Région Bourgogne-Franche-Comté : 400 millions d’euros prévus pour l’investissement

Publié le 17/11/2017 - 10:30
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:41

Lors de l'assemblée plénière de ce vendredi 17 novembre 2017 à Montbéliard, Marie-Guite Dufay, la présidente de région, évoquera plusieurs dossiers dont celui du nouveau contrat social (voir notre article).

DSC_9263.JPG
© Hélène Loget
PUBLICITÉ

Les sujets à l’ordre du jour sont : l’égalité femmes-hommes, la filière hydrogène, l’usine du futur, la cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon, le numérique et la convention région et l’agence régionale de santé ainsi que l’orientation budgétaire de la région.

L’orientation budgétaire de la région

« La région est une des moins endettées de France », a expliqué Marie-Guite Dufay lors de la conférence de presse de ce jeudi. La région continuera d’investir autour de l’emploi, l’environnement et la fraternité. « La région a une possibilité de désendettement de trois ans contre cinq pour certaines autres région », nous a-t-il été indiqué.

La maîtrise des dépenses de fonctionnement est un point important pour la région qui tient à « concentrer les budget sur les dépenses d’interventions notamment en faveur de l’éducation et de la formation », nous précise-t-on. « Il n’y a pas assez d’apprentis », a souligné la présidente de région qui ne serait pas contre une dernière année en apprentissage pour les élèves en bac professionnel. La région souhaite notamment former 19 000 apprentis en 2018 et former 15 000 demandeurs d’emploi.

L’objectif est de renforcer le niveau d’investissement avec 400 millions d’euros par an aux dépenses d’investissement (travaux des lycées, infrastructures de transport roulant, numérique très haut-débit).

L’Egalité femmes-hommes 

L’assemblée régionale présente son premier rapport de situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. « Ce premier rapport permet de dresser un diagnostic de l’action de la collectivité en matière d’égalité femmes-hommes mais aussi de dessiner les pistes du travail à venir », nous explique-t-on.

La filière hydrogène

La région accorde une subvention de 297 600 euros à l’université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) pour financer « un banc de tests pour les piles à combustible » dans le cadre du projet Hyban. « Celles-ci est l’un des plus grands pôles de recherche en France sur ce procédé d’avenir’, explique la région Bourgogne Franche-Comté.

Usine du futur

Les élus régionaux accordent une subvention de 216.000 euros à l’union des industries et des métiers de la métallurgie Franche-Comté (IUMM) pour la réalisation de son programme d’actions « xELAN 2020″ qui a pour objectif d’accompagner les grappes d’entreprises dans le domaine de la métallurgie. Elles seront accompagnées par l’IUMM pendant deux ans.

Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon

La région investit quatre millions d’euros. L’objectif est « d’apporter une aide globale en faveur des Cités des vins de Bourgogne et un projet d’accueil touristique sur trois autres cités des vins à savoir : Beaune, Mâcon et Chablis », précise la région.

Convention région et agence régionale de santé

Les élus régionaux examinent le projet  de convention entre la région et l’ARS pour la période 2017-2022. Ce nouvel accord porte sur le développement d’un partenariat « au service de la santé », est-il indiqué.

Le numérique ou l’accès au haut débit

La région a déjà attribué 112 millions d’euros pour l’accessibilité au haut débit des collectivités, entreprise et des habitants. Une enveloppe complémentaire de 50 millions sera versée d’ici 2020. Ce vendredi, la première partie de ce montant à savoir 41.24 millions d’euros sera voté afin de « soutenir les projets d’investissements publics au niveau départemental », explique la région.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Incendie à Notre-Dame de Paris : Marie-Guite Dufay proposera une aide à la reconstruction en assemblée plénière

Quelques jours après l'incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, annonce qu'elle proposera une aide à la prochaine assemblée plénière pour la reconstruction de la partie meurtrie de l'édifice.

Eve Boutique fête son 50e anniversaire à Besançon : retour sur l’histoire d’un commerce incontournable du centre-ville…

Ouverte depuis 1969 rue des Granges à Besançon, Eve Boutique, une entreprise familiale spécialisée dans la lingerie féminine, a traversé les modes et les époques, du corset au soutien-gorge sans armature en passant par le maillot de bain… Aurélie, la petite-fille et actuelle propriétaire nous parle de ces 50 dernières années du haut de ses 38 ans...

Un nouveau service de carte grise s’est installé rue de Vesoul à Besançon…

Info pratique • Les guichets de la préfecture du Doubs en charge des cartes grises ont été supprimés novembre 2017. Si toutes les démarches peuvent être réalisées sur le site de l'ANTS, bon nombre de personne n'a pas accès à internet. C'est pourquoi Service carte grise 25 a ouvert rue de Vesoul à Besançon.

Combien de kilos de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon pour Pâques ?

THÈME DE LA SEMAINE : PÂQUES #3 • Pâques est l'une des périodes les plus importantes économiquement pour les chocolatiers en France y compris à Besançon. C'est pourquoi ils ne doivent pas rater l'occasion de proposer un maximum de produits à leurs clients. Quelle quantité de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon ? C'est la Question (pas si) con de ce mercredi 17 avril 2019 sur le thème de Pâques…

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 20.58
couvert
le 21/04 à 12h00
Vent
0.53 m/s
Pression
1016.003 hPa
Humidité
52 %

Sondage