Quingey : le maire, Jacques Breuil démissionne

Publié le 13/01/2017 - 19:00
Mis à jour le 13/01/2017 - 19:09

Après 28 ans de carrière politique, le maire de Quingey, Jacques Breuil, a annoncé ce vendredi 13 janvier 2017 sa démission lors de la cérémonie des vœux à l'espace culturel de la commune.

1-capture_decran_2017-01-13_a_17.06.18.jpg
Jacques Breuil, maire de Quingey

EXCLU

PUBLICITÉ

Le cinquième et dernier mandat de Jacques Breuil n'ira pas jusqu'au bout cette fois. Le maire de Quingey depuis 1989 a décidé de rendre son écharpe pour prendre sa retraite à l'âge de 64 ans. "J'ai décidé d'arrêter il y a quelque temps parce que j'aspire à autre chose, j'ai des petits problèmes de santé qui m'ont fait réfléchir, j'ai des petits enfants, dont une petite fille en Angleterre, et il faut passer la main avant de fatiguer les gens", nous confie-t-il, quelques heures avant sa déclaration officielle. 

Jacques Breuil garde de bons souvenirs de sa vie politique et notamment en tant que maire de Quingey. "J'ai vécu beaucoup de choses agréables, des souvenirs inoubliables, j'ai créé des projets, j'ai eu des relations humaines intéressantes et enrichissantes. Il y a eu aussi des moments difficiles", nous raconte-t-il.

"900 emplois ont été créés dans une commune de 1 400 habitants"

Il se dit également fier d'avoir pu développer la commune de Quingey : de 1989 à 2017, le nombre d'habitants a quasiment doublé passant de 940 à 1 400 habitants. "900 emplois ont été créés dans une commune de 1 400 habitants, nous avons une crèche, une maison médicale avec une sage-femme, un ostéopathe, nous avons également une maison de retraite, une nouvelle médiathèque, le collège sera bientôt rénové, un troisième parc de jeu et de loisirs est en construction… Pour moi, la boucle est bouclée", nous explique Monsieur Breuil. 

De 1989 à 2017, Jacques Breuil, qui n'avait pas pour vocation à se lancer dans la politique, a également été conseiller général du Doubs (1992) et vice-président du Conseil général du Doubs pendant deux mandats. Il a également été fait chevalier de la Légion d'honneur en décembre 2015.

Et la suite ?

Pour l'heure, Jacques Breuil n'a pas encore envoyé sa lettre de démission au préfet du Doubs, mais cela ne saurait tarder. Par ailleurs, selon lui, "un nouveau maire prendra ses fonctions fin printemps-début été 2017". En attendant, le maire fait la transition pendant quelques mois. Toutefois, il ne sait pas encore si de nouvelles élections municipales vont se dérouler ou non... Affaire à suivre.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale à Dijon : l’alliance adoubée par LREM lance sa campagne

Sylvain Comparot, tête de liste d'une alliance adoubée notamment par LREM et l'UDI pour les municipales à Dijon, a lancé sa campagne mercredi 11 décembre 2019 dans la soirée lors d'un meeting dans la capitale bourguignonne, appelant à "construire une ville plus verte, plus simple, plus sûre".

Municipale 2020 : L. Fagaut veut une carte « avantages séniors » et la gratuité des transports pour les enfants

Lors de l'inauguration se sa permanence à Besançon samedi 8 décembre 2019, Ludovic Fagaut a dévoilé de nouvelles lignes de son programme en tant que candidat Les Républicains pour l'élection municipale à Besançon en 2020, dont la gratuité des transports pour les enfants jusqu'au lycée et la création d'une carte "avantages séniors".

Municipale 2020 à Besançon : K. Bouhassoun ne souhaite pas équiper la police municipale d’armes létales

La question de l'armement de la police municipale est l'un des sujets forts de cette campagne pour l'élection municipale 2020 à Besançon. Si des candidats sont pour l'armement létal des policiers municipaux, Karim Bouhassoun, candidat du mouvement Bisontines-Bisontins, ne l'intègre pas dans son programme sur la sécurité selon un communiqué du 9 décembre 2019.

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut souhaite armer la police municipale « par conviction »

Lors de l'inauguration se sa permanence à Besançon samedi 8 décembre 2019, Ludovic Fagaut a dévoilé de nouvelles lignes de son programme en tant que candidat Les Républicains pour l'élection municipale à Besançon en 2020. Parmi elles, l'armement et de le doublement des effectifs de la police municipale…

Municipale Besançon : les propositions de Karim Bouhassoun pour le développement économique

Karim Bouhassoun, du mouvement "Bisontines – Bisontins" a profité mardi 3 décembre 2019 de sa visite au sein de la manufacture horlogère Vuillemin de Franois afin de présenter son programme économique et industriel pour "l’attractivité économique et le développement des filières" du territoire du Grand Besançon Métropole.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.46
légère pluie
le 14/12 à 9h00
Vent
5.87 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
91 %

Sondage