Rentrée scolaire : quel protocole sanitaire dans les établissements ?

Publié le 26/08/2021 - 10:19
Mis à jour le 26/08/2021 - 09:04

J-7 avant la rentrée •

Une campagne de vaccination via les collèges et lycées débutera dès la rentrée scolaire pour les élèves de plus de 12 ans qui le souhaitent, avait annoncé le 22 août dernier le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer dans un entretien au JDD.

  • Le protocole retenu pour la rentrée du 2 septembre en France métropolitaine est celui dit de "niveau 2": cours en présentiel dans les écoles, collèges et lycées, masque obligatoire à l'intérieur dès le primaire, limitation du brassage par niveau et aération renforcée.

"Le protocole est plus léger qu'en juin dernier notamment au niveau de la restauration scolaire (...) alors que le taux d'incidence est plus élevé chez les élèves à cause du variant delta", a déploré dans un tweet Guislaine David, secrétaire générale du Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire.

Alors que la vaccination est ouverte en France aux plus de 12 ans, "dans tous les collèges et lycées de France, élèves et personnels auront accès au vaccin, à proximité ou au sein même de leur établissement", a également indiqué le ministre de l'Education nationale, dans un entretien accordé au Journal du Dimanche. "Selon les situations, soit des équipes mobiles viendront vacciner dans les établissements, soit nous organiserons le déplacement des élèves volontaires, en lien avec les services de santé, vers les centres de vaccination", a-t-il précisé.

Environ 55 % des 12-17 ans ont déjà reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 depuis cet été.

"Niveau 2 du protocole en métropole mais peu de réponses sur le reste: qui va encadrer les opérations de vaccination ? (...) Quelle politique de tests dans le second degré ?", questionne sur Twitter le Snes-FSU, premier syndicat du secondaire.

Le gouvernement "n'a pas investi dans un certain nombre de choses, que ce soit dans des personnels ou dans du matériel", s'est inquiété sur LCI Jean-Rémi Girard, président du Snalc (Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur).

Attestation des parents

Pour les enseignants, Jean-Michel Blanquer a jugé "ni légitime, ni souhaitable, ni utile" d'exiger un pass sanitaire, préférant miser sur "une logique de confiance et de responsabilité". En cas de contamination dans une classe, la période d'isolement de sept jours, donc d'école en distanciel, ne sera pas requise pour les élèves vaccinés, "la même règle que pour le reste de la population", a fait valoir le ministre.

"Un élève non vacciné est dans une situation plus risquée qu'un élève qui a reçu au moins une injection. Lui demander de rester chez lui en cas de contact à risque, c'est le protéger et protéger les autres", a-t-il expliqué.

Dans le primaire, les enfants n'ayant pas l'âge pour être vaccinés, la règle reste la fermeture de toute la classe pour sept jours en cas de contamination. Pour protéger le secret médical, le statut vaccinal de l'élève sera communiqué sur la foi d'une attestation de vaccination des parents.

Enfin, en ce qui concerne les sorties scolaires, les élèves ne se verront pas demander de pass sanitaire dans les lieux où ils ne sont pas mélangés au public (piscines ou bibliothèques). Mais à compter du 30 septembre, il sera demandé, à partir de 12 ans dans les lieux qui le requièrent.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

« Évasion d’un détenu dangereux d’une maison d’arrêt » : exercice de sécurité pour les élèves de l’académie de Besançon

De façon régulière, les élèves et l’ensemble de la communauté éducative de l’académie de Besançon sont confrontés à un exercice académique d’entrainement au risque attentat-intrusion. Un nouvel exercice a été déclenché ce jeudi 2 décembre à 9 h 52 afin de tester la chaine d’alerte entre les structures scolaires, les directions des services départementaux de l'Éducation nationale (DSDEN) et le rectorat.

UBFC : 14 millions d’euros pour le projet de recherche sur les microbes « Harmi »

Le projet Harmi, porté par l’Université de Bourgogne Franche-Comté, fait partie des 15 lauréats de l’appel à projets national « ExcellenceS ». Il obtient ainsi 14 millions d’euros pour l’étude des microbes, qui doit permettre de mieux répondre aux enjeux de ce siècle.

La grève dans les crèches municipales de Besançon reconduite le 9 décembre

Plusieurs syndicats ont appelé à la grève lundi 29 novembre pour dénoncer une "pause méridienne de 45 minutes minimum entre 11h et 14h30" pour les agents travaillant dans les crèches municipales de Besançon. Une soixantaine de manifestants s'est réunie devant les locaux de Grand Besançon Métropole. Un nouveau préavis de grève a été déposé pour la journée du 9 décembre.

5e vague : ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran et de Jean-Michel Blanquer

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé jeudi que le rappel vaccinal contre le Covid-19 serait désormais "ouvert à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection", à partir de ce samedi 27 novembre 2021. Cela concerne 19 millions de Français...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.25
nuageux
le 02/12 à 18h00
Vent
0.79 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
98 %

Sondage