Réforme du lycée : plusieurs organisations syndicales boycottent le Comité Technique Académique

Publié le 03/12/2018 - 10:15
Mis à jour le 03/12/2018 - 10:15

Les organisations syndicales FSU, SGEN-CFDT, FO ont décidé de boycotter le Comité Technique Académique (CTA) de ce 3 décembre 2018 consacré à la carte des spécialités et des options dans le cadre de la réforme du lycée. Voici leurs raisons…  

PUBLICITÉ

Les raisons du boycott données par les organisations syndicales :

  • « La mise en place de la réforme se fait au détriment de l’intérêt des élèves : de nombreux enseignements de spécialité, cœur de la formation dès la classe de première, ne seront pas proposés partout, contraignant les élèves soit à renoncer à leurs projets, soit à changer d’établissement – s’il y a des places vacantes ailleurs ! Cela posera de graves problèmes au niveau de l’orientation post-bac. Par exemple, un lycéen de Champagnole ne pourra pas étudier la médecine, car son lycée ne proposera pas les SVT ; le dernier lycée du bâtiment de l’académie, à Mouchard, perd sa filière architecture et construction ! Le rectorat évite de dévoiler l’ampleur des suppressions dans la voie technologique et a seulement annoncé qu’il travaillerait sur une base de divisions de STMG et STI à 35 élèves, ce qui constituerait une dégradation inadmissible pour les enseignants comme pour les élèves, dont beaucoup sont en difficultés. La disparition quasi totale de certaines options (EPS, latin, grec) est également programmée.
  • Une telle politique renforcera encore les inégalités sociales qui menacent le pacte républicain, accentuant le clivage entre les petits établissements ruraux à l’offre d’enseignement appauvrie et les grands établissements urbains, exacerbant la concurrence entre lycées.
  • D’ores et déjà, la communauté éducative se mobilise dans les établissements les plus frappés (Champagnole, Salins, Gray…). Il est à craindre que la publication des moyens (non) accordés à notre académie n’achève de mettre le feu aux poudres en janvier ».

(Communiqué des organisations syndicales)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Bientôt un centre d’études et de recherches olympiques universitaires à Besançon

Bientôt un centre d’études et de recherches olympiques universitaires à Besançon

Ce vendredi 20 septembre 2019, l'Université de Franche-Comté et le Comité régional olympique et sportif de la région ont signé une convention de partenariat, pour permettre la création du premier centre d'études et de recherches olympiques universitaires (CEROU) de France ici, à Besançon.

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.44
ciel dégagé
le 14/10 à 0h00
Vent
3.4 m/s
Pression
1016.09 hPa
Humidité
80 %

Sondage