'Rupture de confiance' : Jean-Louis Fousseret retire les fonctions d'adjoint à Jean-Sébastien Leuba

Publié le 29/06/2018 - 09:21
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:43

Le 21 juin 2018, le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, a retiré ses délégations de fonctions et de signature à Jean-Sébastien Leuba, 14ème adjoint en charge de la vie des quartiers, de la vie associative et de la jeunesse.

desktop5.jpg

Conformément à la procédure prévue par le Code général des collectivités territoriales, le conseil municipal a été consulté. Celui-ci s’est prononcé ce 28 juin par délibération contre son maintien dans ses fonctions d’adjoint au Maire. Il reste toutefois conseiller municipal de Besançon.

Les attributions de l’adjoint seront prochainement redistribuées, à savoir, la jeunesse, la vie associative et la vie des quartiers.

Pour Jean-Louis Fousseret,"Retirer une délégation d’adjoint fait partie des responsabilités du maire. J’ai toujours conduit ma majorité, dont Jean-Sébastien Leuba était membre, sur la base de la confiance. Il y a, aujourd’hui, une rupture de confiance qui nuit à la bonne marche de l’administration communale. C’est donc en toute transparence que j’ai souhaité retirer sa délégation à Jean-Sébastien Leuba que j’ai reçu personnellement le jeudi 21 juin dernier, pour assurer aux bisontins jusqu’à la fin de mon mandat une action cohérente et efficace. J’ai personnellement porté cette délégation de la vie des quartiers et de la vie associative pendant 12 ans. Je connais son importance. Le milieu associatif et les maisons de quartiers peuvent être rassurés. La mairie continuera à être présente et à accompagner l’ensemble de leurs initiatives".

Réaction du groupe Europe écologie les Verts du conseil municipal :

"Les groupes politiques EELV et PCF et société civile ont refusé de voter pour la suppression de la délégation de Jean-Sébastien Leuba. Etant très attachés à la liberté d'expression et d’action des élu(e)s, ce qui a, entre autres, conditionné notre participation à cette majorité municipale, nous ne pouvons pas accepter qu'un adjoint portant une voix différente à l'intérieur du conseil municipal soit démis de ses fonctions.

Cette destitution a d'abord été annoncée comme la conséquence des relations conflictuelles entre l'élu et ses services. Aujourd'hui, un autre motif est mis en avant : la perte de confiance du maire envers son adjoint. Le peu d'éléments et l’inconstance des arguments fournis nous amènent à considérer que cette décision relève plus de l'arbitraire que du factuel. 

Ce qui nous importe, c'est bien la considération de nos engagements, auprès de nos électeurs, de nos agents et de nos collègues élu-es..

Aujourd'hui la question qui nous est posée est celle d'une reconfiguration de notre équipe municipale et qui impacte une délégation fondamentale celle de la Vie associative, de la Vie des Quartiers et de la Jeunesse. Celle-ci même qui assure des liens vitaux avec cette société civile si active à Besançon.

Nous n'avons à ce jour aucune visibilité sur l'organisation future pour assurer une mission aussi essentielle."

 

2 Commentaires

Article bien incomplet... Surtout à charge. Aucun mot sur l'explication de monsieur LEUBA. Aucun élément sur les réactions de l'opposition municipale... Tout ça est bien décevant...
Publié le 29 juin 2018 à 15h57 par • Membre
A impotência é uma insuficiência sexual nos homens. https://aitais.com/gregoryyfyo730/impotencia-sexual-deve-ser-indicadora-de-doencas-graves/
Publié le 29 juin 2018 à 13h30 par • Membre

2 commentaires

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.15
ciel dégagé
le 28/11 à 6h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
73 %

Sondage