Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Denis Thuriot

Publié le 10/06/2021 - 12:07
Mis à jour le 10/06/2021 - 17:04

Candidat n°2 • Denis Thuriot a 54 ans.Ex-membre du parti socialiste dont il s’éloigne en 2012, cet avocat de profession a conquis la mairie de Nevers en 2014 avec une liste sans étiquette et le soutien du Centre et d’une partie de la Droite. Il est l’un des premiers à rejoindre Emmanuel Macron en 2016. Il mène aujourd’hui la liste « La Région partout et pour tous » qui réunit la majorité présidentielle LREM avec le MoDem et Agir.

Régionales Bourgogne Franche-Comté : Denis Thuriot, 54 ans, est le candidat LREM de la majorité présidentielle © D thuriot
Régionales Bourgogne Franche-Comté : Denis Thuriot, 54 ans, est le candidat LREM de la majorité présidentielle © D thuriot

Qui est Denis Thuriot ?

  • Né le 19/08/1966 à Nevers (54 ans)
  • Profession : avocat
  • Mandats : maire de Nevers et président de Nevers Agglomération
    • Animateur national de la Gauche Républicaine et socialiste
  • Situation familiale : Pacsé

Nom de la liste : La Région partout et pour tous – Majorité Présidentielle

  • Étiquettes politiques : LREM / AGIR / MODEM / TERRITOIRES DE PROGRES / MOUVEMENT RADICAL

Quelle est votre vision pour la Bourgogne Franche-Comté ? Pourquoi vous présentez-vous ?

Je souhaite sortir des dogmes archaïques politiques et proposer une vision globale pour tous les habitants avec des objectifs de réalisations et de relances. Mieux unir la Bourgogne et la Franche-Comté tout en tenant compte des diversités et des richesses.

Impliquer d’avantage la présence de la Région dans les zones moins peuplées, sans antagonisme à l’égard de Dijon et Besançon, pas un habitant ne doit être à plus d’une heure d’un lieu identifié BFC. Je veux une Région qui reprenne des habitants et de l’économie, en accompagnant les transitions d’innovation et liées à l’environnement.

Quels sont les cinq points prioritaires de votre programme ?

Voici mes cinq priorités

Capital Jeune : Permettre à chaque jeune de moins de 26 ans d’obtenir un prêt de 10.000 € à taux 0, garanti par la région et remboursable sur une très longue période lorsque les moyens financiers du jeune lui permettront de le faire. Égalité des chances : la région doit permettre de faire reculer l’autocensure et les inégalités sociales et géographiques.

Territoires d’entreprises : créer des « Territoires d’entreprises » dans l’ensemble de la région BFC (« partout et pour tous »).

  • Les villes moyennes, territoires fragiles, quartiers urbains prioritaires, zones de revitalisation rurale sont au cœur du projet.
  • Partir des besoins des entreprises pour construire un écosystème favorable. Recrutement de personnel, cellule d’accueil des familles et conjoints, aménagement des mobilités et transports, développement des couvertures et réseaux de très haut débit, amélioration du cadre de vie et de l’offre culturelle.
  • La région procède à des études de gestion prévisionnelle des emplois et formation sur chaque territoire d’entreprise et élabore, en conséquence, des nouvelles stratégies de formation.
  • Territoires d’entreprises couplés avec de grands objectifs de transition écologique.

Pass Culture PLUS : création d’un Pass Culture PLUS au montant doublé. Investir pour l’accès aux activités culturelles afin de faire reculer les discriminations sociales et géographiques.

Développer la formation de proximité pour répondre aux besoins d’emplois locaux :

  • La région procède à des études de gestion prévisionnelle des emplois et formation sur chaque territoire d’entreprise et élabore, en conséquence, des nouvelles stratégies de formation.
  • Accompagner la création de 500 emplois nets par an, pour les jeunes, dans les secteurs publics ou privés liés à la transition écologique.
  • Centrer l’action de la région sur l’insertion professionnelle des personnes sans emploi et prévenir, pour les jeunes, l’éloignement durable de l’emploi.
  • Accentuer les efforts de formation dans les secteurs émergeant de la mobilité, de l’économie de service et du sanitaire et social.

