Alerte Témoin

Rentrée sous tension à l'université de Bourgogne : 200 personnes dans les rues de Dijon

Publié le 07/10/2016 - 08:20
Mis à jour le 07/10/2016 - 08:54

Environ 200 personnes, selon la police, ont manifesté jeudi à Dijon contre les orientations budgétaires du président de l'Université de Bourgogne, Alain Bonnin, qui a récemment porté plainte après la perturbation du dernier conseil d'administration.

recemment_mis_a_jour.jpg
© twitter

Rassemblés en début d'après-midi ce jeudi 7 octobre 2016 devant la salle où se tenait la cérémonie solennelle de rentrée de l'université, les manifestants protestaient contre le projet de suppression de 30.000 heures de cours.

L'université de Bourgogne accueille depuis la rentrée 600 étudiants supplémentaires, "ce qui représente 3,8 millions d'euros", tandis que "des efforts sont faits depuis de nombreuses années", a déclaré le directeur de cabinet du président, Sylvain Comparot. "Le président Alain Bonnin présente pour la première fois un budget en déséquilibre à -2,5 millions d'euros", a ajouté M. Comparot, ajoutant que cette situation devait entraîner des "mesures difficiles" concernant "tous les services".

"Des choix budgétaires difficiles"

Le 29 septembre, le conseil d'administration avait été interrompu après l'intrusion de manifestants. Dans un communiqué, le président de l'université avait relaté avoir, "malgré leur violence verbale comme physique inqualifiables, engagé un dialogue avec eux pendant près de trois heures". Il avait admis "des choix budgétaires difficiles". "Situation que l'on partage avec nombre d'universités en France, dont les dotations sont notoirement insuffisantes", avait-il poursuivi.

M. Bonnin avait alors annoncé un "dépôt de plainte pour les violences subies, notamment auprès d'agents de l'université, et pour les dégradations matérielles constatées". Le syndicat étudiant UNI (droite) avait condamné les "violences inacceptables envers le président et les bâtiments de l'université", tout en fustigeant le "manque de courage et d'ambition" dans la gestion de M. Bonnin. Selon le syndicat, "aujourd'hui toutes les formations sont menacées par le manque de moyens".

Pour résorber le déficit, l'UNI avait appelé à "laisser la possibilité aux entreprises et aux particuliers de financer les universités" et à "aller plus loin" dans le débat sur la sélection. L'Unef n'a pas pu être joint dans l'immédiat. Le prochain conseil d'administration de l'université est prévu le 19 octobre 2016.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Covid-19 : quelles modalités d’organisation du diplôme national du brevet en Franche-Comté ?

Les modalités d’organisation du diplôme national du brevet (DNB) sont modifiées à titre exceptionnel pour la session 2020, dans le contexte des mesures prises pour limiter la propagation de l’épidémie de covid-19 et dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Dans l'académie de Besançon, 14 459 candidats scolaires sont concernés. Voici les modalités...

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (dernier chapitre)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (chapitre 9)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (chapitre 8)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

Reprise des cours au collège de Châtillon-le-Duc : le coup de gueule d’un père de famille…

Désemparé, le père d'un élève de 12 ans, scolarisé en 5e  au collège de Châtillon-le-Duc, nous a contacté pour nous faire part de son inquiétude sur l'avenir de son fils qui "n'a pas eu cours de français depuis trois mois" et ne retournera à l'école que "deux jours et demi" jusqu'à la fin de l'année. Contactée, l'inspection académique du Doubs lui répond...

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (chapitre 7)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (chapitre 6)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.42
    légère pluie
    le 02/07 à 15h00
    Vent
    3.62 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    33 %

    Sondage