se voulant rassurante. "Je comprends les craintes pour l'avenir, mais ces neuf rames ce n'est que le 1/3 des besoins de renouvellement des TER en Franche-Comté "Il y a de la marge !"  tout en soulignant que les Régions doivent faire face à deux gros postes d'investissement : les transports avec notamment les TER et les lycées.

La Franche-Comté, une des régions les moins endettées... 

Marie-Guite Dufay en a profité pour faire passer un message plus politique en parlant de la fusion de la Bourgogne et de la Franche-Comté. "Il faut que nous soyons vertueux, que nous baissions nos dépenses de fonctionnement,  et une hausse des investissements" a-t-elle déclarée sous oublier de préciser que, malgré le fort investissement sur la ligne TGV et un contexte "compliqué", la Franche-Comté était dans une situation financière saine et qu'elle était une des régions les moins endettées de France. Un argument qui pourra toujours service dans un avenir proche… 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez BAUD

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Installation du premier Comité régional pour l’emploi : quel sera son rôle ?

Le jeudi 16 mai 2024, au Conseil régional, Franck Robine, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et préfet de la Côte-d'Or et Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ont installé le premier Comité régional pour l'emploi, une instance opérationnelle de la loi pour le plein emploi de décembre 2023.

Pizza à la part, un nouveau concept proposé place du 8 Septembre à Besançon

Vendredi 17 mai 2024 à partir de 11h30, Slice Pizza situé place du 8 Septembre à Besançon accueillera ses premiers clients. C’est une première : la vente de pizza à la part ! Un concept porté par deux jeunes entrepreneurs, Luc et Louis, qui ont souhaité s’installer dans la capitale franc-comtoise, après le succès qu’à rencontré leur première boutique à Dijon.

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.75
légère pluie
le 22/05 à 3h00
Vent
4.46 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
96 %