Alerte Témoin

Redécoupage cantonal : l'UMP du Doubs adresse un recours gracieux à Matignon

Publié le 13/03/2014 - 18:01
Mis à jour le 14/03/2014 - 13:20

Le chef de file de l'opposition de droite au Conseil général du Doubs, Jean-François Longeot, a adressé un recours gracieux au Premier ministre demandant le retrait du redécoupage des cantons de ce département, a-t-on appris ce jeudi 13 mars.

capture_decran_2014-02-28_a_12.02.31.png
Nouveaux cantons dans le Doubs

Dans un courrier daté de lundi 10 mars, M. Longeot regrette que la nouvelle carte cantonale du Doubs ait été "bâtie à la hâte, (...) sans aucune concertation avec les élus de terrain".

Selon le conseiller général UMP, ce redécoupage est "déconnectée des réalités territoriales" et "a pour effet de porter atteinte à la proximité des élus départementaux, à la pertinence des territoires et aux équilibres entre ces derniers".

En vertu de la nouvelle carte cantonale, validée en janvier par la majorité PS du département et parue au Journal Officiel le 28 février, le Doubs comptera désormais 19 cantons (et donc 38 élus) au lieu de 35. La loi du 17 mai 2013 prévoit que dès 2015 chaque canton comptera deux "conseillers départementaux", le nouveau nom des conseillers généraux, un homme et une femme. Le texte projette de fusionner des circonscriptions pour ne pas accroître le nombre d'élus.

Près des trois cinquièmes des cantons n'ont pas vu leurs limites géographiques modifiées depuis 1801 et présentent de fortes disparités démographiques. Partout en France, plus de la moitié des conseils généraux se sont prononcés contre le redécoupage cantonal prévu par le gouvernement, et l'opposition prévoit une pluie de recours susceptibles d'entraîner un report des élections départementales de 2015.

"Toutes les personnes qui le souhaitent pourront dans un premier temps engager un recours gracieux auprès du Premier ministre", avait expliqué début mars le président du conseil général de Côte d'Or, le député UDI François Sauvadet, qui a pris la tête de la croisade contre ce redécoupage. "Ensuite elles pourront déclencher une procédure auprès du Conseil d'Etat", avait-il ajouté.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     32.18
    partiellement nuageux
    le 12/08 à 15h00
    Vent
    3.08 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    37 %

    Sondage