Réforme du lycée : plusieurs organisations syndicales boycottent le Comité Technique Académique

Publié le 03/12/2018 - 10:15
Mis à jour le 03/12/2018 - 10:15

Les organisations syndicales FSU, SGEN-CFDT, FO ont décidé de boycotter le Comité Technique Académique (CTA) de ce 3 décembre 2018 consacré à la carte des spécialités et des options dans le cadre de la réforme du lycée. Voici leurs raisons…  

PUBLICITÉ

Les raisons du boycott données par les organisations syndicales :

  • « La mise en place de la réforme se fait au détriment de l’intérêt des élèves : de nombreux enseignements de spécialité, cœur de la formation dès la classe de première, ne seront pas proposés partout, contraignant les élèves soit à renoncer à leurs projets, soit à changer d’établissement – s’il y a des places vacantes ailleurs ! Cela posera de graves problèmes au niveau de l’orientation post-bac. Par exemple, un lycéen de Champagnole ne pourra pas étudier la médecine, car son lycée ne proposera pas les SVT ; le dernier lycée du bâtiment de l’académie, à Mouchard, perd sa filière architecture et construction ! Le rectorat évite de dévoiler l’ampleur des suppressions dans la voie technologique et a seulement annoncé qu’il travaillerait sur une base de divisions de STMG et STI à 35 élèves, ce qui constituerait une dégradation inadmissible pour les enseignants comme pour les élèves, dont beaucoup sont en difficultés. La disparition quasi totale de certaines options (EPS, latin, grec) est également programmée.
  • Une telle politique renforcera encore les inégalités sociales qui menacent le pacte républicain, accentuant le clivage entre les petits établissements ruraux à l’offre d’enseignement appauvrie et les grands établissements urbains, exacerbant la concurrence entre lycées.
  • D’ores et déjà, la communauté éducative se mobilise dans les établissements les plus frappés (Champagnole, Salins, Gray…). Il est à craindre que la publication des moyens (non) accordés à notre académie n’achève de mettre le feu aux poudres en janvier ».

(Communiqué des organisations syndicales)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

"Non à l'amendement Grosperrin" • Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Le quartier de Planoise à Besançon fait partie des 80 territoires « prioritaires » sélectionnés pour accueillir un dispositif « cité éducative ». Ce dernier servira à coordonner les services d'Etat, les collectivités, les associations et les habitants pour accompagner l'enfant de 3 à 25 ans autour du cadre scolaire. Une enveloppe de 100 millions d'euros sur trois ans sera débloquée pour aider les collectivités dans leurs démarches.

Jean-Marc Mormeck à l’Université de Franche-Comté pour parler « Culture, Sport et Éducation »

Jean-Marc Mormeck à l’Université de Franche-Comté pour parler « Culture, Sport et Éducation »

À l'occasion de la seconde édition de Culture, Sport et Éducation à l'Université de Franche-Comté, l'ancien champion de boxe et actuel délégué ministériel à l'égalité des chances des Français d'outre-mer et parrain de l'événement Jean-Marc Mormeck était à Besançon jeudi 11 avril 2019. Près de 400 lycéens de l'Académie étaient réunis autour de 12 ateliers thématiques…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.75
légère pluie
le 19/05 à 21h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1006.56 hPa
Humidité
96 %

Sondage