Réouverture des cinémas : une vingtaine de films déjà sur les rangs

Publié le 02/05/2021 - 18:02
Mis à jour le 30/04/2021 - 18:05

Une vingtaine de films ont déjà annoncé leur intention de sortir en salles dès le 19 mai 2021, jour de la réouverture de la plupart des lieux culturels, dont les cinémas, selon un décompte du Film français.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

A ce jour, les professionnels, dont plusieurs redoutent un trop-plein dans les premières semaines avec plus de 400 films en attente, n'ont pas annoncé d'accord pour réguler les sorties, comme plusieurs d'entre eux l'espéraient.

Et dès l'annonce du président Emmanuel Macron d'une réouverture le 19 mai des cinémas, une série de films ont annoncé leur intention de sortir dès ce jour-là, où une jauge maximale d'un tiers de la capacité des salles devrait être appliquée.

Parmi eux, la comédie absurde "Mandibules" de Quentin Dupieux, (avec les humoristes du Palma Show et Adèle Exarchopoulos) présenté à la dernière Mostra de Venise ou "Envole-moi" de Christophe Barratier, un "feel-good" movie avec le petit-fils de "Bébel", Victor Belmondo, dans le rôle-titre.

Il faudra compter aussi avec "Seize Printemps", premier film de Suzanne Lindon, la fille de Sandrine Kiberlain et Vincent Lindon, sur l'initiation amoureuse d'une lycéenne parisienne (jouée par elle-même), ou le retour d'Emmanuelle Béart dans "L'Etreinte", où elle explore la reconstruction sentimentale d'une veuve.

Du côté des productions étrangères, "Falling", drame familial sur la vieillesse, la maladie et la relation père-fils, qui marque le passage derrière la caméra de Viggo Mortensen, a annoncé son intention de sortir.

Une dizaine de films sortis juste avant la fermeture des salles fin octobre ont également prévu de retenter leur chance, à commencer par le grand gagnant des César, la comédie "Adieu les Cons", d'Albert Dupontel, dans un trio détonant avec Virginie Efira et Nicolas Marié.

Doivent également être repris "ADN" de Maïwenn ou "Drunk" de Thomas Vinterberg, tout juste auréolé de l'Oscar du meilleur film étranger.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Le No Logo festival peaufine les derniers préparatifs

Le No Logo Festival revient les 9, 10 et 11 août 2024 aux Forges de Fraisans. Pour cette nouvelle édition placée sous le signe des shows exclusifs et des cartes blanches avec plus de 50% d’artistes qui ne sont jamais venus au festival, les organisateurs ont dévoilé une surprise en clôture de la Dub Factory : L’Entourloop en Soundsystem Exclusive Show. 

Cinéma en plein air à la Citadelle de Besançon chaque jeudi soir du 18 juillet au 29 août

PUBLI-INFO • Cet été, le bel écrin de nature qu’est le Parc Saint-Étienne ne vous offrira pas seulement la vue sur la ville de Besançon. En effet, sa toile estivale s’y installera de nouveau en 2024. Petits et grands, à cette occasion, pourront retrouver chaque semaine des films populaires et intemporels.

Derniers jour pour voter pour que la Saline royale devienne "Le Monument préféré des Français 2024"

Opposée à La Grande Forge de Buffon (Côte d’Or) lors du premier tour, la Saline Royale d’Arc-et-Senans a finalement été sélectionnée comme représentant de Bourgogne-Franche-Comté pour le deuxième tour de l’émission de Stéphane Bern, le Monument préféré des Français. 

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Un bus cabriolet pour découvrir Besançon autrement

Les Vedettes de Besançon passent cette fois à la terre ferme. Déjà connues pour leurs croisières sur le Doubs, elles proposent désormais de visiter la cité comtoise en montant à bord d'un bus cabriolet lors d’un circuit de 45 minutes. Premier départ prévu, le samedi 13 juillet 2024. 

“Encore une chanson d’amour” : Chloé M, la slameuse doloise, sort un nouveau clip

Chloé M, jeune doloise, découvre une nouvelle passion à l’âge de 15 ans : le slam. À 26 ans aujourd’hui, elle peut se targuer d’avoir réalisé les premières parties de Grand Corps Malade, Amel Bent ou encore Benjamin Biolay, des inspirations pour la jeune femme qui rêve de partager ses morceaux avec le grand public. Pleine d’ambition et de projets, découvrons cette franc-comtoise qui manie les mots avec élégance et poésie dans son premier clip, Encore une chanson d'amour sorti en juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22.6
légère pluie
le 21/07 à 12h00
Vent
4.44 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
80 %