Rentrée scolaire 2021 : le département de Saône-et-Loire "exige" des moyens constants

Publié le 03/02/2021 - 07:45
Mis à jour le 03/02/2021 - 09:45

Le conseil départemental de Côte-d'Or a demandé début février 2021 à la direction de l'académie de Dijon de ne pas réduire les moyens des établissements scolaires pour la rentrée de septembre, pour ne pas ajouter aux incertitudes liées à la crise sanitaire.

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

"Actuellement en préparation, la carte scolaire 2021 fait déjà l'objet de remarques quant aux premières réflexions concernant d'éventuels retraits d'emplois, des fermetures de classes ou des baisses de dotations horaires", écrit l'exécutif départemental dans un communiqué de presse.

"Avec cette année déjà marquée par de nombreuses incertitudes du fait de la crise sanitaire, les familles ont plus que jamais besoin de stabilité", considère le président du département André Allary (DVD), qui demande "le gel des décisions pour la rentrée scolaire 2021-2022".

Avec les deux élus chargés des collèges, il a écrit à cette fin au directeur académique des services de l'Éducation nationale à Dijon, Fabien Ben, pour lui demander "le maintien de l'ensemble des moyens dévolus jusqu'alors aux établissements scolaires". À défaut, ils exigent "un moratoire" sur les mesures envisagées pour la rentrée.

La préparation de la prochaine rentrée suscite des inquiétudes et des mécontentements dans d'autres départements, comme dans le Rhône où des appels à la grève ont été lancés par des syndicats dans des collèges et lycées de Vaulx-en-Velin et Villeurbanne.

Mardi à l'Assemblée nationale, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, s'est vu reprocher par le député PCF de Seine-Maritime Sébastien Jumel de préparer "une saignée" pour la prochaine rentrée.

 "Le sentiment que nous avons partout dans nos territoires c'est que les inspections bâtonnent à la craie: classes fermées, dotations globales horaires supprimées dans le second degré", a dit le parlementaire.

 "Comment pouvez-vous parler de saignée, je vais vous donner juste un chiffre: l'année prochaine, il y a 65.000 élèves en moins à l'école primaire, il y aura plus de 2.500 postes en plus. Nous allons battre le record du taux d'encadrement favorable à l'école primaire, donc parler de saignée a quelque chose d'indécent", a répondu le ministre.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Une classe prépa « sécurité-défense » pour les concours de la haute fonction publique

L’université de Franche-Comté vient d'obtenir le label "talent" pour l’ouverture d’une classe de préparation aux concours de la haute fonction publique dès la rentrée de septembre dans les domaines de la sécurité et de la défense. Objectif :  diversifier les modes de recrutement dans la haute fonction publique

Épreuve ou contrôle continu ? les lycéens pourront choisir leur note au bac de philo

Jean-Michel Blanquer répond à la grogne des lycéens. Le ministre de l'Éducation a annoncé mercredi 5 mai 2021 au soir que, pour l'épreuve de philosophie de la session 2021 du baccalauréat, les élèves de terminale pourront conserver la meilleure note entre celle de l'épreuve et celle du contrôle continu.

Un festival grandeur nature à La Rodia pour valider la formation de 14 étudiants en métiers d’art

Dans le cadre de son accompagnement professionnel, La Rodia accueille 14 élèves du DNMADE diplôme national des métiers d’art et du design afin de valider leur trois années de formation avec un cas pratique dans les conditions réelles. Ce festival grandeur nature se déroulera vendredi 7 mai, "une première nationale" dans ce contexte sanitaire.

Vers une rentrée « 100% en présentiel » dans les universités en septembre

Le gouvernement prépare une rentrée étudiante de septembre "100% en présentiel" avec des "solutions de repli en demi-jauges" si la situation sanitaire l'imposait, a indiqué mardi la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal. "Dans les semaines qui viennent", l'objectif est de "repasser à 50% de présentiel" dans les universités, a-t-elle ajouté, sur France Inter.  

Covid-19 : les tests antigéniques et autotests pour les enfants autorisés

La Haute autorité de santé (HAS) a autorisé lundi 26 avril 2021 les tests antigéniques et autotests, aux résultats rapides, aux moins de 15 ans, ce qui permettrait d'augmenter sensiblement la facilité et la capacité de dépistage du Covid-19, notamment dans les écoles. Le protocole reste le même - fermeture d'une classe au premier cas de Covid confirmé - et l'objectif est clair: tenir dix semaines jusqu'à la fin de l'année scolaire, sans que la réouverture n'aggrave la dynamique du virus, qui continue à circuler à un niveau élevé.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.3
légère pluie
le 07/05 à 6h00
Vent
3.51 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
99 %

Sondage