Rakoon Tattoo, un nouveau tattoo shop au centre-ville de Besançon…

Publié le 05/03/2018 - 11:03
Mis à jour le 17/04/2019 - 09:11

Une nouvelle boutique de tatouage s'est installée au Centre Saint- Pierre à Besançon le 17 février 2018 : Rakoon Tattoo. À 27 ans, Pierre Marchal, tatoueur originaire des Vosges, a décidé d'ouvrir son "shop" pour, enfin, voler de ses propres ailes… 

Nouveau commerce !

PUBLICITÉ

Après avoir été diplômé en ébénisterie, puis obtenu un Brevet des métiers d’arts (Lunéville), un Manaa en arts appliqués (Nancy) puis suivi deux années aux Beaux-Arts de Dijon, Pierre devient apprenti tatoueur pendant trois ans et tatoue depuis 2014. « J’ai tâté le dermographe à mes 18 ans grâce à Régis Thirion, tatoueur à Mirecourt », nous raconte-t-il. « Tout est partir de là : il m’a montré et quelques années plus tard après mes études j’ai commence le tattoo vraiment à fond. » 

Pourquoi le tattoo ? 

« Ce que j’aime dans le tattoo c’est de mettre en œuvre graphiquement le savoir-faire que j’ai acquis dans mon parcours », nous confie Pierre, en expliquant : « Pour la petite histoire, lors de mes études, je suivais la filière art. J’avais des cours théoriques de design mais je n’avais pas d’attrait particulier pour cette matière. Dans le domaine du tatouage c’est presque tout l’inverse qu’il se passe : j’aime allier le coté graphique avec de la mise en couleur, des effets croquis, des ébauches réalistes, clair-obscur. J’aime que le client vienne pour un projet, une œuvre que l’on va traduire sur une feuille et par la suite sur sa peau, car à mon sens, l’intérêt du tattoo c’est avant tout d’être quelque chose d’unique. » 

Pourquoi à Besançon ? 

Pierre a vécu dans plusieurs villes en France avant de vouloir s’installer à Besançon. « Je préfère cette ville pour son côté accueillant, chaleureux et nature », précise-t-il, « avec d’autres tatoueurs d’ici, il y a vrai bon esprit, ce qu’il n’y a pas du tout à Narbonne par exemple. »

Infos +

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.52
nuageux
le 18/06 à 21h00
Vent
2.17 m/s
Pression
1013.19 hPa
Humidité
76 %

Sondage