Régionales 2021 : selon F. Patriat, LREM a "des cliqueurs" plutôt que des militants

Publié le 22/06/2021 - 11:57
Mis à jour le 22/06/2021 - 11:57

Le sénateur LREM de la Côte-d'Or, François Patriat, a déploré ce mardi 22 juin 2021 que le mouvement présidentiel soit "trop virtuel" et "trop dans l'entre-soi", deux jours après le premier tour des régionales et départementales lors desquelles la macronie a essuyé une sévère défaite.

 © facebook de F. Patriat
© facebook de F. Patriat

La République en marche "est un mouvement qui est, à mon avis, trop virtuel : on est trop dans l'entre-soi, on n'a pas de militants, on a des cliqueurs", a fait valoir l'ancien ministre socialiste sur Public Sénat, en référence à l'adhésion à LREM qui se fait par un simple clic sur internet, sans cotisation.

Le sénateur, réputé proche d'Emmanuel Macron, a toutefois voulu relativiser la contre-performance de LREM lors du scrutin de dimanche. "Nous sommes en deçà des espérances que nous avions pour le premier tour des élections régionales, (mais) qui peut penser qu'un mouvement né il y a quatre ans est en mesure de gagner les régions ?", a-t-il lancé, en appelant à "ne donner aucune portée nationale à ces scrutins locaux".

François Patriat a encore estimé que "ce n'est pas En Marche qui accompagnera le président de la République à la présidentielle, ce sera bien au-delà", en considérant qu'il "faut un mouvement de la majorité présidentielle en agrégeant le MoDem, Agir, Territoires de progrès", soit les partenaires actuels de la majorité destinés à se réunir dans une "maison commune", dont la construction est toujours en chantier.

Interrogé sur les déclarations du sénateur, le numéro un de LREM, Stanislas Guerini, a expliqué que "bien sûr, les lendemains d'élections, on cherche tous les raisons du résultat", en contestant toute "absence de mobilisation militante dans cette campagne". "Les militants, ils sont à LREM. Il ne faut pas balayer la qualité des campagnes et des candidats, dont je trouve qu'ils ont mené des campagnes valeureuses", a-t-il poursuivi.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Régionales 2021 Bourgogne Franche-Comté

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : qui sont les 100 élus de la région ?

Voici, par département la liste des nouveaux conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté. La liste de la présidente sortante, largement en tête, obtient 57 sièges. La liste de Gilles Platret (LR) récolte 18 sièges tout comme celle du RN Julien Odoul. La liste de Denis Thuriot (LREM) en récolte sept.

La sortante socialiste Marie-Guite Dufay largement réélue (42,2%)

La présidente sortante de  Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a été largement réélue, dimanche, avec 42,2% (289.925 voix), devant le  LR Gilles Platret  (24,23 % - 166.448 voix)  et le RN Julien Odoul (23,78% - 163.334 voix), selon les résultats complets, tandis que la liste LREM de Denis Thuriot, dont le maintien avait suscité des critiques, ne franchit pas la barre des 10% (9,79% - 67.220 voix)

Abstention aux Régionales : « la démocratie française plus que jamais en péril », selon l’Institut Jean Jaurès

L’abstention record du premier tour des régionales (66,72 %) met "la démocratie française plus que jamais en péril", selon une étude publiée ce vendredi 25 juin 2021 par l'Institut Jean Jaurès, qui propose des pistes pour y faire face, comme le vote par correspondance ou une réforme du calendrier électoral.

36 % des Français disent vouloir aller voter dimanche, les électeurs pour la prise en compte du vote blanc

Après le taux d'abstention record (66,7 %) comptabilisé lors du premier tour des élections régionales, la tendance devrait se poursuivre, dimanche 27 juin, lors du second tour. Selon un sondage Ifop pour Le Journal du dimanche rendu public ce jeudi 24 juin, seulement 36 % des Français disent avoir l'intention de se rendre dans l'isoloir.

Politique

Au bout d’une nuit blanche, premier feu vert de l’Assemblée pour le projet de loi sur le pass sanitaire

Lutte contre la recrudescence de l'épidémie dopée au variant Delta ou combat pour les libertés publiques : au bout d'une nuit blanche d'intenses débats, l'Assemblée a voté ce 23 juillet 2021 le nouveau projet de loi anti-Covid avec à la clef l'extension controversée du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants.

Pass sanitaire dans les centres commerciaux : 20 km « c’est beaucoup » pour définir un bassin de vie, selon Griset

Un périmètre de 20 km, "c'est beaucoup" pour définir le "bassin de vie" dans lequel les centres commerciaux de grande taille seront accessibles sans pass sanitaire en raison de l'absence d'autres commerces de première nécessité, a estimé ce mardi 20 juillet 2021 le ministre chargé des PME Alain Griset.

Covid-19: Jean Castex sera au 13H00 de TF1 ce mercredi

Le Premier ministre, Jean Castex, est l'invité du journal de 13H00 de TF1 ce mercredi, avant le début de l'examen par l'Assemblée nationale du projet de loi intégrant l'obligation vaccinale des soignants et étendant le pass sanitaire, a annoncé ce lundi 19 juillet 2021 la chaîne.

Eric Dupond-Moretti est mis en examen pour soupçons de prise illégale d’intérêts

Une première pour un ministre de la Justice en exercice : à l'issue de près de six heures d'interrogatoire à la Cour de justice de la République (CJR), Eric Dupond-Moretti a été mis en examen dans l'enquête sur de possibles conflits d'intérêts avec ses anciennes activités d'avocat ce vendredi 16 juillet.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.45
couvert
le 24/07 à 0h00
Vent
0.58 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
100 %

Sondage