Contribuer à finaliser le déploiement du très haut débit pour plus de sécurité et plus de santé sur le territoire

  • Veiller au déploiement équitable et raisonné de la 5G au profit des sites d’intérêt régionaux (industriels, agricoles, tertiaires et de santé…).
  • La cohésion numérique des territoires passe par un appui d’ingénierie et financier aux communes et EPCI pour l’accélération du très haut débit et de la couverture téléphonique.
  • Comment vous différenciez-vous par rapport aux autres listes ?
  • Je représente une liste de personnes progressistes, sans clivage, capables de travailler ensemble avec des objectifs et des valeurs partagées. Une liste qui propulse en politique des personnes nouvelles qui seront accompagnées par des élus expérimentés.
  • Pour moi, notre liste est celle qui ressemble le plus à la majorité des habitants puisqu’elle rejette tout sectarisme : les projets pour l’intérêt général et non les dogmes de quelques-uns. Une liste qui combat les extrêmes et qui propose une alternative crédible à la majorité sortante, une liste qui a travaillé un programme complet avec les habitants.

Le message de Denis Thuriot aux habitants de Bourgogne-Franche-Comté

Ne cédez pas aux populismes, à l’extrême droite basée sur la peur, la haine, le rejet des autres… qui nous affaiblirait économiquement. Ni à la droite extrême qui isolerait cette Région de l’Europe, dans un souverainisme exacerbé.

La radicalité n’apporte rien, qu’elle soit verte ou de gauche. Nous proposons un programme global et équilibré pour propulser l’économie, en se donnant la capacité de plus de solidarités, tout en respectant mieux l’environnement et nos ressources naturelles. Le progrès n’est pas incompatible avec le respect.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Régionales 2021 Bourgogne Franche-Comté

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : qui sont les 100 élus de la région ?

Voici, par département la liste des nouveaux conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté. La liste de la présidente sortante, largement en tête, obtient 57 sièges. La liste de Gilles Platret (LR) récolte 18 sièges tout comme celle du RN Julien Odoul. La liste de Denis Thuriot (LREM) en récolte sept.

La sortante socialiste Marie-Guite Dufay largement réélue (42,2%)

La présidente sortante de  Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a été largement réélue, dimanche, avec 42,2% (289.925 voix), devant le  LR Gilles Platret  (24,23 % – 166.448 voix)  et le RN Julien Odoul (23,78% – 163.334 voix), selon les résultats complets, tandis que la liste LREM de Denis Thuriot, dont le maintien avait suscité des critiques, ne franchit pas la barre des 10% (9,79% – 67.220 voix)

Abstention aux Régionales : « la démocratie française plus que jamais en péril », selon l’Institut Jean Jaurès

L’abstention record du premier tour des régionales (66,72 %) met « la démocratie française plus que jamais en péril », selon une étude publiée ce vendredi 25 juin 2021 par l’Institut Jean Jaurès, qui propose des pistes pour y faire face, comme le vote par correspondance ou une réforme du calendrier électoral.

36 % des Français disent vouloir aller voter dimanche, les électeurs pour la prise en compte du vote blanc

Après le taux d’abstention record (66,7 %) comptabilisé lors du premier tour des élections régionales, la tendance devrait se poursuivre, dimanche 27 juin, lors du second tour. Selon un sondage Ifop pour Le Journal du dimanche rendu public ce jeudi 24 juin, seulement 36 % des Français disent avoir l’intention de se rendre dans l’isoloir.

Politique

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.39
légère pluie
le 30/06 à 21h00
Vent
0.93 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
99 %

Sondage