Quartiers : le gouvernement signe le "Pacte de Dijon" avec 86 villes et intercommunalités

Publié le 17/07/2018 - 08:17
Mis à jour le 17/07/2018 - 08:17

Edouard Philippe a paraphé ce lundi 16 juillet 2018 avec 86 grandes villes et intercommunalités le « Pacte de Dijon », qui veut fonder une nouvelle méthode de travail entre ces collectivités et l’Etat en direction des quartiers prioritaires de la politique de la ville.
 

Edouard Philippe ©Alexane Alfaro ©
Edouard Philippe ©Alexane Alfaro ©

Présenté début avril à Dijon, ce pacte a été élaboré par deux associations d'élus, France urbaine et l'Assemblée des communautés de France (AdCF), représentées lundi à Matignon par leurs présidents Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, et Jean-Luc Rigaut, maire et président du Grand Annecy.

Plusieurs axes ciblés

Il décline plusieurs axes - emploi, numérique, renouvellement urbain, mobilités, éducation, formation, action sociale, sécurité, justice... - sur lesquels les métropoles et agglomérations sont prêtes à s'engager, avec le concours de l'Etat. Une démarche à laquelle Emmanuel Macron avait dit "Banco", en présentant en juin ses mesures pour les quartiers et territoires défavorisés.

Evoquant "une bonne nouvelle et surtout un signe de confiance" de l'Etat envers ces collectivités, M. Moudenc a précisé que ce Pacte de Dijon s'inspirait de la "même philosophie" que le rapport commandé à Jean-Louis Borloo et remis en avril au gouvernement, sans pour autant être réellement repris.

Des groupes thématiques

Les "orientations politiques" du Pacte nécessiteront des discussions locales avec les préfets pour leur mise en oeuvre, a ajouté M. Moudenc à l'issue de la signature."Le Premier ministre a pris l'engagement de dire : revoyons-nous dans six mois pour faire un point d'étape", a souligné M. Rigaut, en annonçant la création de "groupes thématiques". 

Un "passage en force" du gouvernement

Cette signature s'inscrit dans un contexte de rapports houleux entre l'Etat et certains réseaux d'élus (les Régions, les départements, certains maires au sein de l'AMF), qui se sont matérialisés par le boycott partiel de la dernière Conférence nationale des territoires. Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard, cité par Le Monde, a pour sa part semblé abonder dans le sens des contestataires en déplorant "un passage en force" du gouvernement avec les collectivités, notant que l'exécutif avait tendance à "trop vouloir s'appuyer sur France urbaine".

"Il y a des élus qui aiment les postures politiques, nous on n'aime pas trop ça", a déploré lundi M. Moudenc. "On préfère le travail de fond. La musique que certains veulent faire entendre c'est que le gouvernement ne travaille pas avec les élus locaux ou n'écoute pas les associations d'élus. Nous, on a fait un travail et le gouvernement le prend à son compte. Comment voulez vous qu'on s'en plaigne ?" , s'est-il interrogé.
(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Écologie, nucléaire, guerre en Ukraine, avenir de l’Europe… : un débat qui n’a pas fait de vague à Besançon

EUROPÉENNES 2024 • Un débat s’est tenu lundi 27 mai 2024 à la salle Jean Zay à Besançon réunissant 10 candidats aux élections européennes ou représentants de listes et de partis politiques. Une idée portée par Jean-Philippe Allenbach, membre du parti fédéraliste, présidée par Jean-Marie Girerd, président du mouvement européen France - Franche-Comté.

Européennes 2024 : salle comble pour le retour de Jean-Luc Mélenchon à Besançon

Devant près d’un millier de personnes réunies lundi 27 mai 2024 au grand Kursaal de Besançon, l’ancien député de La France insoumise est venu soutenir la Bisontine Séverine Vézies, 13e sur la liste de Manon Aubry pour les prochaines élections européennes du 9 juin. 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.9
légère pluie
le 29/05 à 6h00
Vent
1.71 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
92 %