Festival Lumières d'Afrique : neuf anciens membres se rebiffent...

Publié le 31/10/2014 - 16:10
Mis à jour le 31/10/2014 - 18:42

À seulement quelques jours de la première projection, neuf anciens membres de l’Association pour la promotion des arts et des cultures d’Afrique (Apaca) se disent « profondément déçus » de la gestion de l’association. Lors de la dernière assemblée générale de l’association le 5 mai 2014, ils ont décidé de se désengager. Gérard Marion, le directeur du festival estime qu’il s’agit d’un problème d’affect suite à des différents au sein de l’association.

 ©
©

Dans un communiqué de ce vendredi 31 décembre 2014, les anciens membres indiquent que "Le mode de fonctionnement de l'Apaca ne correspond plus aux règles de la vie associative et à l’idée que nous nous en faisons : il est devenu non démocratique, sans assemblée générale pendant 3 ans, et en contradiction totale avec les statuts de l’association qui stipulent qu’un administrateur ne peut exercer plus de 3 mandats de 3 ans." Ces membres précisent également que "L’assemblée générale de 2014 n’a pas tenu compte de ce règlement en réélisant d’anciens dirigeants ; ce dysfonctionnement est accompagné d’une gestion financière incontrôlable et de décisions autocratiques."

"Ces allégations sont fausses. C'est diffamatoire !"

Gérard Marion, le directeur du Festival, ne décolère pas d'autant que pour lui cette histoire date du printemps dernier et que les neuf membres signataires qui remettent en cause les choix artistiques du festival communiquent à quelques jours de l'ouverture du festival.

"Ces allégations sont fausses. C'est diffamatoire ! Cela fait six mois qu'ils ne travaillent pas sur le festival. Il y a eu un désaccord sur certaines orientations et en tant que directeur  j'ai pris des décisions qui n'allaient pas dans leur sens.  Il s'agit là d'un problème d'affect… " regrette le directeur du festival. "Les 46 adhérents ont même été choqués par leur attitude lors de la dernière assemblée le 5 mai dernier. Certains n'ont même pas pris part au vote. Et je précise que personne n'a attaqué en légalité notre dernière assemblée ! (…) L'important  c'est que nos partenaires nous suivent pour cette 14e édition et c'est bien là l'essentiel…"

La réponse de Patrick Bontemps, adjoint délégué à la culture et au patrimoine (lettre du 10 septembre 2014)

Suite aux observations des membres envoyées à la Ville de Besançon, Patrick Bontemps indique que son rôle n'est pas d'intervenir dans le fonctionnement interne des associations. Pour autant, "la Ville ne peut pas non plus rester indifférente aux critiques ouvertement formulées par un nombre représentatif d'adhérents (…)" a-t-il indiqué dans son courrier. "Nous serons dorénavant vigilants lors de l'instruction des dossiers de demandes de subvention" et demande aux membres de "renouer le dialogue avec ces personnes dont les seules intentions seraient de s'impliquer dans la vie de l'association et de participer à son projet".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Le Festival des Différences revient pour sa 7e édition à Labergement-Saint-Marie

Les vendredi 22 et samedi 23 novembre 2024, l’espace socio-culturel des Vallières du village de Labergement Sainte-Marie, accueillera le 7e Festival des Différences, organisé par l’Espace Mont d’Or. Au programme : des spectacles présentés par des artistes en situation de handicap, des concerts et un stand restauration-buvette.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Audiovisuel public en grève : ”Un danger majeur pour la pérennité de la radio de service public”

Un appel général à la grève a été lancé par les syndicats de l’audiovisuel public jeudi 23 et vendredi 24 mai 2024 contre la réforme de l’audiovisuel public votée au Sénat en juin 2023 qui consiste notamment à faire fusionner les médias publics.

La chanteuse bisontine Jozalie sort un nouveau single

Jozalie, une jeune autrice, compositrice et interprète de Besançon a sorti son premier single "Dying" le 8 mars 2024. Le 31 mai 2024, son nouveau single, "Mental Blur" sera disponible à l’écoute. Pour ce second morceau, elle aborde le thème de la dépression, accompagnée de violons, basses et piano.

Le Colomb'in rock revient avec une édition 100 % tributes

Après une année 2023 de tous les records où le festival a vu sa fréquentation doublée (18.000 spectateurs), le Colomb’in rock revient cette année pour une 12e édition 100% tributes. Muse, Michael Jackson, Téléphone, Pink Floyd ou encore Johnny… ils seront tous présents ou presque les 13 et 14 août 2024 à Colombe-lès-Vesoul grâce à des groupes hommages venus interpréter les chansons d’artistes les plus légendaires. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.63
ciel dégagé
le 25/05 à 9h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
66 %